La bible Maigrir à tout prix dans le bien-être

05 septembre 2017

PURE SANTE - Dents blanches et saines : ne faites pas comme l'hippopotame Boubou

Pure Santé : Les idées claires sur la santé naturelle

 



Dents blanches et saines : ne faites pas comme l'hippopotame Boubou


Chère lectrice, cher lecteur, 

Il s’appelle Boubou, c’est un petit hippopotame sympathique et drôle ; les enfants l’adorent et ça tombe bien car il est fait pour ça : 

Comme tout hippopotame qui se respecte, Boubou fait la promotion de la santé bucco-dentaire dans les écoles auprès des plus petits… 

« Employé » pour la Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire, Boubou connaît sa leçon sur le bout (bout) des doigts . 

Il montre aux enfants comment ouvrir la bouche en grand, bien tenir la brosse, comment étaler le dentifrice (au fluor), comment brosser, comment atteindre les petits coins cachés, etc. 

Et lorsque Boubou les quitte pour de nouvelles aventures, les enfants ont retenu que : « le fluor est le meilleur ami des dents » contre les caries et la plaque dentaire… 

On applaudit, « Au revoir Boubou ! ». Et bonjour les problèmes… 

Boubou a oublié de nous le dire


Car Boubou n’a pas tout dit sur le fluor. 

Il est vrai que les enfants ne seraient pas passionnés de savoir que c’est un pharmacien français, Henri Moissan, qui découvert ce minéral à la fin du XIXe siècle. 

Mais si on leur dit que le fluor se présente sous la forme d’un gaz jaune pâle, corrosif, à l’odeur piquante et irritante, et qu’on en trouve dans les poisons destinés aux rats et aux cafards, je suis convaincu qu’il y aurait dans la classe une forêt de main dressées pour demander : « Mais Boubou, pourquoi on met ça dans notre bouche ?!». 

Bonne question, les enfants. 

D’autant qu’un apport trop élevé (supérieur de 0,05 mg/j d’après l’Organisation Mondiale de la Santé provoque la fluorose, avec les conséquences suivantes : taches sur les dents (fluorose dentaire), salivation inhabituelle, douleurs d'estomac ou altération du goût [1]. 

Et ce n’est pas fini : 

Avec le temps, l’accumulation de fluor peut également entraîner de l’ostéoporose, des lésions du système nerveux central, des troubles cardiaques et psychiques. 

Ce n’est pas tout à fait un hasard si certains gaz neurotoxiques comme le soman ou le sarin, qui fut utilisé dans l’attentat contre le métro de Tokyo, contiennent du fluor… 

Surtout, ne pas avaler


Le site de l’Association dentaire française [2] rappelle qu’il faut être particulièrement vigilant auprès des enfants qui avalent toujours une partie du dentifrice : « Avant 3 ans, il est déconseillé de prendre un dentifrice au fluor compte-tenu du risque d'ingestion. De 3 à 6 ans, s'ils ne savent pas recracher, il faut conseiller aux enfants un dentifrice à teneur réduite en fluor. » 

De la même façon, en 2008 l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) modifie brusquement ses recommandations sur la prescription fluorée, et ne recommande plus de supplémentation pour les bébés entre 0 et 6 mois ! 

Des chercheurs du groupe indépendant Cochrane ont fait une revue d’études consacrées au fluor. Leur conclusion : une supplémentation en fluor ne diminue pas le risque de caries chez les enfants âgés de 10-12 ans. En outre, aucun bénéfice ne peut être tiré sur les dents de lait des petits. 

Le guide Parker du dentifrice (sans fluor)


Heureusement, il existe aussi des dentifrices sans fluor. Et même si Boubou n’en fait pas la publicité, je vous conseille de les utiliser pour remplacer votre habituel dentifrice de supermarché. Au moins de temps en temps. 

En voici une petite sélection. 

Ces produits ont été testés avec des critères précis (sensation au brossage, fraîcheur, goût, composition, prix) et une finesse d’analyse digne de ce que réservent les sommeliers aux plus grands crus de Bordeaux. 

Cette sélection – notre « Guide Parker du dentifrice sans fluor » – n’est bien sûr pas exhaustive et ne demande qu’à être complétée avec les produits que vous nous recommanderez. 

Je précise aussi que je ne suis pas intéressé à la vente de ces produits. J’espère simplement que cette petite liste servira de point de départ pour ceux qui veulent trouver un dentifrice sans fluor (uniquement dans les magasins bio). 

Dentifrice Cattier Dentargile à la propolis : 75 ml – 5,89 euros
Verdict : surprenant de prime abord car il ne mousse pas du tout. Il présente un goût prononcé d’argile qui n’est pas désagréable. Quelques minutes après le brossage, un effet de propre et de fraîcheur apparaît. Les dents sont lisses après le brossage et on a vraiment la sensation d’un nettoyage en profondeur.
À noter que malgré son nom inquiétant, le « Cocoyl glutamate de sodium » est simplement un dérivé de l’huile de coco aux propriétés nettoyantes. 

Composition : kaolin, eau, extrait de menthe poivrée*, carbonate de calcium, sorbitol, silice, glycérine, carraghénane, cocoyl glutamate de sodium, aroma, huile de tournesol*, alcool benzylique, propolis*, alcool, acide citrique, benzoate de sodium,limonène.
* Ingrédients issus de l'agriculture biologique
99 % du total des ingrédients sont d'origine naturelle
17 % du total des ingrédients sont issus de l'agriculture biologique 

Dentifrice Logodent menthe douce : 75 ml – 5,10 euros
Verdict : moins éloigné de prime abord des dentifrices de grande surface car il présente l’arôme de la menthe douce. C’est le dentifrice qui serait le plus indiqué pour ceux qui hésitent encore à faire la transition vers les dentifrices sans fluor. Un vrai plaisir au brossage. Sa texture est plus proche du gel que de la pâte.
Composition : eau, sorbitol, acide silicique, sel de mer, alginate, ester d'aminoacide détergent, huile de menthe poivrée, extrait de myrrhe, extrait d'hamamélis, huile de girofle, extrait de camomille*, extrait de thé vert, extrait d'échinacée, glycérine, ester de sucre, mélange d'arômes et d'huiles essentielles naturels.
Dentifrice Melvita arôme de badiane – Gencives sensibles : 75 ml – 6 euros
Verdict sa texture un peu plâtreuse est un peu étonnante mais permet un brossage doux. La sensation de fraîcheur n’est pas marquée mais on a vraiment l’impression de dents propres. Le goût bien que singulier n’est pas trop prononcé.
C’est sans conteste le produit qui utilise le plus d’ingrédients naturels et sains. Il existe également à la menthe ou à l’anis.
Composition : silice et carbonate de calcium (agents gommants doux), bicarbonate de sodium (neutralisant et blanchissant), huiles essentielles de clou de girofle* (purifiant et analgisant), de sauge* (apaisante et cicatrisante) et de romarin* (antiseptique), arôme naturel de badiane*. 

Dentifrice Weleda Ratanhia : 75 ml – 5,17 euros
Le ratanhia est une plante sauvage des Andes péruviennes qui permet d’augmenter la résistance des tissus et de la muqueuse buccale.
Là encore, ce dentifrice mousse peu. Le goût est agréable même si assez neutre. On a une véritable sensation de douceur au brossage, comme une caresse sur la dent. Il présente une jolie couleur violette qui va même jusqu’à colorer l’émail (et le lavabo) mais cela disparaît au rinçage. En revanche, il fond assez vite en bouche, donc il ne faut pas hésiter à mettre un peu plus de produit sur la brosse à dents. Sa texture permet à la brosse de bien glisser sur les dents. Son tube à gros bouchon est pratique…mais nous émettons quelques réserves sur le fait que le tube soit en aluminium et se déforme facilement.

Fabriquer son dentifrice


Une dernière chose, si vous n’êtes pas convaincu ou que vous trouvez ces produits trop chers, vous pouvez aussi fabriquer votre propre dentifrice 

  • Dans un bol, verser 1 cuillerée à soupe d’argile blanche en poudre. Ajouter ½ cuillerée à café de bicarbonate de soude, puis 2 cuillères à café d’eau et bien mélanger afin d’obtenir une pâte. 

  • Ajouter ensuite 2 à 3 gouttes d’huile essentielle de tea tree ou encore citron

  • Placer le dentifrice dans un pot en verre recouvert d’un cellophane. Il se conserve quelques jours à température ambiante (5-6 jours). 

Et puis franchement, les dents d’un hippopotame, vous avez déjà vu à quoi ça ressemble ? Sans rire, vous voulez vraiment avoir des dents comme ça ??? 




Santé ! 

Gabriel Combris



 

Pour être sûr de bien recevoir la lettre PureSanté sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique,visitez la page suivante

Cette lettre vous a plu ? Pour recevoir nos prochaines lettres PureSanté directement dans votre boite électronique,rendez-vous ici – inscription gratuite.

Sources :

[1] Caritas Sénégal, Impact du fluor ingéré via les eaux de boisson sur la santé des populations de 5 Communautés rurales des départements de Fatick, Mbour, Enquête épidémiologique, mai 2009. 

[2] Association dentaire française




Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

PureSanté est un service d'information gratuit de SNI Editions.
Pour toute question, rendez-vous ici

Service courrier : Sercogest, 44 avenue de la Marne, 59290 Wasquehal - France 




Vous recevez ce message à l'adresse EWILLIAM1@outlook.com car vous avez souscrit à PureSanté. Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre d'information gratuite sur la santé naturelle, rendez-vous sur notre page de désinscription

Posté par ewilliam à 09:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]


SANTE NATURE ESPRIT - Sante Nature Innovation Répondre| Aujourd’hui, 08:31 Vous Boîte de réception Chère lectrice, cher le

Sante Nature Innovation
 
|
Aujourd’hui, 08:31
Vous
Boîte de réception
Chère lectrice, cher lecteur, 

Alors que les scandales sanitaires se multiplient, les médias relayent toujours les mêmes informations partisanes. Il devient de plus en plus compliqué de s’informer. 

C’est dans ce brouhaha médiatique qu’est né le troisième Congrès International de l’IPSN. Il rassemble les plus grands spécialistes des médecines alternatives. 

Presque tous les auteurs francophones avec qui je travaille y donnent des conférences. Je vous conseille vivement de vous y rendre. 

Lisez vite la lettre d’Augustin de Livois, président de l’Institut de Protection de la Santé Naturelle. 

A votre santé ! 

Jean-Marc Dupuis 


Grand Congrès de l’IPSN : réservez avant ce soir !

Chère amie, cher ami, 

La date limite pour notre offre d’été pour le 3e Congrès International de Santé Naturelle est ce soir ! 

En vous inscrivant aujourd’hui vous pouvez encore bénéficier gratuitement des vidéos du congrès qui comprennent : 
  • toutes les conférences plénières, 

  • toutes les conférences approfondies. 

  • La soirée exceptionnelle sur la Vitamine C. 

N’hésitez plus, prenez votre billet avant ce soir ! 

Ainsi :
  • Vous économisez ainsi 33 euros. 

  • Vous êtes dans nos listes pour recevoir l’accès à la vidéo gratuitement, 

  • Vous partez en vacances l’esprit libre ! 

  • Vous facilitez notre travail en nous permettant de faire face aux frais (considérables) que nous devons engager avant le congrès (Merci beaucoup !). 

Vous pourrez par ailleurs retrouver la présentation complète du programme de ces deux jours dans la lettre ci-dessous. 

Bien à vous, 

Augustin de Livois

Deux jours avec des médecins et thérapeutes du monde entier !


Le 30 septembre et 1er octobre 2017, a lieu la 3e édition du Congrès International de Santé Naturelle.Comme les éditions précédentes, rendez-vous est pris au Parc Floral de Paris. 

Cette année nous vous avons préparé un programme absolument inédit. 

Nous avons réuni pour vous, des scientifiques et des experts qui, jamais auparavant, ne se sont exprimés en France. 

Ils viennent des Etats-Unis, de Nouvelle-Zélande, du Japon, d’Autriche… 

Ils sont là pour vous. Et c’est peut-être la seule occasion, que vous aurez dans votre vie de les rencontrer. 

Seront présents en particulier les 3 plus grands spécialistes mondiaux de la vitamine C :
  •  Le Dr Thomas Levy (MD) (Etats-Unis), cardiologue, 

  •  Le Dr Ron Hunninghake (MD) (Etats-Unis), directeur de la clinique Riordan, 

  • Le Dr Atsuo Yanagisawa (Japon), cardiologue, président de la Société Internationale de Médecine Orthomoléculaire. 

  • Dr Ilyes Baghli le spécialiste de la médecine orthomoléculaire en Algérie. Il est mésothérapeute, d'ostéopathe, sophrologue et nutritionniste. 

Mais également :
  • Le Pr Georges Birkmayer (Autriche), découvreur et expert du NADH, une coenzyme qui joue sur l’oxydation des cellules et donc le vieillissement. Il est docteur en Biochimie, a publié plus de 150 études sur le NADH et a déposé 50 brevets. Personne ne connaît mieux ce sujet que lui. 

  • Le Pr Jean-Bernard Fourtillan, découvreur de la Valentonine (en 1994), l’hormone du sommeil. Il est le spécialiste mondial des mécanismes du sommeil. 

  • Le Pr Romain Gherardi, spécialiste de l’aluminium vaccinal. Depuis 20 ans, il travaille sur le sujet. Il a publié de nombreux articles scientifiques qui ont suscité l’intérêt et l’émoi de la communauté scientifique. 

  • Le Pr Henri Joyeux, cancérologue et nutritionniste, depuis 40 ans, il révolutionne la manière de penser la nutrition. Il a publié de nombreux articles scientifiques et ouvrages sur le sujet. 

  • Pr Astrid Stuckelberger (Suisse) : spécialiste de la médecine anti-âge. 

Ce n’est qu’un début. 

Je ne vous ai cité que les scientifiques mondialement reconnus par leurs pairs pour leurs travaux révolutionnaires. 

En réalité, à l’occasion de ce grand rendez-vous, vous retrouverez plus de 60 intervenants exceptionnels pour des conférences plénières, approfondies ou d’experts, ainsi que des ateliers

Cette année nous avons choisi comme thème général :

« La santé naturelle tout au long de la vie ».

Nous aborderons ainsi, les sujets clés de la santé naturelle avec des experts du monde entier qui vous donneront, en direct, des informations sûres et accessibles pour vous soigner et préserver votre santé

La santé au naturel, c’est pour tous, tous les jours. Et cela s’apprend ! 

Vous avez besoin pour cela d’une information : 
  • scientifique de 1re main, 

  • différente, 

  • accessible. 

C’est pourquoi notre objectif est simple lors de ce congrès : 

 Vous permettre, en deux jours, de faire le plein d’informations scientifiques et médicales sur les sujets qui vous concernent directement avec des experts auxquels vous n’avez pas habituellement accès.

Lors du 3e Congrès International de Santé Naturelle, vous aurez donc la possibilité de rencontrer :

Les plus grands spécialistes mondiaux de la vitamine C :

Avez-vous tout essayé pour lutter contre votre cancer ? 

Une étude menée à Mexico (Oasis of Hope Hospital) a montré que l’utilisation d’un protocole à base de vitamine C pouvait avantageusement remplacer une chimiothérapie. 

Les patients ont reçu pendant 5 ans des hautes doses de vitamines C. Leur taux de survie pour les cancers de stade IV sont trois fois supérieurs à ceux obtenus par les thérapies conventionnelles : 
  • Cancer du sein : 75% de survivants en plus, 

  • Cancer du poumon : 887% de survivants en plus (8 fois mieux que des thérapies conventionnelles !), 

  • Cancer colorectal : plus de 107% de survivants en plus. 

Intox ? Scandale ? Escroquerie ? 

Le mieux serait peut-être d’en parler avec des scientifiques compétents. 

La bonne nouvelle est qu’à l’occasion du congrès des 30 septembre et 1er octobre 2017, sont réunis au Parc Floral, les trois plus grands spécialistes de la médecine orthomoléculaire du monde :
  • Le Dr Thomas Levy (MD) (Etats-Unis), cardiologue et membre de la société Américaine de Cardiologie est également un spécialiste reconnu de la vitamine C. Il a écrit 7 livres sur le sujet et publié de nombreux articles. Il est également conférencier international. 

  • Le Dr Ron Hunninghake (Etats-Unis), directeur de la clinique Riordan (Etats-Unis). Il a établi un protocole de traitement du cancer par la vitamine C reconnu dans le monde entier. Il fait partie des médecins de référence dans la médecine orthomoléculaire. 

  • Le Dr Atsuo Yanagisawa (Japon), cardiologue. Il a publié 141 articles scientifiques. Médecin hospitalier à Tokyo, il a également été le directeur d’un centre de médecine intégrative dans la même ville. Il est Président de la société International pour la Médecine Orthomoléculaire. 

  • Dr Ilyes Baghli le spécialiste de la médecine orthomoléculaire en Algérie. Il est mésothérapeute, d'ostéopathe, sophrologue et nutritionniste. 

Ces quatre médecins ont soigné de nombreux patients atteints de maladies infectieuses, et même des cancers avec le protocole qu’ils ont développé. 

A la suite des travaux du prix Nobel, Linus Pauling, qu’ils ont continué à développer, ils ont démontré, dans leur pratique et en réunissant toutes les études qui ont été publiées sur le sujet, à quel point letraitement par la vitamine C est puissant. 

Plus de 55 000 études ont été publiées sur les bienfaits de la vitamine C. Et malgré cela, la communauté scientifique, est restée dubitative longtemps. 

Mais l’action de ces quatre hommes a changé la donne. Leurs succès répétés et la qualité des soins qu’ils prodiguent, ont eu deux conséquences : 

  • ils sont plébiscités par les patients aux Etats-Unis, Japon, et en Algérie, où ils exercent. Leurs agendas sont remplis des mois à l’avance et les retours sur leurs protocoles sont excellents. 

  •  les scientifiques et médecins sont en train de changer d’avis

Ainsi, en France, le Pr Khayat, cancérologue à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris), a souligné dans une chronique du journal “Sciences et avenir”[ii]les bienfaits de la vitamine C dans le traitement contre le cancer. 

L’étude qu’il cite, a été réalisée sur 11 patients souffrant d’un cancer du cerveau agressif (glioblastome). On leur a injecté de la vitamine C à haute dose en intraveineuse pendant deux mois. La dose a été augmentée pendant que les patients recevaient une traitement classique (chimiothérapie et radiothérapie). 

Le Dr Khayat précise : 

 « Les chercheurs ont observé qu’après 2 ans, la moitié des personnes recrutées dans l'étude étaient encore vivantes alors que la survie moyenne au glioblastome est généralement d'environ un an. »

Pour autant, il faut savoir que soigner avec de la vitamine C à haute dose n’est pas autorisé en France. 

C’est quelque chose qui doit changer. Et notre congrès s’inscrit aussi dans cette perspective. 

Lors du congrès, écoutez Alan Smith, « miraculé » de la vitamine C. Son histoire est captivante. 

Il est le premier patent à avoir été soigné grâce à la vitamine C en hôpital. 

Elle a fait la une en Nouvelle Zélande où il est devenu le héros d’une émission de TV Néo-Zélandaise, 60 minutes au cours de laquelle il a raconté son parcours. 

N’hésitez pas non plus à échanger avec Michel Dumestre, qui a traduit et publié le livre du Dr Thomas E Levy (La panacée originelle – Editions Michel Dumestre 2016). Il connaît la problématique sur le bout des doigts, ainsi que tous les acteurs de la médecine orthomoléculaire. Depuis des années, il travaille à faire mieux connaître les vertus de vitamine C à haute dose auprès du public francophone. Saluons sa ténacité dans ce combat ! C’est grâce à lui que nous avons pu réunir, lors de ce congrès, ces experts de la vitamine C. Je l’en remercie donc au passage. 

Des spécialistes de la naissance et de l’enfance :

Les premières années de notre vie sont déterminantes. Et les premiers instants de la vie sont à la fois fragiles et angoissants. 

C’est sans doute la raison pour laquelle, les accouchements aujourd’hui, sont souvent des moments de stress et une course contre la montre ! 

Avez-vous parlé de votre accouchement ou de celui de votre compagne ou de votre fille autour de vous ? Est-ce que tout s’est parfaitement bien passé ? Est-ce que les prévisions des médecins se sont avérées exactes ? 

Ce stress n’est pas une fatalité. 

Lors du congrès, n’hésitez pas à en discuter avec le Dr Michel Odent, gynécologue et obstétricien qui a introduit en France la possibilité de faire naître son bébé dans l’eau

Il a été le premier à observer et mesurer l’effet “inhibiteur” de l’environnement hospitalier sur les accouchements. En clair, le stress induit par les blouses, les machines et les craintes du personnel de l’hôpital joue sur les hormones des femmes. Leur travail est freiné et les enfants naissent moins facilement. 

Partant de ce constat, il a réaménagé les salles d’accouchement, dans l’hôpital de Pithiviers où il travaille. Et comme il le dit lui-même[i] : 

« Nous les avons transformées en pièces d’une maison, puis nous avons introduit un piano, jusqu’à aboutir à la possibilité d’accoucher dans l’eau. En très peu de temps, nous sommes passés de 200 à 1000 accouchements par an ».

Ensuite, il a créé un centre de naissances à Londres le « Primal Health Research Center » où il mène de nombreuses études sur les naissances qui viennent compléter sa longue expérience de terrain. Grâce à lui, notre connaissance sur les hormones, sur les conditions dans lesquelles se déroulent un accouchement optimum a considérablement progressé. 

Le sujet vous passionne ? 

Parlez-en également avec Paul Poras, ostéopathe à Cannes, expert des naissances naturelles, pour qui, seulement un tiers des naissances (celles qui sont les plus à risques) devraient avoir lieu à l’hôpital. Les autres pourraient aussi bien se dérouler dans des maisons spécialisées ou à la maison. 

Cela vous choque ? Venez l’écouter et en discuter avec lui. Peut-être changerez-vous de perspective ! 

Sur ce sujet délicat (au sens premier du terme !) de la naissance, allez écouter la conférence du Dr Dominique Eraud, acupuncteur, qui nous parle des bébés lumières ! 

La naissance n’est pas tout. Encore faut-il aider ces enfants à grandir et à se construire. Notre éducation et notre apprentissage affectif nous poursuivent toute notre vie. 

Pourquoi ? Comment pouvons-nous faire face aux craintes et aux manques de notre passé ? Comment pouvons-nous éviter de commettre les mêmes erreurs que nos parents, avec nos propres enfants et petits-enfants ? 

Autant d’interrogations auxquelles répondront Bernadette Lemoine, psychologue renommée, spécialiste de la famille, avec... sa fille, Véronique Cordier-Lemoine, psychologue et écrivain à succès, elle aussi. 

Mais vous aurez également la possibilité d’écouter le Dr Olivier Soulier sur la question de l'embryogenèse, qui à mon sens, est l’un de ses plus beaux sujets. Conférences déroutantes et magnifiques en perspective…

Des experts en nutrition :

Moins taboue qu’il y a quelques décennies, la nutrition fait désormais partie du monde médical avec de plus en plus de médecins qui s’y intéressent et la création de diplômes universitaires créés dans ce domaine. 

Pour autant, rien de tout cela n’aurait vu le jour sans les pionniers de l’alimentation comme le Pr Henri Joyeux, cancérologue et icône de la santé naturelle dans le monde francophone et au-delà. 

Avec un courage et une énergie remarquables, le Pr Henri Joyeux lutte de toutes ses forces pour aider les familles, les malades, toute la société à retrouver le goût d’une alimentation naturelle, et d’une santé renforcée. Professeur de médecine, il a publié de nombreuses études scientifiques et écrit plus d’une quarantaine de livres sur la nutrition à destination du grand public. 

Saluons également son action en tant que lanceur d’alerte sur la question du vaccin DTP où il a souligné la discordance entre l’obligation vaccinale et les vaccins présents sur le marché. Plus d’un million de personnes ont signé la grande pétition qu’il a lancée avec l’IPSN. 

Notre grand médecin n’est cependant pas le seul, ni à œuvrer dans le domaine, ni à s’exprimer sur le sujet lors de notre congrès. 

Si par exemple, vous avez des questions sur le régime Okinawa, faites part de vos doutes au Dr Jean-Paul Curtay, médecin de renommée internationale et pionniers de la nutrithérapie. Il enseigne les vertus depuis 1989 de ce régime alimentaire dans plus de 20 pays. A ce jour, il a formé plus de 6000 médecins. Son “parcours Okinawa” (publié chez SNI) a été suivi par plus de 20 000 patients ! 

Côté nutrition, vous pouvez également aller écouter Marion Kaplan, nutritionniste, formée par le Dr Catherine Kousmine. Son engagement pour la santé naturelle est total depuis des années. C’est elle qui a fait connaître de nombreuses approches nouvelles à travers les congrès qu’elle a organisés et les livres qu’elle a écrits. 

Vous cherchez des sujets plus pointus ? Vous voulez savoir si les produits de la ruche sont faits pour vous ? 

Rendez-vous avec Nicolas Cardinault pour tout savoir sur l’apithérapie ou avec le Dr Patrick Véret pour la nutripuncture. 

Et l’eau me direz-vous ? N’est-ce pas l’un des éléments clés de la santé ? Quelle eau faut-il choisir ? Peut-on la filtrer ? Faut-il la dynamiser ? Nous avons l’homme qu’il vous faut sur ce point : Thibault Geluyckensingénieur et expert de l’eau. 

Et si vos inquiétudes portent sur la qualité des produits, n’hésitez plus, allez voir Bernard Astruc, qui diffusera un film (commenté en direct) sur l’évolution de l’agriculture biologique. Vous verrez, il a de bonnes nouvelles à vous annoncer ! 

Un cancérologue fondateur d’un centre de médecine intégrative révolutionnaire :

C’est la médecine de demain aux niveaux scientifique, organisationnel et humain. 

Lorsque vous étiez à l’hôpital, (ou l’un de vos proches), peut être avez-vous rêvé en plus de vos soins classiques de bénéficier, lors de votre séjour, d’un massage ou d’une séance d’acupuncture ? 

Peut-être auriez-vous aimé pouvoir vous épancher auprès d’un psychologue ou rencontrer un coach en nutrition pour vous aider dans vos choix alimentaires et ainsi retrouver la santé plus vite ? 

Tout cela existe. A Aix-en-Provence, dans le Centre ressource, qu’il a fondé et où il exerce la cancérologie, Le Dr Jean-Loup Mouysset fait un travail remarquable. Il a rassemblé 130 intervenants : médecins, personnels soignants, thérapeutes qui prodiguent de nombreux soins différents aux patients : sophrologie, fasciathérapie, ostéopathie, acupuncture, bains chauds, réflexologie etc… 

Ce centre, qui est une première en France, propose de « porter un autre regard sur le cancer » en se concentrant d’abord sur le malade avant la maladie. 

L’objectif est de : 

« donner une force et une existence à la personne malade et à ceux qui l’aident au quotidien, afin qu’elle devienne actrice de sa santé et traverse l’épreuve du cancer avec de meilleures chances de guérison ».

Profitez de la présence de ce cancérologue talentueux et généreux pour l’écouter et lui parler. 

Une délégation de phytothérapeutes :

C’est un peu la fine fleur du Royaume… 

Savez-vous toujours quelle tisane prendre lorsque vous avez un mal de gorge ? Et pour les maux de tête, savez-vous qu’il existe des plantes aussi efficaces que l’aspirine, dont l’action, cependant ne “brûle” pas votre estomac ? 

Les plantes médicinales, pourvu qu’on sache les utiliser sont un trésor extraordinaire. 

Elles permettent une médecine délicate, adaptée à chacun et efficace. Le tout est de savoir à qui s’adresser. Nous avons réuni pour vous des personnalités amoureuses des plantes qui pratiquent une médecine (ou un accompagnement santé) de précision, à la fois individualisée et vivante. 

Vos orateurs sur ce sujet sont : 

  • Le Dr Bruno Chacornac. Homéopathe et phytothérapeute, il a formé de nombreux médecins, pharmaciens et thérapeutes à la phytothérapie qu’il maîtrise à la perfection. Surtout, il connaît l’art de la prescription comme personne d’autre. Il nous parlera de la maladie de Crohn. Vous verrez comme ces prescriptions sont précises, élaborées et parfaitement adaptées à chaque patient. Vous serez estomaqués par la qualité de son travail et de l’approche qu’il propose. 

  • Le Dr Jean Claude Lapraz qui est l’un des plus grands médecins phytothérapeutes en France. Il a développé une approche particulière de la médecine qui s’appelle l’endobiogénie. La finalité de cette approche thérapeutique est :  

« de prendre en compte la fonctionnalité physiologique de l’individu dans son unicité et dans sa globalité, ainsi que dans la relativité des interrelations dynamiques des différents systèmes qui le constituent. »[iii]

Là aussi il faut parler d’une médecine vivante ! Elle implique la mise en œuvre d’une véritable « stratégie thérapeutique » pour soigner le patient qui s’appuiera sur différents savoirs médicaux combinés (phytothérapie, nutrition etc.).
  • Le Dr Franck GigonMicronutritionniste, phytothérapeute, universitaire, et auteur à succès, ce médecin chaleureux, passionné et énergique dispose de bien des casquettes ! Il est l’auteur de nombreux ouvrages sur la phytothérapie, tels que 50 plantes efficaces pour vous soigner, Editions de l’Opportun, 2017 ; Petit dictionnaire énervé des aliments toxiques, Editions de l’Opportun, 2011, Se soigner par les plantes pour les nuls, First, 2012. 

  • Danielle Roux-Sitrukest docteur en pharmacie, enseignante à l’Université (Paris et Besançon), et rédactrice en chef de la revue La Phytothérapie Européenne. Elle contribue également au journal Plantes & Bien-être. 

  • Christophe Bernardherbaliste a passé quinze années de sa vie au Canada et aux États-Unis où il a appris la naturopathie et l’herboristerie. Diplômé de la Southwest School of Botanical Medicine, il y a étudié la botanique avec les plus grands experts américains, dont Mathew Wood. Il cultive des plantes médicinales et est un contributeur actif de la revue Plantes & Bien-être. 

Des références absolues de l’homéopathie :

Soigner la cause et non les symptômes, voilà ce que l’homéopathie nous promet. 

Ce n’est pas une petite promesse. Et pourtant, cela marche. 

Avez-vous déjà essayé ? 

Si ce n’est pas le cas, écoutez nos orateurs, prenez le temps de comprendre leur art, qui est aussi une démarche particulière. Vous pourriez trouver des remèdes efficaces, sans effet secondaires dont l’action est allée beaucoup plus loin que ce que vous aviez imaginé au départ… Cela se tente, non ? 

Voilà ce que les trois orateurs que nous avons choisi, sur le sujet pourrons vous démontrer aisément. Ils ont soigné des plantes, des animaux et des humains pendant des années. 

Leur savoir est précieux à un moment où l’homéopathie traverse une période difficile. 

Nos trois orateurs sont des passionnés et des personnes profondément attachantes, que je vous engage à venir découvrir. J’ai nommé :
  • Jacqueline Peker est une pionnière de l’homéopathie et de la médecine vétérinaire. Au cours d’une carrière bien remplie de médecin des animaux, elle a eu l’occasion de découvrir toute la gamme des traitements homéopathiques pour les animaux. Elle a rédigé de nombreux articles et ouvrages pour défendre la santé naturelle et l’environnement. Passionnée, talentueuse, littéraire et pourtant scientifique, Jacqueline Peker est l’une des voix les plus connues et reconnues de la défense de l’homéopathie. Venez la rencontrer et profiter de ses enseignements ! 

  • Florian Petitjean est directeur des laboratoires Weleda. Il est loin d’être un débutant sur la question de l’homéopathie et la santé naturelle. Pharmacien de formation, il a mené une très belle carrière au sein de différents laboratoires pharmaceutiques ou de compléments alimentaires. 

Il a toujours œuvré avec probité, rigueur scientifique et un attachement profond à défendre la fabrication de produits naturels de très haute qualité, qui soient à la fois respectueux de l’environnement, des rythmes et des besoins particuliers de chaque patient. 

Aujourd’hui Weleda est l’un des laboratoires mondiaux de référence dans le domaine de l’homéopathie,qui se bat pour préserver le savoir-faire européen dans ce domaine, dont nous avons tant besoin pour la santé de demain. Il nous dressera un tableau des enjeux de l’homéopathie. Vous verrez : nous avons du travail !
  • Le Dr Antoine Demonceaux : Nous avons eu la joie de vivre une conférence avec le Dr Demonceaux, il y a quelques semaines à Paris. Nous avons été si sensibles à son message que nous avons tenu à le réinviter pour qu’il partage avec vous sa vision. Il est homéopathe, psychanalyste et médecin généraliste à Reims. 

Des experts en toxicologie et en santé environnementale :

Vous êtes-vous déjà demandé si le plastique migrait dans vos aliments lorsque vous les chauffiez au four à micro-ondes ? 

Vous êtes-vous déjà posé la question de l’influence des amalgames dentaires sur votre santé ou des éventuels effets des particules fines dans l’air sur votre santé ? 

Sur tous ces sujets, nous sommes très heureux d’accueillir deux scientifiques chevronnés :
  • Le Pr André Picot : est incontournable sur la question des métaux lourds. Toxicologue, longtemps conseiller auprès des agences de santé qu’il a tenté faire évoluer sur la question des polluants, il est l’un des premiers avoir mis en garde contre la prolifération non contrôlée de métaux toxiquesdans notre environnement. Il est toxicochimiste, Docteur ès Sciences-Physiques (Paris) et Ingénieur chimiste du CNAM (Paris). Il a été chercheur dans différents centres de recherche avant d’intégrer le CNRS. 

  • Le Dr Joël Spiroux est le président du CRIIGEN, organisme indépendant qui réunit de nombreux experts transdisciplinaires afin de réaliser des études sur l’environnement et la santé. 

Le CRIIGEN a acquis une renommée internationale pour ses études sur les OGM et les pesticides. Le Dr Joël Spiroux, avec l’ensemble des scientifiques du réseau, mène depuis de nombreuses années ce combat avec talent et conviction. Sa détermination est venue de son constat journalier, en tant que médecin de ville, des ravages que causent les polluants sur la santé de nombreux patients. Il nous livrera sa stratégie pour survivre dans un monde de plus en plus toxique !

Le spécialiste de l’aluminium vaccinal :

  • Le Pr Romain Gherardi est un chercheur remarquable par sa ténacité, sa rigueur scientifique et l’indépendance de son travail. Son équipe à l’hôpital Henri-Mondor a travaillé sur la question de l’aluminium dans les vaccins et a tiré la sonnette d’alarme par rapport aux risques que cette pratique engendre. Outre de très nombreuses études menées avec son équipe et publiées dans de grandes revues scientifiques, on lui doit l’excellent livre Toxic Story, (publié chez Actes Sud, en 2016), qui retrace toutes ses années de recherche au sein d’un hôpital public réputé. 

Le découvreur de l’hormone du sommeil :

  • Le Professeur Jean-Bernard Fourtillan est expert en pharmacologie et en toxicologie. Ancien Professeur des Universités, directeur de laboratoire et expert auprès de différents gouvernements, il a découvert en 1994 une structure chimique, qu’il a dénommé Valentonine. Il a étudié pendant des années cette hormone, ainsi que celles qui lui sont associées et est devenu un expert incontournable du système Veille-Sommeil.  


Ces recherches ont abouti à la création d’un traitement spécifique pour le sommeil qui sera présenté au public à l’occasion du 3e Congrès International de Santé Naturelle.

Un chiropracteur de renommée mondiale :

  • Jean-Paul Pianta est un chiropracteur. Il exerce la chiropraxie ou plutôt la chiropratique comme il le dit lui-même. Conférencier international - très renommé en Allemagne notamment, où sa discipline est mieux reconnue qu’en France – il donne ses conférences en français, en anglais et en allemand indifféremment. Fin linguiste, c’est aussi un thérapeute de grand talent qui a soigné de nombreuses personnalités politiques. Jean Paul Pianta est un phénomène : sa vie est une révolution permanente et sa manière de pratiquer aussi. Et c’est logique, il pratique une approche vivante et évolutive, pensée pour les vivants ! 

Et bien d’autres thématiques passionnantes avec des intervenants de qualité !

Nous aborderons aussi :
  • La question de l’arthrose avec Laura Azenard, naturopathe, qui a écrit le livre : Comment j’ai vaincu l’arthroseThierry Souccar, éditions, 2015. Elle nous présentera sa stratégie complète pour faire face à la maladie. 

  • Les soins par la médecine chinoise avec le Dr Manola Soulanvasy, formée au Laos et en France, dont la pratique subtile de la médecine emprunte le meilleur de la vision orientale et occidentale. Le Dr Michel Angles, quant à lui parlera de diététique chinoise. 

  • Les soins dentaires holistiques, dont le Dr Catherine Rossi, nous expliquera avec le talent qu’on lui connaît, le sens et l’utilité. 

  • Les émotions grâce à une palette d’intervenants talentueux : Jean-Michel Gurret, psychologue, présentera dans une conférence inédite pour l’IPSN, les fondements de la psychologie énergétique ; Catherine Aimelet-Périssol, médecin devenue psychologue, nous expliquera comment écouter (et non gérer) ses émotions grâce à la logique émotionnelle ; Pascale Millier enfin, pharmacienne, nous apprendra à répondre à nos attentes émotionnelles, grâce aux fleurs de Bach, sa spécialité. 

  • Le mal de dos avec Jean-Pierre Marguaritte et la méthode spécifique, qu’il a inventé. 

  • Le traitement de la maladie de Lyme avec Judith Albertat qui a publié deux livres très complets sur le sujet. 

Et en conclusion du congrès… une réflexion sur la vie

Nous accueillerons Jean Staune, philosophe et essayiste, qui nous proposera une vision de l’avenir pour que celui-ci soit un rêve et non un cauchemar. 

Il a notamment écrit un livre Les clés du futur, Plon, 2015, qui est à la fois brillant et plein d’espoir. 

Sur ce livre, ils ont dit : 

 “Lisez donc le maître livre de Jean Staune, les clés du futur... et vous verrez que l'intégration de l'écologie, de la logique du recyclage et de l'économie circulaire dans celle du marché est non seulement viable, mais qu'elle constitue sans nul doute la seule voie d'avenir pour l'humanité.”
 Luc Ferry


 “Rares sont les livres qui m'ont autant ému, impressionné, et finalement fait réfléchir... La vision est magistrale parce qu’unifiée et elle accompagne clairement le mouvement de la révolution digitale. Elle pose les principes d'un projet social harmonieux et réaliste en s'appuyant sur un niveau de documentation rarement égalé”.
 Gilles Babinet

J’ajouterais que rencontrer et écouter l’auteur de ce livre est aussi une chance magnifique

Nous sommes heureux et honorés de clore nos débats avec un écrivain qui nous donnera des ailes ! 

Exceptionnel tout ce que vous allez retirer de ce congrès :

1/ Des solutions concrètes aux maux qui vous touchent ou qui concernent vos proches.

L’objectif de ce congrès est aussi de vous permettre de trouver des solutions naturelles pratiques, efficaces et durables aux maladies dont vous pouvez être atteint(e)s ou dont vos proches souffrent

Vous trouverez également de nombreuses solutions pour améliorer votre alimentation et votre mode de vie. Celles-ci vous aideront à :
  • reprendre votre santé en main, 

  • renforcer votre terrain 

  • éviter de tomber malade. 

Nous avons donc passé une consigne spéciale aux orateurs pour qu’ils soient concrets dans leurs approches (sans pour autant laisser de côté l’aspect scientifique et recherche). 

Et afin de peaufiner vos connaissance pratiques, vous pourrez participer à très nombreux ateliers : l’année dernière nous en avions proposé 82 ! (Vous trouverez un aperçu des ateliers un peu plus loin dans la lettre.)

2/ Des connaissances scientifiques inédites !

Nos chercheurs vous présenteront les résultats des dernières études scientifiques dans leurs domaines respectifs, soit :
  • parce qu’ils mènent directement ces études eux-mêmes (comme le Pr Gherardi, Pr Georges Birkmayer) ; 

  • qu’ils sont en contact direct avec des équipes de chercheurs spécialisés (Dr Joël Spiroux avec le CRIIGEN par exemple) ; 

  • Ou encore qu’ils passent régulièrement en revue tous travaux qui sortent dans leur domaine (Dr Thomas E Levy). 

En écoutant leurs conférences ou en allant directement discuter avec eux, à l’occasion des deux jours de congrès, vous aurez tout le loisir de tester vos connaissances sur les sujets qui vous intéressent directement et surtout de les remettre à jour, ce qui ne fait jamais de mal ! 

3/ Des débats sur les grands enjeux de la santé :


A l’occasion de congrès enfin, nous aurons l’occasion d’échanger sur deux nombreux sujets de santé qui font débat, comme la question de la liberté thérapeutique, des pesticides ou des OGM. 

Sur la question du DTP, notre avocate, Maître Jacqueline Bergel-Hatchuel, prendra la parole pour faire un point sur les actions que nous devons mener. 

Un stand spécifique pour les associations engagées sera prévu qui vous permettra de rencontrer de nombreux acteurs de terrain, et pourquoi pas de leur apporter votre soutien directement. 

Par ailleurs, que ce soit en plénières ou à l’occasion des conférences complémentaires nous aurons l’occasion d’échanger sur les avancées de l’IPSN sur la question du vaccin DTP et les autres sujets qui nous intéressent

4/ Des échanges avec vos voisins : Les personnes intelligentes ne sont pas seulement celles qui figurent sur le programme

Ce congrès est organisé pour permettre aux personnes extraordinaires de venir et de se rencontrer : patients, personnes ayant dans leur entourage des cas graves de maladie, personnes guéries après avoir traversé des maladies réputées incurables, thérapeutes, professionnels de santé, avocats, auteurs, journalistes spécialisés... Vous aurez l'occasion de rencontrer des centaines d'hommes et des femmes passionnants, qui partagent votre passion pour le mode de vie sain

Les contacts et amitiés que vous pourrez développer à cette occasion pourraient même être la chose la plus précieuse que vous retirerez de ce congrès. Car ce sont plus de deux mille personnes, venues des quatre coins du pays et même de l'étranger, qui seront rassemblées. 

Deux mille personnes qui n'auraient pratiquement aucun autre moyen de se rencontrer, ni même de se douter qu'elles existent !

5/ Des émotions fortes :

Que ce soit par la qualité des intervenants que nous avons sollicités, la variété des thèmes que nous vous proposons ou par votre simple présence, je sais d’ores et déjà – maintenant que j’en ai l’expérience – que nous allons vivre des émotions fortes lors de ces deux journées exceptionnelles. 

Je tiens à préciser à ce sujet, que l’année dernière et l’année d’avant, les orateurs autant que les exposants ont été unanimes : vous êtes un public d’une très grande qualité

Votre curiosité, votre attachement à la nature, votre courtoisie et vos idéaux contribuent à rendre ces journées magnifiques. 

J’espère donc vous revoir cette année, pouvoir échanger avec vous et vous serrer la main.

6/ Une belle variété de solutions de santé à découvrir (entre autres) :

  • Des protocoles précis de soins par la vitamine C, contre le cancer et les maladies infectieuses ; 

  • Accompagner une naissance le plus naturellement possible ; 

  • Comment renforcer son immunité et celle de ses enfants ; 

  • Des protocoles précis en phytothérapie ; 

  • Comment s’alimenter sainement et quelle eau boire ; 

  • Comment soigner les plantes, les animaux et les humains avec l’homéopathie 

  • Comment surmonter l’arthrose, ou le mal de dos ; 

  • Ce qu’est la chiropratique et en quoi elle se distingue de la chiropraxie ; 

  • Comment soigner ses dents de manière holistique ; 

  • Comment retrouver le sommeil ; 

  • La puissance inattendue de la psychologie énergétique ; 

  • Accompagner les traitements contre le cancer avec des solutions complémentaires 

  • et bien d’autres sujets encore ! 

7/ Des ateliers, des dédicaces et des stands

Outre les conférences, vous pourrez profiter de plus de 80 ateliers de nutrition, Qi Gong, yoga, géobiologie, ayurvéda, fleurs de Bach, naturopathie, chiropraxie, respiration, fertilité au naturel etc. tout au long du congrès. 

A découvrir tout au long du week-end : 

  • Donnez de la vie à vos années et des années à votre vie avec la chiropratique ! Sébastien Fuentesest chiropracteur, au centre chiropratique Paris 6. Il a eu la chance de se former avec Jean-Paul Pianta, intervenant au congrès, Jean-Pierre Meersseman, dirigeant du pôle de santé du club de football du Milan AC et Daniel Nicolle, plus ancien cabinet de chiropraxie en activité à Paris. 

  • À la découverte de la médecine ayurvédique : un système ancestral qui éveille l'intérêt des médecins contemporains. 

Linda Gobindoss est praticienne et conférencière, diplômée universitaire après 6 années d’études à Londres et en Inde, en Science de la Médecine Ayurvédique. Elle vient spécifiquement de Guadeloupe pour animer cet atelier.
  • Comment (bien) vivre avec la santé ? 

Sandrine Callamand, docteur en pharmacie, naturothérapeute, diplômée du DUMENAT Paris XIII, et spécialisée en nutrition et diététique. Elle est également formatrice certifiée IFIS et enseigne dans le cadre de l’Institut De Naturothérapie (IDENAT) à Paris.
  • Fleurs de Bach et mémoires prénatales. 

Martine Viniger s’est formée à la relaxation avec l’Institut Istor. Les fleurs de Bach se sont invitées dans sa vie en 1989 et elle a continué à se former à d’autres approches novatrices telles que la sophrologie de la vie intra utérine avec le Dr Claude Imbert. Elle est conseillère et formatrice Fleurs de Bach agréée par la Fondation Bach (GB) depuis 1997 en France et en Suisse.
  • Géobiologie et pollutions vibratoires : harmoniser son habitation pour sa santé
    Jean Meline
     est thérapeute et de formateur en médecine traditionnelle chinoise et géobiologue. 

  • Le chant postural ou comment relier en conscience le corps physique et l’esprit grâce à la vibration de la voix 

Elisabeth Baile est chanteuse et coach vocal en Chant Postural©

  • Fertilité consciente 

Milène Clichy est formatrice des indices combinés, méthode créée par Dr Anna Flynn, gynécologue obstétricienne irlandaise : double check method ou la méthode des indices combinés. Elle est également diplômée de la méthode allemande "Sensiplan".
  • Hatha-Yoga selon la méthode Eva Ruchpaul 

Annie Casamayou, naturopathe, enseignante d’Hatha yoga, collabore à différentes revues de santé naturelle et a écrit plusieurs livres dont le Cahier Yoga Detox, éditions Solar, 2016.
  • Qi Gong 

Dr Hue Tran, médecin acupuncteur, homéopathe, micronutritionniste enseigne le Qi Gong, qu’elle pratique depuis de nombreuses années.
  • Autonomie avec les plantes médicinales : Quelques préparations simples à réaliser facilement soi-même pour une santé préventive et curative
    Florence Huvet
     est productrice de plantes médicinales dans le Diois, dans la Vallée de Quint 

  • Coach-respiration : le mieux-être à portée de souffle 

Jean-Marie Defossez est conférencier, auteur et animateur de stages et ateliers de respiration, Jean-Marie Defossez est titulaire d'un doctorat en science et spécialisé en physiologie. Formé à de nombreuses techniques respiratoires thérapeutiques, notamment aux USA, il est initiateur en 2014 de la coach-respiration. 

Les ateliers seront répétés plusieurs fois pour vous permettre de vivre celui ou ceux qui vous plaisent le plus et de choisir le créneau horaire qui vous convient. 

Par ailleurs, vous pourrez retrouver tous les auteurs des livres sur le stand de l’IPSN, en dédicaces. 

Enfin, vous pourrez visiter 50 stands, triés sur le volet, de partenaires avec qui nous travaillons depuis le lancement du congrès. 

8/ Retours d’anciens congressistes

Je vous transmets ici quelques commentaires de congressistes venus en 2016. Ceux sont eux qui nous ont donné envie d’organiser à nouveau ce congrès en 2017 : 

“Vraiment j'ai adoré. Les personnes qui ont présenté sont en cohérence totale entre ce qu'elles disent et ce qu'elles font.”

***

“Apprendre d'autres thérapeutes et professionnels (et lesquels !!), qui réfléchissent de la même manière que moi, ou de personnes qui osent dénoncer et témoigner, est tout simplement merveilleux et ressourçant, encore MERCI, et à l'année prochaine”

***

“Merci pour ce beau travail.
Un week-end formidable et réconfortant sur une nouvelle médecine.”

***

“Pour notre première participation mon compagnon et moi-même, nous avons été enthousiasmés par l'organisation et la qualité des intervenants, nous attendons avec impatience les films pour voir ou revoir les informations qui nous ont échappées tant le programme était dense et passionnant. Merci pour nous avoir permis de vivre cette expérience.
Cordialement”
Martine & Pascal

***

“Merci pour cette manifestation très instructive et enrichissante, j'en suis sortie galvanisée, pleine d'énergie et de joie. Merci à tous les organisateurs. Les échanges et le partage de toutes ces informations sont nécessaires et bienfaitrices. J'ai passé un we extraordinaire et les petits soucis sont oubliés par rapport au bénéfice retiré de ce bon moment.”
***

 
Nous avons recueilli ces témoignages à l’occasion du questionnaire que nous avons envoyé aux participants. 500 personnes (sur 2500) avaient eu la gentillesse de répondre à nos questions. Il est ressorti de ce sondage, que 97% d’entre eux étaient satisfaits ou très satisfaits du contenu des conférences de l’année dernière. 

Leur enthousiasme nous a déterminé à renouveler l’expérience cette année. 

Focus sur : Le prix du billet d’entrée

Le prix que nous vous proposons pour le congrès est de 110 euros. 

Il est probable que pour vous, cela représente une somme importante. 

Pour autant, par rapport à tout ce à quoi vous avez accès, ce montant est particulièrement intéressant. Il est même presque dérisoire. 

Regardez les prix en Europe des événements sur la santé. Vous trouverez rarement des rassemblements avec des personnes de cette qualité, à ce prix-là. 

Prenez par exemple, pour le Congrès International de Médecine Naturopathique qui vient de se dérouler à Londres, [iv] l’inscription s’élevait à près de 400 euros

Autre exemple : le Congrès International Francophone de Pédagogie en Science de la Santé, qui se déroule chaque année à l’hôpital de la Timone, coûte 450 euros par personne [v]. 

Or, notre congrès n’a rien à envier à ses événements sur le plan qualitatif. 

Pensez que votre participation couvre le prix de la salle (100 000 euros environ), mais aussi du déplacement des orateurs (billets d’avions, traducteurs, honoraires, hôtels etc.), de toutes les équipes (techniques, sécurité, informatique, logistique) et de tous les services qui nous accompagnent tout au long de l’année pour que cet événement ait lieu (agence, communication). 

Faites un calcul rapide. Même si vous êtes 2000 à payer ce prix d’entrée, vous verrez que le budget est serré. Ce prix est calculé au plus juste, et spécialement pour que vous puissiez participer à notre congrès et que l’information sur la santé naturelle soit accessible au plus grand nombre. 

Notre association, l’IPSN n’est subventionnée ni par l’Etat, ni par les labos. L’information que nous proposons est libre. 

Cette liberté a un prix. 

C’est 110 euros. 

Rapporté au nombre de conférences, cela fait un peu plus 2 euros. 

C’est le prix d’un café par conférence. Cela vaut le coup, non ?

Offre spéciale d’été !

Enfin, pour tous ceux qui se seront inscrits avant le 1er août 2017, nous offrons l’accès gratuit aux vidéos des conférences plénières et approfondies pendant 3 mois après le congrès (à partir du 1er novembre 2017 – le temps de préparer les vidéos). 

En effet, le congrès sera intégralement filmé[vi]. Ainsi, vous pourrez profiter des conférences que vous voulez « vivre » et voir en vidéo après le congrès, celles que vous n’auriez pas pu suivre. 

Avec votre offre spéciale d’été et le billet à 110 euros vous aurez donc le droit à :

  • L’accès intégral aux conférences du congrès, soit près de 40 conférences (plénières, approfondies ou d’experts) ; 

  • L’accès à l’ensemble des ateliers (plus de 80 proposés sur les deux jours) ; 

  • L’accès au Parc Floral pendant les deux jours ; 

  • La possibilité de dialoguer et de rencontrer avec les orateurs lors des conférences approfondies, des conférences d’experts ou des ateliers ; 

  • L’accès au stand IPSN où auront lieu les dédicaces, vous pourrez y retrouver les orateurs lorsqu’ils y seront installés ; 

  • L’accès à 50 exposants triés sur le volet ; 

  • L’accès au bar à tisanes ; 

  • L’accès, à l’issue du congrès, aux vidéos des conférences plénières et approfondies pendant 3 mois (à condition de vous inscrire avant le 1er août). 

En vous inscrivant maintenant, vous nous facilitez le travail. Cela nous permet de régler la salle et tous les frais liés à l’événement. 

Pour vous, c’est l’idéal : vous savez que votre place vous attend et vous pouvez partir l’esprit tranquille ! 

Alors, n’hésitez plus, commandez votre place ci-dessous : 


Plus d’information ici

De mon côté, j’ai déjà hâte d’y être ! Et je vous attends tous de pied ferme. 


Naturellement vôtre, 


Augustin de Livois 



PS : si vous êtes médecin, thérapeute, ou professionnel de santé: 

  • n’oubliez que l’IPSN est organisme de formation. Vérifiez auprès de votre employeur, s’il peut prendre en charge votre inscription au nom de votre formation professionnelle. 

  • les conférences des experts vous sont particulièrement destinées. Programme ici



****************************** 

Posté par ewilliam à 09:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 septembre 2017

LABORATOIRES OLLISCIENCE - Besoin de maigrir : comptez les bactéries, pas les calories

Olliscience Laboratoires
 
Vous recevez ce message car vous êtes membre Olliscience. 
Si vous ne souhaitez plus recevoir d'emails de la part des Laboratoires Olliscience, cliquez ici.
 
Olliscience
 
 

Besoin de maigrir : comptez les bactéries, pas les calories

Compter les calories est la pire des méthodes pour perdre du poids.

Si je vous dis de ne pas penser à un éléphant, à quoi pensez-vous ?

A un éléphant, pardi !

Il se passe exactement la même chose dans votre cerveau quand vous décidez de vous mettre au régime.

Votre subconscient va se programmer pour vous faire penser à la nourriture en permanence.

Vous planifiez vos repas. Vous comptez sans arrêt les calories. Vous supprimez certains aliments de votre alimentation, au risque de créer des carences nutritionnelles.

Vous ne pensez plus qu’à ce que vous pouvez ou ne pouvez pas manger.

C’est l’échec assuré.

Car même si vous parvenez à perdre du poids pendant votre régime, les frustrations accumulées à cause de la privation calorique entraînent une reprise inéluctable des kilos.

Tous vos efforts consentis partent en fumée, et vous voilà confronté au fameux « effet yoyo ».

Si vous souhaitez maigrir efficacement, sans vous épuiser physiquement et nerveusement et sans produire d’efforts inutiles, regardez plutôt du côté de vos intestins.

Des scientifiques se sont récemment aperçus que la qualité de votre flore intestinale détermine votre capacité à prendre du poids ou à en perdre1.

En apportant les bonnes bactéries et en quantité suffisante à votre flore intestinale, vous parviendrez à maigrir durablement, tout en préservant votre moral et votre santé.

Comment une bonne flore intestinale vous aide à perdre vos kilos en trop

Vos bactéries intestinales doivent former un écosystème stable nécessaire à votre santé. En effet, vos bactéries assurent 80% de vos défenses immunitaires!

Elles sont également en charge de transformer les aliments, de les digérer et de fabriquer les vitamines.

Une bonne flore intestinale peut faciliter votre digestion, améliorer votre métabolisme pour éliminer plus de graisses, et vous protéger des virus, des champignons, des mauvaises bactéries et des maladies.

Voilà pourquoi il est important que vous en preniez soin toute votre vie.

Dans l’idéal, votre flore intestinale doit contenir 85% de bonnes bactéries et 15% de mauvaises bactéries.

Un type de bactéries ne doit pas prendre le pas sur les autres et surtout les bactéries bénéfiques ne doivent pas être dépassées par les bactéries pathogènes.

Sinon, votre digestion sera plus difficile avec des risques accrus de constipation et de diarrhée et vous aurez plus de difficultés à contrôler votre poids.

Au lieu de compter les calories, veillez donc à limiter les mauvaises bactéries pour garder une flore intestinale saine et équilibrée qui favorisera l’élimination des graisses.

Les mauvaises bactéries vous font grossir

Votre alimentation influence la qualité de votre flore intestinale.

Certains aliments nourrissent les bonnes bactéries de votre flore alors que d’autres, comme les aliments transformés, nourrissent les bactéries pathogènes qui vont proliférer dans votre intestin.

Les aliments riches en sucres, comme le glucose qu’on trouve dans les pommes de terre ou le fructose des jus de fruits, sont néfastes pour votre flore intestinale. Ils favorisent la prolifération de mauvaises bactéries qui aggravent le déséquilibre de votre flore et l’empêchent de remplir correctement ses missions. A terme, vous risquez d’accumuler les kilos et d’avoir du mal à les perdre.

S’il vous arrive de prendre des antibiotiques, vous abîmez aussi votre flore car ils détruisent non seulement les bactéries pathogènes mais aussi celles qui sont bénéfiques à votre organisme.

C’est également le cas si vous allez régulièrement vous baigner dans l’eau chlorée de la piscine, si vous manipulez des produits chimiques agricoles ou si vous vivez dans un environnement pollué.

Si vous développez trop de mauvaises bactéries, ou tout simplement si votre flore n’est pas suffisamment variée, vous allez avoir du mal à perdre du poids, même en faisant attention à ce que vous mangez.

Des études cliniques ont montré que la flore intestinale des personnes obèses a une composition différente de celle des personnes minces3

Leur flore intestinale est moins diversifiée et contient davantage de « mauvaises bactéries » qui incitent l’organisme à stocker les calories sous forme de graisses.

Les chercheurs estiment ainsi qu'implanter des bonnes bactéries dans l’intestin des personnes en surpoids pourrait être une clé pour traiter l'obésité, mais également le diabète de type-2.

Les bonnes bactéries vous aident à maigrir

Une alimentation saine et équilibrée permet à vos bonnes bactéries de prospérer dans vos intestins pour assurer :

  • la digestion des aliments ;

  • le bon fonctionnement du transit intestinal ;

  • le maintien ou le retour à votre poids de forme ;

  • la régulation de l’appétit ;

  • la synthèse de vitamines et de certains acides gras ;

  • une meilleure absorption du calcium et du magnésium ;

  • le bon fonctionnement du système immunitaire ;

  • une moindre prolifération de micro-organismes pathogènes nuisibles à votre santé.

Vous pouvez recourir aux aliments fermentés comme le yaourt, le fromage, les olives et la choucroute car ils sont riches en bonnes bactéries. En effet, le processus de fermentation lactique de ces aliments améliore leur qualité nutritive.

Il faut manger ces aliments fermentés de manière traditionnelle, c’est-à-dire non-pasteurisés car la pasteurisation tue les bonnes bactéries.

Vous pouvez également consommer des ferments lactiques sous forme de supplément pour assurer un apport suffisant en bonnes bactéries à vos intestins.

Les lactobacilles sont une espèce particulièrement intéressante car ils sont capables de rééquilibrer votre flore intestinale en améliorant son fonctionnement naturel.

Perdez deux fois plus de poids grâce au Lactobacillus rhamnosus

Le Lactobacillus rhamnosus est une souche de lactobacilles qui a été identifiée en 1985 par les scientifiques Sherwood Gorbach et Barry Goldin. Vous pouvez aussi la trouver sous le nom de Lactobacillus GG, comme les initiales des chercheurs qui l’ont découverte.

Les bienfaits du Lactobacillus rhamnosus ont été reconnus dans plus de 1 000 études scientifiques. Il s’agit de la souche de ferment lactique la plus cliniquement et scientifiquement étudiée au monde.

Les recherches effectuées sur son mode d’action ont révélé une foule d’activités bénéfiques :

  • il produit une substance antimicrobienne qui accélère l'élimination des micro-organismes pathogènes ; 

  • il stimule la prolifération des cellules épithéliales qui protègent votre barrière intestinale des agents pathogènes ; 

  • il protège l'intégrité de la barrière muqueuse gastro-intestinale contre les effets secondaires des antibiotiques, les influences des changements alimentaires et l'exposition permanente aux agents pathogènes4-6.

Grâce à ses différents effets bénéfiques, le Lactobacillus rhamnosussoutient votre santé digestive et facilite la perte de poids.

En 2013, une étude publiée dans le British Journal of Nutrition a mis en avant son efficacité dans la perte de poids7.

Pendant 12 semaines, les 125 participants en surpoids ont pris soit un placebo, soit un supplément de Lactobacillus rhamnosus sous forme de gélule.

Les résultats de cette étude sont stupéfiants :

  • les femmes qui ont pris le supplément ont perdu en moyenne 4,4 kg après 12 semaines seulement contre 2,6 kg pour le groupe ayant reçu le placebo ; 

  • 12 semaines plus tard, les femmes qui avaient pris le probiotique ont continué de maigrir, contrairement aux femmes ayant reçu le placebo ; 

  • au terme des 24 semaines, les femmes qui avaient pris le Lactobacillus rhamnosus ont perdu deux fois plus de poids que les autres.

Le Lactobacillus rhamnosus est sans risque pour votre santé, c’est pourquoi il est largement utilisé depuis plus de 25 ans dans 40 pays.

Une autre étude menée en 2014 par des chercheurs néerlandais a confirmé l’intérêt de proposer des ferments lactiques aux personnes en surpoids8.

Cette étude a porté sur le Lactobacillus rhamnosus mais également sur une autre souche efficace dans la gestion du poids : le Lactobacillus gasseri.

Maigrissez du ventre grâce au Lactobacillus gasseri

Le Lactobacillus gasseri est une bactérie essentielle à l'équilibre général de votre flore intestinale.

Avant que l’on découvre ses propriétés sur la perte de poids, le Lactobacillus gasseri était déjà connu pour renforcer les défenses immunitaires et soulager les troubles digestifs liés à une mauvaise flore intestinale : gaz, ballonnements, constipation, diarrhée, maladies inflammatoires chroniques intestinales.

Il produit de nombreuses enzymes utiles à votre organisme ainsi que des substances antibiotiques et anti-cancérigènes.

A l’origine, le Lactobacillus gasseri provient du lait maternel. Si votre mère ne vous a pas allaité (ou seulement quelques jours), votre flore intestinale n’aura pas été suffisamment colonisée par cette bactérie. Vous risquez d’avoir une santé plus fragile et de prendre du poids plus facilement.

Si vous faites partie des chanceux qui ont été exclusivement nourris au lait maternel pendant les premiers mois de leur vie, il y a de fortes chances pour que le Lactobacillus gasseri soit venu coloniser votre flore.

Voilà pourquoi les enfants nourris au lait maternel sont moins susceptibles d'être en surpoids.

Pour autant, cela ne signifie pas que vous êtes protégé ad vitam aeternam des problèmes de surpoids, d’obésité ou de diabète. Votre flore étant un organisme vivant qui évolue au cours du temps, il est important d’en prendre soin toute votre vie.

Le Lactobacillus gasseri participe au rééquilibrage de votre flore intestinale et à l'amélioration de votre métabolisme. En modifiant la population microbienne, le Lactobacillus gasseri diminue la capacité de votre corps à stocker les graisses.  Par conséquent, vous éliminez davantage et vous maigrissez plus vite.

Une étude en double aveugle, randomisée et contre-placebo, a évalué l'impact du Lactobacillus gasseri sur 87 personnes ayant un surplus important de graisse au niveau du ventre9.

Après 12 semaines, l’ingestion de Lactobacillus gasseri a réduit l’obésité abdominale (-8,5%), le tour de taille (-1,8%) et le poids total corporel (-1,4%).

LACTOSLIM : 2 souches de lactobacilles pour maigrir efficacement

Le Lactobacillus gasseri et le Lactobacillus rhamnosus ont été réunis dans une seule et même gélule par les Laboratoires Olliscience.

Chaque gélule a ensuite été dosée de manière à vous garantir un apport optimal en bonnes bactéries.

A chaque prise, vous recevez 12 milliards de micro-organismes : c’est une quantité idéale pour vous assurer qu’ils auront un effet positif sur votre organisme et votre tour de taille.

Les gélules de LACTOSLIM sont d’origine 100% végétale et sont gastro-résistantes. C’est-à-dire qu’elles ne vont libérer les micro-organismes qu’une fois qu’elles seront arrivées dans vos intestins.

Si vous prenez des ferments lactiques qui ne sont pas protégés par ce type de gélules gastro-résistantes, toutes les bonnes bactéries que vous ingérez seront détruites par l’acidité de votre estomac et n’atteindront jamais votre flore intestinale.

Pour protéger vos gélules, nous les avons ensuite isolées les unes des autres en les emballant individuellement dans des plaquettes transparentes et résistantes. Ainsi, elles sont parfaitement protégées de l'air, ce qui leur permet de garder les micro-organismes en vie beaucoup plus longtemps que si on les avait mises dans un pilulier.

Enfin, je vous confirme que LACTOSLIM a reçu le label Qualité d’Olliscience qui vous garantit un produit nutritionnel d’exception. Ce label encadre toutes nos activités depuis la sélection des matières premières jusqu’à notre service client.

Vous êtes ainsi certain de recevoir un produit LACTOSLIM de grande qualité, avec une traçabilité parfaite, un dosage efficace et respectueux des équilibres de votre corps.

En prenant LACTOSLIM, vous mettez toutes les chances de votre côté pour retrouver une flore intestinale saine et équilibrée qui vous aidera à perdre vos kilos en trop.

Ce qu’en pensent nos clients

Une cliente Olliscience nous a écrit ces quelques lignes pour nous parler de son expérience avec LACTOSLIM :

 « J'ai pris du poids de manière régulière sans changer quoi que ce soit à mon alimentation pendant 2 ans.

J'ai essayé de maigrir, j'ai modifié mon alimentation, fais des régimes mais rien y a fait : impossible de perdre le moindre petit gramme. Quand j'ai su que cela pouvait venir d'une mauvaise digestion qui entraine un stockage des graisses j'ai décidé d'essayer Lactoslim.

Dès que j'ai commencé Lactoslim avec une surveillance de mon alimentation, j'ai (enfin) commencé à perdre du poids et ce de manière régulière.

J'ai commencé à perdre du poids au bout de 15 jours ».

Si vous souhaitez vous aussi tester LACTOSLIM et profiter de ses nombreux bienfaits, vous pouvez réserver vos boîtes dès aujourd’hui et bénéficier d’une garantie de remboursement valable pendant 1 an.

Vous êtes protégé par votre garantie 100% satisfait ou remboursé

Je suis confiante sur le fait que LACTOSLIM répondra à vos exigences. Mais je suis aussi consciente du fait que chacun est unique et peut répondre différemment aux effets d’un produit.

Ainsi, vous disposez d’une garantie de remboursement valable pendant 1 an.

Si vous ne voyez pas d’amélioration sur votre poids ou votre digestion, nous vous rembourserons intégralement toutes vos boîtes restantes non consommées, quelle que soit la raison de votre insatisfaction.

Nous prendrons même en charge vos frais de réexpédition depuis la France métropolitaine, grâce au bordereau de retour pré-timbré joint à votre colis.

Cela vous laisse donc pleinement le temps de découvrir LACTOSLIM et de le tester en toute tranquillité.

Réservez maintenant vos boîtes de LACTOSLIM  

Ne tardez plus pour profiter des bienfaits de votre probiotique LACTOSLIM et renforcer toutes vos fonctions vitales liées à une bonne flore intestinale (système immunitaire, santé digestive).

En effet, nos Laboratoires produisent au rythme de la demande pour vous offrir une efficacité maximale. Nous vous garantissons ainsi que chaque gélule de LACTOSLIM contient bien la quantité de micro-organismes vivants indiquée sur la boîte jusqu’à la date limite d’utilisation.

Il vous permettra de perdre plus facilement vos kilos et de retrouver votre poids de forme sans vous infliger une restriction calorique difficile et dangereuse pour votre santé.

Si vous tenez absolument à compter quelque chose, alors assurez-vous de prendre quotidiennement votre gélule LACTOSLIM de 12 milliards de lactobacilles !

 
LACTOSLIM
 
OUI ! Je réserve mes boîtes
 

Portez-vous bien,

Laure Chevallier

 

 
Sources scientifiques :

1 Gut Microbiota from Twins Discordant for Obesity Modulate Metabolism in Mice. Vanessa K. Ridaura, Jeremiah J. Faith, Federico E. Rey, Jiye Cheng, Alexis E. Duncan, Andrew L. Kau, Nicholas W. Griffin, Vincent Lombard, Bernard Henrissat, James R. Bain, Michael J. Muehlbauer, Olga Ilkayeva, Clay F. Semenkovich.
2 How The Bacteria In Your Gut Is Linked To The Size Of Your Waistline, Mercola.
3 Nature. 2006 Dec 21;444(7122):1022-3. Microbial ecology: human gut microbes associated with obesity. Ley RE1, Turnbaugh PJ, Klein S, Gordon JI.
4 Mack, D.R., et al., Extracellular MUC3 mucin secretion follows adherence of Lactobacillus strains to intestinal epithelial cells in vitro., Gut 2003; 52:827-33.
5 Silva, M., et al., Antimicrobial substance from a human Lactobacillus strain., Antimicrobial Agents and Chemotherapy, 1987; 31.8: 1231-1233.
6 Doron, S., et al.,Lactobacillus GG: bacteriology and clinical applications., Gastroenterol Clin North Am. 2005;34:483-498.
7 Effect of Lactobacillus rhamnosus CGMCC1.3724 supplementation on weight loss and maintenance in obese men and women. Marina Sanchez, Christian Darimont, Vicky Drapeau, Shahram Emady-Azar.
8 Mekkes MC : The development of probiotic treatment in obesity: a review. Benef Microbes. 2014 Mar;5(1):19-28. doi: 10.3920/BM2012.0069.
9 Kadooka Y1, Sato M, Imaizumi K, Ogawa A, Ikuyama K, Akai Y, Okano M, Kagoshima M, Tsuchida T., Regulation of abdominal adiposity by probiotics (Lactobacillus Gasseri SBT2055) in adults with obese tendencies in a randomized controlled trial., Eur J Clin Nutr. 2010 Jun;64(6):636-43.

 

 

Joindre un conseiller Olliscience 
Du lundi au vendredi de 8h à 18h 
depuis la France : 03 74 82 82 82 
depuis l'étranger : +33 3 74 82 82 82 
serviceclient@olliscience.com

 

Partager cette lettre avec un ami 
Si cette lettre vous a plu, vous pouvez la transférer à vos amis. 
Vous pouvez également les inviter à s'inscrire à notre lettre d'information ici.


Posté par ewilliam à 15:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 août 2017

LABO CELL INNOV -Votre ophtalmo vous a-t-il posé cette étrange question

 
 

Laboratoire Cell'innov - la micronutrition au coeur de vos cellules

 
Laboratoire Cell'innov

Pouvons-nous vous aider ?
01 86 86 00 85

 

Je suis Philippe Rivière, Fondateur du laboratoire Cell’innov. J'écris cette lettre d'information GRATUITE 3 à 4 fois par semaine. Si vous n’êtes pas encore inscrit, cliquez ici pour en savoir plus et vous inscrire. Si au contraire vous en avez assez de me lire, cliquez ici pour vous désinscrire.

 
 
 

Le 27/08/2017

 

Votre ophtalmo vous a-t-il posé cette étrange question ?

Votre ophtalmologue vous a-t-il déjà demandé ce que vous mangez ?

Cette question peut vous paraître étrange mais si je vous la pose c’est parce que de plus en plus d’études prouvent qu’il est possible de mieux voir grâce à de simples nutriments. Ils sont capables de réaliser cet exploit même si votre vue baisse depuis plusieurs années.

Cette nouvelle découverte paraît difficile à croire. Pourtant, l’explication de ce phénomène est toute simple : si votre vue baisse, ce n’est pas simplement à cause de l’âge.

La raison principale est que vos yeux sont bombardés en permanence par des radicaux libres. Ces molécules oxydent vos cellules et détruisent progressivement le cristallin, la rétine et la macula, les parties les plus sensibles de votre œil et les plus importantes pour bien voir.

Ce bombardement par les radicaux libres est silencieux, invisible et certaines sources de radicaux libres s'attaquent directement à vos yeux.

Il y a par exemple la fumée de cigarette, la pollution atmosphérique et les radiations issues du soleil ou des appareils qui renvoient des particules de lumière hautement énergétiques (télévisions, ordinateurs, tablettes, smartphones).

Vous ne pouvez pas éviter les radicaux libres mais vous pouvez blinder vos yeux contre leurs attaques.

Comment ? Je vous l’explique dans le dossier spécial auquel vous pouvez accéder gratuitement ici.

Dans cette présentation, vous apprendrez également comment vous protéger contre la DMLA, l’une des maladies les plus dangereuses pour vos yeux.

Amicalement,

Philippe Rivière

Fondateur du laboratoire Cell’innov

*** 

Leptine : l’hormone qui mange vos graisses

Avez-vous déjà eu cette impression étrange que quelque chose dans votre corps vous empêche de maigrir ? 

Si c’est le cas ou si vous pouvez l’imaginer en lisant ces lignes, vous allez voir que vous aviez raison ! 

En 1994, le docteur américain Joseph Friedman a découvert l’existence de « l’hormone de la minceur ». Il l’a nommée « leptine » du grec leptos qui signifie mince

La leptine gère automatiquement votre appétit et votre poids. Quand elle fonctionne normalement, vous restez mince sans effort car elle modère votre faim et élimine vos graisses en fonction des besoins de votre corps. 

Le problème est que la leptine peut se retourner contre vous. Elle devient alors votre pire ennemie et fait tout pour vous empêcher de maigrir ! 

Heureusement, il est possible de reprendre le contrôle de votre leptine. 

Pour découvrir comment c’est possible, rendez-vous ici pour lire le dossier spécial que j’ai consacré à cette incroyable hormone mange-graisses. 

Dans ce dossier spécial, vous découvrirez également pourquoi on reprend souvent encore plus de poids après un régime. Il s’agit d’un phénomène naturel contre lequel il est impossible de lutter si vous ne comprenez pas le rôle clé de la leptine contre le surpoids. 

*** 

Retrouvez des cheveux éclatants grâce à cette incroyable découverte

Des chercheurs français ont découvert un incroyable secret de beauté ! 

Ils l’ont appelé la « Cynatine HNS® ». 

Ce nutriment 100% naturel a démontré des effets stupéfiants pour redonner à vos cheveux leur force et leur éclat naturel. 

Deux études cliniques ont déjà prouvé que la Cynatine® réduit la perte de cheveux au lavage et améliore leur résistance, leur luminosité et leur éclat. Ces effets sont visibles en moins de trois mois

Ces résultats sont spectaculaires mais, pourtant, la Cynatine® n’a rien de magique. Si la Cynatine® est aussi efficace, c’est parce qu’elle a la capacité unique de se lier aux cellules de nos cheveux. Elle peut ainsi les nourrir en profondeur et leur redonner leur beauté naturelle. Cette action est très différente de celle prétendument exercée par les shampoings à base de kératine. 

En lisant le dossier spécial auquel vous pouvez accéder gratuitement ici, vous allez comprendre pourquoi les effets de la Cynatine® sont aussi spectaculaires et comment cette substance unique au monde peut redonner à vos cheveux leur force et leur éclat naturel. 

Dans ce dossier spécial, vous découvrirez également comment la Cynatine® peut rajeunir votre peau. Il existe en effet un lien étroit entre l’éclat de vos cheveux et celui de votre peau. 

Rendez-vous ici maintenant pour en savoir plus.

 

 

Cette lettre d'informations vous a intéressé ? 

Si vous pensez que ce message peut également être intéressant pour un ami ou un proche, n'hésitez pas à le lui transférer par email.

Si vous n'êtes pas encore abonné(e) à notre lettre d'informations sur la nutrithérapie et que vous souhaitez vous aussi la recevoir directement dans votre boîte email, rendez-vous ici – inscription gratuite

 

Posté par ewilliam à 10:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 août 2017

MAIGRIR A TOUT PRIX -La Lettre Santé Nature Innovation par Jean-Marc Dupuis est un service d'information gratuit sur la santé,

Sante Nature Innovation
 
|
Aujourd’hui, 08:26
Vous
Boîte de réception
La Lettre Santé Nature Innovation par Jean-Marc Dupuis 
est un service d'information gratuit sur la santé, la nutrition et le bien-être.
Pour vous inscrire, rendez-vous ici

Pour ne plus recevoir nos messages, rendez-vous ici.

Flash Info

URGENCE TIQUES

L’été 2017 s’annonce comme un été record pour les tiques, à cause de la douceur hivernale.
Les autorités sont complètement dépassées par le phénomène. 

N’allongez pas la liste des victimes de la maladie de Lyme. 

Demandez immédiatement votre livre GRATUIT « Lyme : le Rapport Secret » en cliquant ici. 

 
Lettre de ce jour : 

La vitamine anti-fracture oubliée

  • Pourquoi les gynécologues ne parlent-ils pas de cette vitamine à leurs patientes, alors qu’elle diminue le risque de fracture après la ménopause ? [1] 

Mystère.
  • Pourquoi les cardiologues ne parlent-ils pas de cette même vitamine à leurs patients, alors qu’elle rajeunit les artères ? [2] 

Mystère.
  • Pourquoi les endocrinologues n’expliquent-ils pas à leurs patients diabétiques que cette vitamine, toujours la même, stimule le fonctionnement des cellules bêta du pancréas (qui fabriquent l’insuline), diminue la résistance à l’insuline, et réduit la concentration en protéines C-réactives (un facteur majeur de risque cardiaque) ? [3] 

Mystère encore. 

C’est vraiment la vitamine oubliée, le « vilain petit canard » de la famille : c’est la vitamine K.

Les os fondent à la ménopause

La vitesse de perte osseuse monte en flèche après la ménopause et provoque un problème appelé « ostéoporose ». A l’échelle microscopique, vos os deviennent comme des éponges, c’est-à-dire bourrés de petits trous. 

Normalement souples et élastiques, cette décalcification rend vos os plus rigides et plus cassants. C’est alors que vous commencez à craindre de vous casser le col du fémur, vous briser des vertèbres, ou vous fracturer le poignet. 

La moindre chute peut avoir des conséquences graves et, en cas d’ostéoporose avancée, il suffit d’un simple choc pour vous briser un os.

Les mauvais conseils des médecins sur le calcium

La plupart des médecins connaissent ce risque et conseillent à leurs patients de boire du lait et prendre des compléments de calcium. 

Malheureusement, ces conseils peuvent se retourner contre vous : 

  1. Les produits laitiers créent un environnement acidifiant dans l’organisme, favorisant la perte de minéraux ; au lieu de se renforcer, vos os perdent du magnésium, du calcium et sont encore plus fragiles. C’est la raison pour laquelle les femmes des civilisations qui ne consomment pas ou peu de lait (Chine, Japon…) ont les os beaucoup plus solides que dans les civilisations qui en consomment beaucoup (France, Suisse, Pays Nordiques) ; [4] 

  2. Le calcium, pris sous forme de compléments alimentaires, est mal assimilé par l’organisme ; de plus, même s’il est absorbé, il ne rejoint pas forcément les os. Au contraire, une partie du calcium se dépose dans les artères où il contribue à la rigidification des parois. Le risque d’accident cardiovasculaire (au niveau du cœur ou du cerveau) peut augmenter à cause des compléments de calcium. 

Ces problèmes peuvent être évités en prenant, avec le calcium, de la vitamine K et de la vitamine D. [5] 

Une étude a montré que cela permettait de réduire de 25 % le risque de fracture et d’augmenter la longévité après la ménopause. 

De plus, la vitamine K stimule la chélation (capture) du calcium et limite la calcification des artères. C’est pourquoi elle a un effet anti-vieillissement sur le système cardio-vasculaire, et réduit le risque d’accidents cardiaques et d’AVC. [6]

Quelle forme de vitamine K utiliser ?

Il y a en fait deux formes de vitamine K et les deux sont bonnes pour les os : la vitamine K1 et la vitamine K2. 

La vitamine K1 se trouve dans les légumes à feuilles vertes comme les choux verts, la laitue, le persil, les épinards, les blettes, et également les brocolis, les choux de Bruxelles et le chou fleur. 

La vitamine K2, elle, est fabriquée par une bactérie dans vos intestins mais vous ne pouvez l’absorber et il vous faut donc une source alimentaire. Vous la trouvez dans les aliments fermentés, dans les fromages crus et les produits animaux, en très faible quantité toutefois : la côte de porc, considérée comme très riche en vitamine K2, n’en contient que 3 microgrammes, alors que l’apport journalier recommandé est de 75 microgrammes. 

Pourquoi est-il important de distinguer les deux formes de vitamines K ? 

Parce que l’étude citée précédemment a justement comparé les deux, et s’est aperçue que la vitamine K2 est en fait supérieure pour réduire le risque de fractures et augmenter la longévité. 

Elle agit en synergie avec la vitamine D3 et le calcium, d’une façon extraordinairement intelligente. 

La vitamine D3 aide le corps à absorber le calcium. C’est pourquoi il est courant que les compléments alimentaires associent les deux. 

Mais la vitamine K2 aide la calcium ainsi absorbé à pénétrer dans les os, en activant une hormone appelée ostéocalcine, qui aide à créer la liaison entre le calcium et la matrice de l’os. Cela vous permet de diriger le calcium là où vous en avez besoin, et éviter qu’il ne s’accumule là où vous n’en avez pas besoin : dans les parois de vos vaisseaux sanguins.

Comment augmenter vos apports de vitamine K2

La meilleure source de vitamine K2 est une forme de soja fermenté appelée « natto » en japonais mais beaucoup de personnes trouvent sont aspect gluant un peu repoussant, et sont incommodées par sa forte odeur de fromage (certains parlent même d’une odeur de pourriture…). 

La meilleure solution est de prendre un complément alimentaire de vitamine K2, qui est habituellement associé à de la vitamine D3. Environ 80 % des Français manquent de vitamine D et doivent de toutes façons en prendre en complément alimentaire. 

Une subtilité là-encore : il existe plusieurs formes de vitamine K2 et celle qui est la plus efficace est la vitamine K2-MK7, qui est celle généralement présente dans les compléments alimentaires. 

Attention toutefois car le « K » de vitamine K provient de Koagulation en allemand. La vitamine K augmente la tendance du sang à coaguler et vous devez consulter votre médecin avant d’en prendre, si vous prenez par ailleurs des anti-coagulants (coumadine, warfarine). 

N’oubliez pas que la vitamine K2 n’agit pas dans le vide : il faut la prendre avec de la vitamine D3 (2000 UIs par jour) et du calcium (500 mg par jour). Cela éloignera pour vous la crainte d’une fracture et aussi d’un vieillissement de vos artères. 

A votre santé ! 

JM Dupuis 

****************************** 
Publicités : 

C’est complètement faux ! On croit souvent que nos articulations, comme des machines, s'usent avec le temps et qu'il faut les préserver en évitant de faire trop d'exercice. C'est complètement faux ! Pour en apprendre plus et recevoir votre stratégie complète contre l’arthrose, regardez cette présentation

Avez-vous poussé sur le bouton « autodestruction » de vos yeux ?
  • si vous êtes myope, hypermétrope ou presbyte 
  • si on vous a dit que vous êtes astigmate 
  • si vous venez de vous rendre compte que vous ne voyez plus aussi bien qu’avant, et que vous craignez que ça empire 
  • si vous envisagez une opération au laser, et que cela vous inquiète 
  • si vous avez déjà été opéré et que votre médecin envisage déjà une nouvelle opération 
  • si vous en avez assez de dépenser tellement pour des lunettes 
  • si vous désirez voir clair de nouveau et lire sans lunettes… 
Voici ce que vous devez faire (la suite ici)

Mauvaise réputation : Les hormones ont mauvaise presse. Elles sont pourtant des substances naturellement produites par l’organisme et indispensables au bon fonctionnement de votre corps, contrairement aux sucres, pesticides ou huiles transformées. Apprenez-en plus grâce à l’un des tous meilleurs endocrinologues mondiaux dans cette vidéo. 

Posté par ewilliam à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]


17 août 2017

MAIGRIR A TOPUT PRIX - Plus dangereux que le tabac, l’alcool et l’obésité

Plus dangereux que le tabac, l’alcool et l’obésité
SI
Sante Nature Innovation
 
|
Hier, 17:36
Vous
Boîte de réception
La Lettre Santé Nature Innovation par Jean-Marc Dupuis 
est un service d'information gratuit sur la santé, la nutrition et le bien-être.
Pour vous inscrire, rendez-vous ici

Pour ne plus recevoir nos messages, rendez-vous ici.

Plus dangereux que le tabac, l’alcool et l’obésité

La solitude est plus dangereuse pour la santé que le tabac, l’alcool et l’obésité. 

Elle augmente le risque de décès prématuré de 50 % !! 

Il n’existe donc rien de pire pour l’homme que d’être seul. 

Ou, pour voir les choses autrement, si vous vivez dans une famille heureuse et nombreuse, entouré de beaucoup d’amis fidèles, vous pouvez vous permettre de manger plus que de raison ! 


Constamment mise en cause dans les campagnes d’information sur la santé, l’obésité est pourtant moins dangereuse que la solitude et l’isolement. Qui le dit aux enfants ??
« L’isolation sociale, l’éclatement des familles, la mobilité géographique et l’anonymat du voisinage détériorent l’état de santé physique et émotionnel des adultes comme des enfants ». 

« Il existe des preuves solides que les personnes célibataires ou divorcées ont plus de risque de souffrir de maladies que les personnes du même âge. Ces personnes sont également plus touchées par de nombreuses maladies comme les maladies dégénératives, les maladies coronariennes, les maladies mentales, ainsi que d’être victimes d’accidents, d’alcoolisme, de suicide… », avaient déjà constaté les chercheurs il y a 40 ans ! [1]
Devant ce tableau accablant, on se dit qu’il faut agir d’urgence. 

Car la situation a largement empiré depuis. La France a connu récemment une explosion du nombre de personnes seules : 28 % des Français se sentent « exclus, abandonnés ou inutiles », soit presque une personne sur trois. 

5 millions de personnes ne parlent jamais à un être humain, que ce soit un voisin, un commerçant, un ami ou un membre de la famille ! [2] 

Le meilleur investissement de votre temps

Bien sûr, il n’est pas facile ni souvent possible de reconstituer rapidement une famille ou de se faire des amis quand on est isolé. Cela demande du temps, et surtout qu’on y consacre du temps et de l’énergie. 

C’est comme en amour : il faut « cultiver » la relation. Les personnes qui travaillent trop et n’ont plus de temps à consacrer à leurs amours, leur conjoint ou leurs amis font une grave erreur. 

On s’en mord les doigts tôt ou tard, par exemple lors d’une hospitalisation. 

Si vous avez des proches pour vous accompagner, vous rendre visite, vous apporter des objets personnels, faire les démarches administratives, relancer les médecins et le personnel soignant, vous rappeler de prendre vos traitements, vous motiver pour suivre le régime et faire les exercices qui vous sont prescrits, vous avez beaucoup plus de chance de guérir, plus vite ! 

Être entouré est donc un atout capital pour la santé, plus important que les médicaments. 

Les 5 canaux de l’intégration sociale

Comment éviter de se retrouver seul ? La solution commence par prendre conscience qu’il n’y a pas 36 moyens de connaître des gens

En fait, il n’y a que cinq canaux possibles pour être intégré socialement : 

  • Par la famille 

  • Par les amis 

  • Par le travail 

  • Par les loisirs/activités sociales 

  • Par le quartier (voisins, commerçants…) 

Par conséquent, vous réduisez un maximum votre risque d’être seul un jour si : 

  • vous vivez dans une famille, et non seul, 

  • vous avez des amis et des occasions régulières de les voir (invitations, vacances communes, activités communes régulières) 

  • vous travaillez dans une entreprise où vous êtes en contact avec des collègues, des clients et des fournisseurs ; 

  • vous avez des loisirs et des activités sociales (club de sport, paroisse, association…) 

  • et que vous connaissez vos voisins, les gens de votre quartier, notamment les commerçants. 

Si vous entretenez ces 5 canaux, vous vous sentirez bien entouré. Vous serez en meilleure santé, et aussi plus heureux : les amitiés et contacts humains sont le principal facteur de bonheur dans la vie. 

Si un seul canal vous manque, par exemple vous ne connaissez aucun de vos voisins, ou vous n’avez pas de famille, ou pas d’ami, il y a des chances que, déjà, vous commenciez à vous sentir un peu seul. 

S’il vous manque plusieurs de ces canaux, alors il est vraiment important d’agir. 

Préparer sa retraite : le réseau social plus important que l’argent

Tant qu’on travaille toute la journée en entreprise, on voit des gens, on est invité à des réunions, on est sollicité… 

C’est un soulagement le soir, ou le week-end, de se retrouver au calme chez soi. 

Mais il faut avoir conscience que, le jour où la retraite arrive, ce flux va brutalement s’interrompre. 

Plus de rendez-vous dans l’agenda. Plus de réunion d’équipes. Plus de collègues le matin autour de la machine à café… Soudain, on se sent comme le voyageur resté sur le quai tandis que le train continue son voyage et disparaît à l’horizon. 

Avant, bien avant la retraite, souciez-vous de cultiver votre réseau social hors de votre travail. Pensez à ce que vous feriez, qui vous pourriez voir et fréquenter toute la semaine en dehors de vos collègues. 

Préparer sa retraite ne consiste pas uniquement à mettre de l’argent de côté ; il faut aussi se constituer le « capital social », les amitiés et relations, qui nous éviteront de nous retrouver seul, ou en tête à tête permanent avec notre conjoint, le jour où nous n’irons plus au travail. 

(la suite ci-dessous) 

Annonce spéciale

 

Votre carte au trésor pour vivre plus longtemps en bonne santé 


Longtemps réservés aux stars, les plus grands secrets de la médecine anti-âge ont été rassemblés dans un livre exceptionnel, accessible uniquement aux lecteurs de Santé Nature Innovation.

Cliquez ici pour savoir comment l'obtenir 



Suite de la lettre de ce jour : 

Faire l’effort d’inviter, et d’accepter les invitations

Il est important d’inviter des gens chez soi régulièrement, et de les recevoir convenablement. Un voisin pour un café, un couple d’ami pour un dîner, une famille de cousins pour un week-end… Au moins une fois par semaine. 

Cela demande d’avoir prévu chez soi de quoi recevoir un minimum. Quelques boissons, olives, saucisson de qualité, ou autres délicatesses régionales. Une chambre d’ami ou au moins un canapé-lit dans le salon. 

Il faut aussi se réserver le temps de passer quelques jours en vacances avec d’autres personnes, et pour cela organiser des activités intéressantes et attractives. 

Réciproquement, éviter de refuser les sollicitations. Lorsqu’une connaissance vous invite pour mieux faire connaissance, on peut refuser une fois, deux fois, par manque de disponibilité. Mais attention car cela risque de décourager les bonnes intentions. 

Plutôt que de répondre « Je suis désolé mais je ne suis pas libre, voyons-nous une autre fois », répondre, « Je suis désolé mais je ne suis pas libre ce jour-là. Par contre, je suis libre à telle et telle date, cela vous convient-il ? ». 

Il faut éviter de se vexer trop facilement, c’est le grand écueil des relations sociales. Un de mes bons amis, qui est toujours lui-même très entouré, m’a un jour confié que son « secret » : « inviter, inviter, sans jamais se décourager, sans se vexer si beaucoup (une majorité) refusent ou ne se donnent même pas la peine de répondre ». 
« La plupart des gens ne viendront pas. Mais certains viendront. Et même ceux qui sont toujours occupés, qui ont toujours quelque chose de plus intéressant à faire (que de répondre à mes invitations), finiront par accepter de temps en temps. Ce sera une fois sur vingt ou une fois sur trente, mais ce sera déjà mieux que de ne pas se voir du tout ! »
En vacances, envoyer une carte postale à toutes les personnes qui nous sont chères, ainsi qu’une carte pour Noël ou le Nouvel An. Cela est particulièrement important si on n’a pas eu l’occasion de voir la personne physiquement pendant l’année. Cela rendra les retrouvailles plus faciles, car on aura gardé le contact entre temps. 

Conserver des relations sociales est en fait tout un mode de vie. Certaines personnes sont meilleures à cela que d’autre. Elles le font plus naturellement. 

Mais tous, nous pouvons nous obliger à faire un peu plus dans ce domaine, et on ne le regrette jamais. 

A votre santé ! 

Jean-Marc Dupuis 

****************************** 
Publicités : 

C’est complètement faux ! On croit souvent que nos articulations, comme des machines, s'usent avec le temps et qu'il faut les préserver en évitant de faire trop d'exercice. C'est complètement faux ! Pour en apprendre plus et recevoir votre stratégie complète contre l’arthrose, regardez cette présentation

Avez-vous poussé sur le bouton « autodestruction » de vos yeux ?
  • si vous êtes myope, hypermétrope ou presbyte 
  • si on vous a dit que vous êtes astigmate 
  • si vous venez de vous rendre compte que vous ne voyez plus aussi bien qu’avant, et que vous craignez que ça empire 
  • si vous envisagez une opération au laser, et que cela vous inquiète 
  • si vous avez déjà été opéré et que votre médecin envisage déjà une nouvelle opération 
  • si vous en avez assez de dépenser tellement pour des lunettes 
  • si vous désirez voir clair de nouveau et lire sans lunettes… 
Voici ce que vous devez faire (la suite ici)

Mauvaise réputation : Les hormones ont mauvaise presse. Elles sont pourtant des substances naturellement produites par l’organisme et indispensables au bon fonctionnement de votre corps, contrairement aux sucres, pesticides ou huiles transformées. Apprenez-en plus grâce à l’un des tous meilleurs endocrinologues mondiaux dans cette vidéo. 

****************************** 

Si vous n'êtes pas encore abonné à La Lettre Santé Nature Innovation et que vous souhaitez vous aussi la recevoir gratuitement, inscrivez-vous ici

****************************** 

Pour être sûr de bien recevoir La Lettre Santé Nature Innovation sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante

****************************** 

Si vous souhaitez commenter cet article, je vous invite à le faire ici

****************************** 

Si vous pensez que ce message pourrait intéresser un ami ou un proche, n'hésitez pas à le lui transférer par email (utilisez la fonction "transférer ce message" dans votre boîte de messagerie électronique). Pour partager cet article, vous pouvez utiliser l'un des réseaux sociaux suivants : 

Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez sur Pinterest Partagez sur Google + Partagez sur LinkedIn

****************************** 

Sources :  

[1] Animal Companions and One-Year Survival of Patients After Discharge From a Coronary Care Unit 

[2] Enquête du Credoc pour la Fondation de France, 5 décembre 2016. 

****************************** 

Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

La Lettre Santé Nature Innovation est un service d'information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions). 
Pour toute question, rendez-vous ici

****************************** 

Vous recevez ce message à l'adresse EWILLIAM1@outlook.com car vous avez souscrit à La Lettre Santé Nature Innovation. Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre d'information gratuite sur la santé naturelle, rendez-vous sur notre 

Posté par ewilliam à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

LA BIBLE MAIGRIR A TOUT PRIX - LA BORATOIRE OLLISCIENCE - Arthrose : vous n’êtes pas condamné à souffrir

 

Vous

 

 
 
Olliscience Laboratoires
 
Olliscience
 
 

Découvrez votre dossier inédit

Cher membre Olliscience,

Merci de votre intérêt pour nos Laboratoires et notre newsletter.

Vous avez exprimé le souhait de recevoir notre dossier inédit sur les nouvelles solutions naturelles pour soulager les douleurs et les raideurs articulaires liées à l’arthrose ou aux rhumatismes.

J’ai le plaisir de le partager avec vous en bas de ce message.

En lisant régulièrement nos dossiers et notre newsletter, vous découvrirez comment vous pouvez améliorer facilement votre état de santé pour vivre mieux et plus longtemps.

Des actualités, des conseils, des informations scientifiques, des partages d’expériences des membres de notre communauté et des solutions nutritionnelles vous seront régulièrement envoyés dans votre boîte mail, de manière totalement gratuite.

Rapidement, vous connaîtrez tout sur les thématiques santé qui vous intéressent et les solutions qui vous aideront à profiter pleinement et sereinement de chaque jour.

J’espère que vous prendrez plaisir à lire notre newsletter gratuite et qu’elle sera une belle source d’inspiration pour vous encourager à vous offrir la meilleure santé possible !

Si vous ne souhaitez plus recevoir notre newsletter à l’avenir, il vous suffira de vous rendre sur le lien de désinscription que vous trouverez en bas de chacun de nos messages.

Notre équipe de conseillers Olliscience est également à votre écoute au 03 74 82 82 82, du lundi au vendredi, de 8h à 18h.

Portez-vous bien, et à bientôt !

Laure Chevallier

PS : pour être sûr de recevoir nos dossiers dans votre boîte de réception, classez cet email comme « non spam » ou « expéditeur fiable ».

 

Arthrose : vous n’êtes pas condamné à souffrir

Si vous souffrez de rhumatismes ou d’arthrose et que vous êtes arrivé au point de ne plus pouvoir passer la moindre journée sans souffrir, vous devez absolument lire la suite de ce message car il pourrait changer votre vie.

Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, il est possible de soulager vos douleurs et de rajeunir vos articulations.

Peu importe si vos articulations vous font souffrir depuis plusieurs années, voire même plusieurs décennies.

Peu importe si ce sont vos genoux, vos hanches, vos cervicales, vos doigts ou vos mains qui vous font le plus mal.

Peu importe si votre mère ou votre grand-mère en a également souffert jusqu’à la fin de ses jours.

Et peu importe si votre médecin semble vous avoir abandonné aux dangereux anti-inflammatoires et à votre douleur qui ne fait qu’empirer au fil des années.

Dans la suite de ce message, vous allez découvrir comment des scientifiques américains ont réussi à soulager des personnes souffrant de rhumatismes sévères.

Ils ont réalisé cet exploit prodigieux en moins de trois moissansmédicaments et sans opération chirurgicale risquée.

Vous êtes sur le point de découvrir comment libérer vos articulations

Pour y arriver, ils ont utilisé un nouvel actif naturel capable d’agir directement à l’intérieur de vos articulations. Dans la profondeur de vos cartilages.

Ils ont donné à cet actif un nom étrange : UC-II®. Mais vous allez voir qu’il s’agit bel et bien d’un actif 100% naturel, sans danger et incroyablement efficace pour soulager les douleurs liées à l’arthrose et aux rhumatismes.

Cette découverte sans précédent a déjà fait l’objet de nombreuses publications scientifiques dans les plus grandes revues internationales.

En Europe, seul un petit groupe de personnes bien informées profite de ce nouveau traitement naturel contre l’arthrose et les rhumatismes.

Mais si vous ou l’un de vos proches souffrez de douleurs articulaires, je vais vous révéler dans un instant comment vous pouvez faire l’essai de ce nouveau traitement. Vous pourrez le faire sans avoir besoin de partir aux Etats-Unis dans une clinique spécialisée. Vous n’aurez pas besoin de subir d’injection douloureuse ou de traitement long et couteux.

Tout ce que vous avez à faire pour le moment est de rester attentif pendant que je vous dévoile tout sur cette nouvelle découverte.

Dans quelques jours, vous pourrez essayer vous-même ce nouvel actif naturel et profiter de ses bienfaits sur vos articulations. Vous pourrez le faire tranquillement chez vous, d’un geste simple et sans craindre de perdre votre temps ou votre argent.

Dans quelques semaines ou quelques mois, vous pourrez à votre tour m’écrire pour me dire que ce nouvel actif naturel vous a permis de soulager vos douleurs et de retrouver plus de liberté dans vos mouvements.

Mais avant d’aller plus loin, permettez-moi d’abord de revenir sur l’origine de vos douleurs articulaires. Car c’est en partant de là que ces scientifiques américains ont fait leur découverte extraordinaire.

Pourquoi vous avez mal aux articulations

L’arthrose et les rhumatismes rongent la vie d’une personne sur deux après 50 ans.

Si vous êtes dans cette situation, sachez que vous n’êtes pas condamné à souffrir chaque jour de votre vie.

Contrairement à ce que l’on a cru pendant longtemps, des chercheurs américains ont prouvé que l’arthrose n’est pas due à une usure irréversible du cartilage, ce tissu vivant qui se situe à la jonction entre deux os.

Le cartilage est « vivant » car il est perpétuellement détruit et renouvelé. Tous les 3 mois, il s’auto-régénère afin de rester dense, élastique et résistant.

C’est ce qui lui permet d’assurer la mobilité de vos articulations. Quand votre cartilage est en bonne santé, il évite les frottements douloureux et amortit les chocs lors de vos mouvements.

Le problème est que certains facteurs vont perturber cette auto-régénération du cartilage :

  • La ménopause (due à la chute du taux d’œstrogènes) : les femmes sont plus touchées par l’arthrose que les hommes ;

  • L’hérédité (votre risque est 2 à 3 fois plus élevé si un de vos parents souffre d’arthrose) ;

  • Des sollicitations excessives d’une articulation (surmenage sportif, travail manuel) ou à l’inverse la sédentarité (le manque d’activité physique entraîne une mauvaise oxygénation du cartilage) ;

  • L’excès de poids pèse sur les articulations (le risque d’arthrose du genou est multiplié par 5 en cas d’obésité) ;

  • Les blessures aux articulations et les fractures osseuses ;

  • Le mauvais alignement des os (jambes en X ou jambes arquées).

Toutes ces prédispositions ralentissent votre production de cartilage qui devient insuffisante pour compenser sa destruction naturelle. 

Un déséquilibre s’installe dans le processus d’auto-régénération.

Votre cartilage s’amincit, se fragilise et se fissure. Il ne peut plus protéger l'os correctement et il commence à s’abîmer.

Votre articulation se raidit et amortit moins bien les chocs. Elle devient le siège de vives réactions inflammatoires (œdème, déformation) : vos mouvements sont de plus en plus douloureux.

Si vous vous y prenez suffisamment tôt, ces lésions du cartilage sont réversibles.

A l'inverse, si vous ne faites rien, la perte de cartilage s'accélère et peut aboutir à une disparition quasi totale de celui-ci. Le mouvement articulaire se fait alors directement os contre os. Les tendons et les muscles qui assurent les mouvements de l’articulation sont soumis à des sollicitations inhabituelles, ce qui est un facteur supplémentaire de douleur, de raideur et de diminution de la mobilité.

Pour éviter ce scénario catastrophe et reconstruire dès maintenant votre cartilage, vous devez vous assurer qu’il soit suffisamment nourri en collagène.  

De la colle pour renforcer vos articulations ?

Le collagène est la protéine la plus abondante du corps humain puisqu’elle compose plus de 80 % des tissus conjonctifs : le derme (d’où son intérêt en cosmétique), les os, les tendons et évidemment les cartilages.

Le collagène signifie en grec « producteur de colle ». Dans l’Antiquité, les ébénistes s’en servaient pour fabriquer la glu qui fixait les pièces de bois.

Cela illustre bien son rôle de support entre nos tissus et nos organes : il « tient » notre corps ensemble et « cimente » les cartilages. Sans collagène, nous nous répandrions en une flaque d’eau !

Avec l’âge, la production de collagène ralentit : nos articulations n’en reçoivent plus suffisamment pour fonctionner normalement.

A partir de 25 ans, la synthèse de collagène diminue de 1,5 % par an.

A 40 ans, le niveau des réserves de collagène corporel peut être réduit de 30 %.

A 50 ans de 45 %. A 60 ans de 60 %. A ce stade, il est urgent de réagir !

D’autres facteurs comme la consommation de tabac, d’alcool, de café, mais aussi le stress, la pollution, ou encore la ménopause épuisent les réserves de collagène. 

A cause de cette carence, votre masse osseuse diminue, vos cartilages se dégradent et des troubles articulaires et osseux viennent vous empoisonner la vie (rhumatismes, arthrose, ostéoporose).

Heureusement, il existe une solution simple et 100% naturelle pour pallier ce manque de collagène qui fragilise vos os et vos articulations.

Reconstituez vos stocks de collagène

Vous pouvez trouver du collagène dans les aliments.

Le problème est que la plupart des plats riches en collagène sont tombés en désuétude. Ils ne correspondent plus aux standards de l’alimentation actuelle et sont consommés de manière exceptionnelle.

A quand remonte la dernière fois où vous avez mangé un os à moelle, une tête de veau, un pied de cochon, une poule au pot ou des tripes ?

Je doute qu’ils soient à votre menu du jour !

Et pour cause, ces plats sont souvent longs à préparer, difficiles à manger, lourds, caloriques et durs à digérer.

Une solution plus facile d’accès consiste à prendre du collagène sous forme de complément nutritionnel.

Des études scientifiques ont montré qu'il est possible de reconstituer vos réserves de collagène avec une supplémentation quotidienne :

  • En 2008, une étude1 conduite sur 236 patients atteints d’arthrite rhumatoïde a comparé l’efficacité du collagène à celle du méthotrexate (médicament prescrit pour les rhumatismes). Après 6 mois de traitement, les chercheurs ont observé dans les deux groupes une réduction significative de la douleur, des raideurs et du nombre d’articulations douloureuses et gonflées.

  • En 2009, une étude2 clinique contre placebo menée sur 217 sujets souffrant d'arthrose du genou a montré une diminution des douleurs articulaires après 6 mois de prise quotidienne de collagène.

Si vous souffrez également d’ostéoporose (une femme sur 2 est concernée après la ménopause), sachez que le collagène permettrait aussi de préserver votre capital osseux et d’éviter ainsi les fractures :

  • Un essai3 mené durant 24 semaines auprès de 108 femmes ménopausées souffrant d'ostéoporose a montré que la prise quotidienne de 10 g de collagène a augmenté et prolongé l'effet de la calcitonine, une hormone prescrite pour contrer la perte osseuse.

Le collagène natif est le plus efficace pour renforcer vos articulations

Les compléments nutritionnels de collagène qu’on trouve dans le commerce proviennent en général de cartilages bovins et de poissons (appelé « collagène marin »).

Ces collagènes d’origine animale sont intéressants car ils ont des compositions en acides aminés très proches des collagènes humains. Le problème est que ces collagènes d’origine animale ont été dénaturés ou hydrolysés (c’est-à-dire que la molécule de collagène a été décomposée chimiquement et cassée) et sont donc devenus inactifs.

Leur mode de fabrication pose également des questions sur la traçabilité (origine) et la sécurité des matières utilisées lors des traitements auxquels ils ont été soumis : nettoyage, dégraissage, traitement à l’aide d’acides ou de bases, extraction par hydrolyse, purification, concentration et séchage.

Dans le cas du cartilage bovin, le risque de contamination par des animaux porteurs de l’encéphalopathie spongiforme bovine (maladie de la vache folle) ne peut être totalement écarté.

Au mieux, vous ingérez un collagène inactif. Au pire, vous ingérez un collagène dangereux pour votre santé.

Toutes ces raisons ont motivé l’équipe de Recherche & Développement des Laboratoires Olliscience à chercher un nouveau type de collagène.

C’est aux Etats-Unis que nous avons trouvé un ingrédient de haute qualité, breveté, efficace et sans risque : l’UC-II® (Undenatured Collagen – Collagène non dénaturé).

Issu du cartilage de poulet non modifié, il contient du collagène natif, c’est-à-dire non-dénaturé ou chimiquement transformé.

Les scientifiques qui ont découvert cet actif naturel ont prouvé qu’il s’agit de la forme de collagène la plus efficacedans le traitement des problèmes articulaires.

Le collagène UC-II® contribue au développement du cartilage, à la restauration de la mobilité et à une réduction des douleurs articulaires :

  • Une étude5 publiée en 2016 sur 191 sujets souffrant d’arthrose du genou a montré qu’une supplémentation quotidienne de 40 mg de collagène UC-II® pendant 6 mois a réduit significativement leurs raideurs et douleurs articulaires par rapport au placebo.

  • Une étuderandomisée, en double-aveugle et contre placebo a été réalisée en 2013 sur 55 personnes qui souffrent de douleurs articulaires au genou. Après 120 jours, l’extension du genou était largement améliorée dans le groupe supplémenté en UC-II®à raison de 40 mg par jour. Les douleurs ressenties à l’effort étaient également diminuées dans le groupe supplémenté en collagène par rapport au groupe placebo.

  • Des scientifiques canadiens ont mis en évidence que l’administration journalière de petites doses de collagène s’oppose au processus de destruction du cartilage qui a lieu chez le patient arthrosique. Les inflammations et douleurs articulaires ressenties par le patient sont également diminuées grâce à l’apport quotidien de collagène.

Ce nouvel actif breveté est probablement l’un des plus sûrs et l’un des plus efficaces jamais découvert pour traiter l’arthrose et les rhumatismes. C’est pour cette raison que nous sommes allés le chercher directement aux Etats-Unis pour vous permettre de l’essayer facilement et sans risque.

Mais ce n’est pas tout. Pour accélérer la reconstruction de votre cartilage, nous avons associé ce nouvel actif naturel à la glucosamine, un autre ingrédient naturel connu depuis longtemps pour ses bienfaits contre les douleurs articulaires.  

La glucosamine reconstruit votre cartilage endommagé

La glucosamine est fabriquée naturellement par l'organisme à partir du glucose et de la glutamine, un acide aminé.

Son rôle est de déclencher le travail d’entretien et de réparation des tissus articulaires endommagés. Elle est indispensable à la mobilité et à la souplesse articulaire.

Si vous manquez de glucosamine, vos cartilages se dégradent et l'arthrose s'installe.

La recherche scientifique a largement démontré l’efficacité d’un complément de glucosamine pour soulager les symptômes de l'arthrose. Ses effets se font sentir après 2 à 6 semaines de traitement8.

À long terme, la glucosamine diminue la progression de l’arthrose en limitant la dégradation du cartilage9.

La Ligue européenne contre les rhumatismes (EULAR) recommande l’utilisation de glucosamine sous forme de sulfate dans les compléments alimentaires10. C'est la seule forme qui permet de stabiliser la glucosamine et de garantir son activité dans votre corps. Naturellement, nous avons choisi cette forme en complément du collagène UC-II®.

Et pour la petite anecdote, sachez que la glucosamine pourrait vous faire gagner des années de vie ! Même si cela n’a pas encore été prouvé chez l’homme, des chercheurs suisses et allemands ont publié des résultats11très prometteurs sur des souris âgées.

A l’âge de 100 semaines (65 ans environ chez l’homme), les souris qui ont pris de la glucosamine ont vu leur longévité augmenter de 10%, soit l’équivalent de 8 années.

En 3 mois, vous ressentez une vraie différence

Des recherches récentes ont montré que le collagène UC-II®, que nous associons à la glucosamine dans notre formulation, est plus efficace que l’association chondroïtine + glucosamine, que l’on retrouve dans la plupart des compléments alimentaires contre l’arthrose.

  • Une étude clinique10 réalisée sur 52 sujets de 40 à 75 ans souffrant d’arthrose du genou a comparé l’efficacité du collagène UC-II® à celle de l’association de glucosamine et de chondroïtine. Après 90 jours, les résultats ont indiqué une nette supériorité de l’UC-II® sur tous les critères d’évaluation :

  • La qualité de vie, c’est-à-dire la capacité à effectuer les activités du quotidien, a augmenté de 33% dans le groupe qui a reçu le collagène UC-II® versus seulement 14% pour le groupe qui a reçu l’association glucosamine + chondroïtine ;

  • Les douleurs articulaires ont chuté de 40% pour les patients traités avec le collagène UC-II®, alors qu’elles n’ont baissé que de 15% pour l’autre groupe ;

  • La sévérité de la maladie a diminué de 20% pour les patients sous collagène UC-II® vs. 6% pour les patients sous glucosamine + chondroïtine.

  • D’autres études cliniques ont montré que le collagène UC-II® est 2 fois plus efficace que la chondroïtine seule.

Si vous faites partie des 10 millions de français qui souffrent d’arthrose ou si vous ne souhaitez pas devenir l’un d’entre eux, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Avec le collagène et la glucosamine, vous disposez des deux meilleurs actifs naturels pour reconstruire et protéger votre cartilage.

Il s’agit maintenant de s’attaquer naturellement à vos douleurs. Pour cela, il existe un anti-inflammatoire naturel qui vous soulagera durablement sans pour autant agresser votre corps.

La résine ayurvédique qui apaise vos douleurs articulaires

Le Boswellia serrata est un arbre originaire des régions montagneuses de l’Inde et de l’Afrique du Nord. Son tronc sécrète une résine qui est utilisée comme puissant antidouleur depuis des millénaires par la médecine traditionnelle indienne.

Son action anti-inflammatoire est efficace dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, de douleurs dorsales, d'arthrose (quelle que soit la localisation) et de myosites (affections du tissu musculaire).  

Les acides boswelliques (AKBA) contenues dans la résine du boswellia assurent 3 rôles fondamentaux dans la préservation de nos articulations.

Ils enrayent le processus inflammatoire, en bloquant la production de l’enzyme pro-inflammatoire LOX-5. En réduisant votre inflammation, les acides boswelliques réduisent le gonflement et la raideur lors de la mise en route matinale. Vous vous levez plus facilement, avec moins de tiraillements.

  • Une étude11 clinique randomisée réalisée sur 358 patients souffrant d’arthrose du genou a montré que le groupe ayant reçu du boswellia pendant 16 semaines a eu deux fois moins de douleurs que le groupe placebo.

Ils freinent la destruction des tissus conjonctifs, en empêchant la dégradation des GAG (les glycosaminoglycanes) qui ont pour fonction principale de retenir l'eau dans les tissus. Ils permettent ainsi de lubrifier vos articulations pour éviter les frottements douloureux.

  • Une étude12 clinique réalisée sur 70 patients souffrant d’arthrose a mis en évidence le rôle du boswellia dans la réduction des enzymes responsables de la dégradation du cartilage.

Ils améliorent la circulation sanguine dans les articulations et les autres tissus enflammés qui sont alors mieux nourris et mieux drainés. Par conséquent, vos articulations sont renforcées et plus flexibles.

  • Un essai13 en double-aveugle, randomisé et contre placebo a montré que les 15 patients atteints d’arthrose du genou et traités avec du boswellia pendant 8 semaines parvenaient à mieux fléchir leur genou et marchaient sur des distances plus longues que les patients sous placebo.

Ces trois effets bénéfiques sont renforcés quand le boswellia est pris régulièrement en traitement de fond plutôt que comme traitement ponctuel des crises.

D’autres études ont mis en évidence son excellente tolérance, ce qui en fait un avantage supplémentaire sur les médicaments anti-inflammatoires qui ont de graves effets secondaires gastriques et rénaux.

Seulement 3 gélules par jour pour libérer vos articulations

Grâce aux travaux de l’équipe de Recherche & Développement des Laboratoires Olliscience, vous pouvez profiter des bienfaits de ces 3 ingrédients dans une même formule. Cette nouvelle formulation s’appelle ARTILEGE.

Elle contient les meilleurs ingrédients, aux meilleurs dosages (selon les recommandations des études scientifiques et conformément à la législation européenne).

ARTILEGE apporte chaque jour à vos articulations :

  • 40 mg de collagène UC-II® (contenant du collagène natif) pour nourrir votre cartilage en profondeur, entretenir votre mobilité articulaire et garder des articulations jeunes et résistantes qui se régénèrent rapidement ;

  • 1100 mg de glucosamine pour limiter la dégradation de votre cartilage et soulager les symptômes de votre arthrose ;

  • 300 mg d’extrait de Boswellia serrata titré à 30% d'acides boswelliques (AKBA) pour bloquer l’inflammation et soulager vos douleurs articulaires.

  • Pour parfaire la formulation, nous avons ajouté 12 mg de vitamine C.

En effet, la vitamine C favorise la régénération de vos articulations et de vos os, en stimulant la production de collagène. L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) lui a d’ailleurs conféré l’allégation de santé suivante : « La vitamine C contribue à la formation du collagène pour une fonction normale du cartilage. »

Il est recommandé de prendre vos 3 gélules journalières le matin, à jeun.

Néanmoins, si vos douleurs sont sévères en fin de journée, il est préférable d’étaler les prises en prenant une gélule par repas. Ainsi, vous bénéficierez de l’effet antidouleur du boswellia tout au long de la journée.

Dans tous les cas, seul un traitement de longue durée peut vous aider à obtenir des résultats concrets et durables (diminution des douleurs, amélioration de la mobilité et du confort articulaire, régénération des cartilages et des tissus conjonctifs).

Parfaitement toléré, ARTILEGE peut être pris dans la durée sans aucun risque.

Plus vous apportez à vos articulations les nutriments dont elles ont besoin pour fonctionner normalement, plus vous restez autonome longtemps.

Ne perdez plus une seconde pour réserver votre ARTILEGE et profiter de tous les avantages de votre offre de bienvenue :

 
Je réserve mes boîtes
 

Portez-vous bien et à bientôt,

Laure Chevallier

 

 
Sources scientifiques :

1 Zhang, L. L., Wei, W., Xiao, F., Xu, J. H., Bao, C. D., Ni, L. Q., and Li, X. F. A randomized, double-blind, multicenter, controlled clinical trial of chicken type II collagen in patients with rheumatoid arthritis. Arthritis Rheum 7-15-2008;59(7):905-910. View Abstract McAlindon TE, Nuite M, Krishnan N, Ruthazer R, Price LL, Burstein D, Griffith  J, Flechsenhar
2 A randomized controlled trial on the efficacy and safety of a food ingredient, collagen hydrolysate, for improving joint comfort. Benito-Ruiz P, Camacho-Zambrano MM, et al. Int J Food Sci Nutr. 2009 Feb 12:1-15.
3 Adam M, Spacek P, et al. [Postmenopausal osteoporosis. Treatment with calcitonin and a diet rich in collagen proteins].Cas Lek Cesk. 1996 Jan 31;135(3):74-
4 Efficacy and tolerability of an undenatured type II collagen supplement in modulating knee osteoarthritis symptoms: a multicenter randomized, double-blind, placebo-controlled study James P. Lugo1, Zainulabedin M. Saiyed1 and Nancy E. Lane2*
5 Undenatured type II collagen (UC-II®) for joint support : a randomized, double-blind, placebo-controlled study in healthy volunteers.
6 Towheed TE, Maxwell L, et al. Glucosamine therapy for treating osteoarthritis. Cochrane Database Syst Rev. 2005 Apr 18;(2):CD002946. Review. Dietary supplements for osteoarthritis. Gregory PJ, Sperry M, Wilson AF. Am Fam Physician. 2008 Jan 15;77(2):177-84. Review. Texte intégral : www.aafp.org
7 Towheed TE, Maxwell L, Anastassiades TP, Shea B, Houpt J, Robinson V, et al. Glucosamine therapy for treating osteoarthritis. Cochrane Database Syst Rev. 2005;2:CD002946.
8 Zhang W, Doherty M, Leeb BF, et al. EULAR evidence-based recommendations for the diagnosis of hand osteoarthritis : Report of a task force of ESCISIT. Ann Rheum Dis 2009;68:8-17.
9 Sandra Weimer, Josephine Priebs, Doreen Kuhlow, Marco Groth, Steffen Priebe, Johannes Mansfeld, Troy L. Merry, Sébastien Dubuis, Beate Laube, Andreas F. Pfeiffer, Tim J. Schulz, Reinhard Guthke, Matthias Platzer, Nicola Zamboni, Kim Zarse & Michael Ristow. D-Glucosamine supplementation extends life span of nematodes and of ageing mice. Nature Communications. 2014 Apr 8;5:3563. doi:10.1038/ncomms4563 
10 Safety and efficacy of undenatured type II collagen in the treatment of osteoarthritis of the knee: a clinical trial. Crowley DC,Lau FC, Sharma P, Evans M, Guthrie N, Bagchi M, Bagchi D, Dey DK, Raychaudhuri SP.
11 A 32-Week Randomized, Placebo-Controlled Clinical Evaluation of RA-11, an Ayurvedic Drug, on Osteoarthritis of the Knees. Arvind Chopra, MD,* Phil Lavin, PhD,† Bhushan Patwardhan, PhD,‡ and Deepa Chitre, MD§
12 A double blind, randomized, placebo controlled study of the efficacy and safety of 5-Loxin®for treatment of osteoarthritis of the knee. Krishnaraju V Alluri, Andey Rama Satish, Simanchala Mishra, Trimurtulu Golakoti, Kadainti VS Sarma, Dipak Dey and Siba P Raychaudhuri
13 Efficacy and tolerability of Boswellia serrata extract in treatment of osteoarthritis of knee – A randomized double blind placebo controlled trial. N. Kimmatkar1, V. Thawani2, L. Hingorani3,and R. Khiyani4

 

 

Joindre un conseiller Olliscience 
Du lundi au vendredi de 8h à 18h 
depuis la France : 03 74 82 82 82 
depuis l'étranger : +33 3 74 82 82 82 
serviceclient@olliscience.com

 

Partager cette lettre avec un ami 
Si cette lettre vous a plu, vous pouvez la transférer à vos amis. 
Vous pouvez également les inviter à s'inscrire à notre lettre d'information ici.


Posté par ewilliam à 08:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Découvrez votre dossier inédit
LC
Laure Chevallier <laurechevallier@olliscience.com>
 
|
Hier, 17:06
Vous

 

 
 
 
 
 

Découvrez votre dossier inédit

Cher membre Olliscience,

Merci de votre intérêt pour nos Laboratoires et notre newsletter.

Vous avez exprimé le souhait de recevoir notre dossier inédit sur les nouvelles solutions naturelles pour soulager les douleurs et les raideurs articulaires liées à l’arthrose ou aux rhumatismes.

J’ai le plaisir de le partager avec vous en bas de ce message.

En lisant régulièrement nos dossiers et notre newsletter, vous découvrirez comment vous pouvez améliorer facilement votre état de santé pour vivre mieux et plus longtemps.

Des actualités, des conseils, des informations scientifiques, des partages d’expériences des membres de notre communauté et des solutions nutritionnelles vous seront régulièrement envoyés dans votre boîte mail, de manière totalement gratuite.

Rapidement, vous connaîtrez tout sur les thématiques santé qui vous intéressent et les solutions qui vous aideront à profiter pleinement et sereinement de chaque jour.

J’espère que vous prendrez plaisir à lire notre newsletter gratuite et qu’elle sera une belle source d’inspiration pour vous encourager à vous offrir la meilleure santé possible !

Si vous ne souhaitez plus recevoir notre newsletter à l’avenir, il vous suffira de vous rendre sur le lien de désinscription que vous trouverez en bas de chacun de nos messages.

Notre équipe de conseillers Olliscience est également à votre écoute au 03 74 82 82 82, du lundi au vendredi, de 8h à 18h.

Portez-vous bien, et à bientôt !

Laure Chevallier

PS : pour être sûr de recevoir nos dossiers dans votre boîte de réception, classez cet email comme « non spam » ou « expéditeur fiable ».

 

Arthrose : vous n’êtes pas condamné à souffrir

Si vous souffrez de rhumatismes ou d’arthrose et que vous êtes arrivé au point de ne plus pouvoir passer la moindre journée sans souffrir, vous devez absolument lire la suite de ce message car il pourrait changer votre vie.

Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, il est possible de soulager vos douleurs et de rajeunir vos articulations.

Peu importe si vos articulations vous font souffrir depuis plusieurs années, voire même plusieurs décennies.

Peu importe si ce sont vos genoux, vos hanches, vos cervicales, vos doigts ou vos mains qui vous font le plus mal.

Peu importe si votre mère ou votre grand-mère en a également souffert jusqu’à la fin de ses jours.

Et peu importe si votre médecin semble vous avoir abandonné aux dangereux anti-inflammatoires et à votre douleur qui ne fait qu’empirer au fil des années.

Dans la suite de ce message, vous allez découvrir comment des scientifiques américains ont réussi à soulager des personnes souffrant de rhumatismes sévères.

Ils ont réalisé cet exploit prodigieux en moins de trois moissansmédicaments et sans opération chirurgicale risquée.

Vous êtes sur le point de découvrir comment libérer vos articulations

Pour y arriver, ils ont utilisé un nouvel actif naturel capable d’agir directement à l’intérieur de vos articulations. Dans la profondeur de vos cartilages.

Ils ont donné à cet actif un nom étrange : UC-II®. Mais vous allez voir qu’il s’agit bel et bien d’un actif 100% naturel, sans danger et incroyablement efficace pour soulager les douleurs liées à l’arthrose et aux rhumatismes.

Cette découverte sans précédent a déjà fait l’objet de nombreuses publications scientifiques dans les plus grandes revues internationales.

En Europe, seul un petit groupe de personnes bien informées profite de ce nouveau traitement naturel contre l’arthrose et les rhumatismes.

Mais si vous ou l’un de vos proches souffrez de douleurs articulaires, je vais vous révéler dans un instant comment vous pouvez faire l’essai de ce nouveau traitement. Vous pourrez le faire sans avoir besoin de partir aux Etats-Unis dans une clinique spécialisée. Vous n’aurez pas besoin de subir d’injection douloureuse ou de traitement long et couteux.

Tout ce que vous avez à faire pour le moment est de rester attentif pendant que je vous dévoile tout sur cette nouvelle découverte.

Dans quelques jours, vous pourrez essayer vous-même ce nouvel actif naturel et profiter de ses bienfaits sur vos articulations. Vous pourrez le faire tranquillement chez vous, d’un geste simple et sans craindre de perdre votre temps ou votre argent.

Dans quelques semaines ou quelques mois, vous pourrez à votre tour m’écrire pour me dire que ce nouvel actif naturel vous a permis de soulager vos douleurs et de retrouver plus de liberté dans vos mouvements.

Mais avant d’aller plus loin, permettez-moi d’abord de revenir sur l’origine de vos douleurs articulaires. Car c’est en partant de là que ces scientifiques américains ont fait leur découverte extraordinaire.

Pourquoi vous avez mal aux articulations

L’arthrose et les rhumatismes rongent la vie d’une personne sur deux après 50 ans.

Si vous êtes dans cette situation, sachez que vous n’êtes pas condamné à souffrir chaque jour de votre vie.

Contrairement à ce que l’on a cru pendant longtemps, des chercheurs américains ont prouvé que l’arthrose n’est pas due à une usure irréversible du cartilage, ce tissu vivant qui se situe à la jonction entre deux os.

Le cartilage est « vivant » car il est perpétuellement détruit et renouvelé. Tous les 3 mois, il s’auto-régénère afin de rester dense, élastique et résistant.

C’est ce qui lui permet d’assurer la mobilité de vos articulations. Quand votre cartilage est en bonne santé, il évite les frottements douloureux et amortit les chocs lors de vos mouvements.

Le problème est que certains facteurs vont perturber cette auto-régénération du cartilage :

  • La ménopause (due à la chute du taux d’œstrogènes) : les femmes sont plus touchées par l’arthrose que les hommes ;

  • L’hérédité (votre risque est 2 à 3 fois plus élevé si un de vos parents souffre d’arthrose) ;

  • Des sollicitations excessives d’une articulation (surmenage sportif, travail manuel) ou à l’inverse la sédentarité (le manque d’activité physique entraîne une mauvaise oxygénation du cartilage) ;

  • L’excès de poids pèse sur les articulations (le risque d’arthrose du genou est multiplié par 5 en cas d’obésité) ;

  • Les blessures aux articulations et les fractures osseuses ;

  • Le mauvais alignement des os (jambes en X ou jambes arquées).

Toutes ces prédispositions ralentissent votre production de cartilage qui devient insuffisante pour compenser sa destruction naturelle. 

Un déséquilibre s’installe dans le processus d’auto-régénération.

Votre cartilage s’amincit, se fragilise et se fissure. Il ne peut plus protéger l'os correctement et il commence à s’abîmer.

Votre articulation se raidit et amortit moins bien les chocs. Elle devient le siège de vives réactions inflammatoires (œdème, déformation) : vos mouvements sont de plus en plus douloureux.

Si vous vous y prenez suffisamment tôt, ces lésions du cartilage sont réversibles.

A l'inverse, si vous ne faites rien, la perte de cartilage s'accélère et peut aboutir à une disparition quasi totale de celui-ci. Le mouvement articulaire se fait alors directement os contre os. Les tendons et les muscles qui assurent les mouvements de l’articulation sont soumis à des sollicitations inhabituelles, ce qui est un facteur supplémentaire de douleur, de raideur et de diminution de la mobilité.

Pour éviter ce scénario catastrophe et reconstruire dès maintenant votre cartilage, vous devez vous assurer qu’il soit suffisamment nourri en collagène.  

De la colle pour renforcer vos articulations ?

Le collagène est la protéine la plus abondante du corps humain puisqu’elle compose plus de 80 % des tissus conjonctifs : le derme (d’où son intérêt en cosmétique), les os, les tendons et évidemment les cartilages.

Le collagène signifie en grec « producteur de colle ». Dans l’Antiquité, les ébénistes s’en servaient pour fabriquer la glu qui fixait les pièces de bois.

Cela illustre bien son rôle de support entre nos tissus et nos organes : il « tient » notre corps ensemble et « cimente » les cartilages. Sans collagène, nous nous répandrions en une flaque d’eau !

Avec l’âge, la production de collagène ralentit : nos articulations n’en reçoivent plus suffisamment pour fonctionner normalement.

A partir de 25 ans, la synthèse de collagène diminue de 1,5 % par an.

A 40 ans, le niveau des réserves de collagène corporel peut être réduit de 30 %.

A 50 ans de 45 %. A 60 ans de 60 %. A ce stade, il est urgent de réagir !

D’autres facteurs comme la consommation de tabac, d’alcool, de café, mais aussi le stress, la pollution, ou encore la ménopause épuisent les réserves de collagène. 

A cause de cette carence, votre masse osseuse diminue, vos cartilages se dégradent et des troubles articulaires et osseux viennent vous empoisonner la vie (rhumatismes, arthrose, ostéoporose).

Heureusement, il existe une solution simple et 100% naturelle pour pallier ce manque de collagène qui fragilise vos os et vos articulations.

Reconstituez vos stocks de collagène

Vous pouvez trouver du collagène dans les aliments.

Le problème est que la plupart des plats riches en collagène sont tombés en désuétude. Ils ne correspondent plus aux standards de l’alimentation actuelle et sont consommés de manière exceptionnelle.

A quand remonte la dernière fois où vous avez mangé un os à moelle, une tête de veau, un pied de cochon, une poule au pot ou des tripes ?

Je doute qu’ils soient à votre menu du jour !

Et pour cause, ces plats sont souvent longs à préparer, difficiles à manger, lourds, caloriques et durs à digérer.

Une solution plus facile d’accès consiste à prendre du collagène sous forme de complément nutritionnel.

Des études scientifiques ont montré qu'il est possible de reconstituer vos réserves de collagène avec une supplémentation quotidienne :

  • En 2008, une étude1 conduite sur 236 patients atteints d’arthrite rhumatoïde a comparé l’efficacité du collagène à celle du méthotrexate (médicament prescrit pour les rhumatismes). Après 6 mois de traitement, les chercheurs ont observé dans les deux groupes une réduction significative de la douleur, des raideurs et du nombre d’articulations douloureuses et gonflées.

  • En 2009, une étude2 clinique contre placebo menée sur 217 sujets souffrant d'arthrose du genou a montré une diminution des douleurs articulaires après 6 mois de prise quotidienne de collagène.

Si vous souffrez également d’ostéoporose (une femme sur 2 est concernée après la ménopause), sachez que le collagène permettrait aussi de préserver votre capital osseux et d’éviter ainsi les fractures :

  • Un essai3 mené durant 24 semaines auprès de 108 femmes ménopausées souffrant d'ostéoporose a montré que la prise quotidienne de 10 g de collagène a augmenté et prolongé l'effet de la calcitonine, une hormone prescrite pour contrer la perte osseuse.

Le collagène natif est le plus efficace pour renforcer vos articulations

Les compléments nutritionnels de collagène qu’on trouve dans le commerce proviennent en général de cartilages bovins et de poissons (appelé « collagène marin »).

Ces collagènes d’origine animale sont intéressants car ils ont des compositions en acides aminés très proches des collagènes humains. Le problème est que ces collagènes d’origine animale ont été dénaturés ou hydrolysés (c’est-à-dire que la molécule de collagène a été décomposée chimiquement et cassée) et sont donc devenus inactifs.

Leur mode de fabrication pose également des questions sur la traçabilité (origine) et la sécurité des matières utilisées lors des traitements auxquels ils ont été soumis : nettoyage, dégraissage, traitement à l’aide d’acides ou de bases, extraction par hydrolyse, purification, concentration et séchage.

Dans le cas du cartilage bovin, le risque de contamination par des animaux porteurs de l’encéphalopathie spongiforme bovine (maladie de la vache folle) ne peut être totalement écarté.

Au mieux, vous ingérez un collagène inactif. Au pire, vous ingérez un collagène dangereux pour votre santé.

Toutes ces raisons ont motivé l’équipe de Recherche & Développement des Laboratoires Olliscience à chercher un nouveau type de collagène.

C’est aux Etats-Unis que nous avons trouvé un ingrédient de haute qualité, breveté, efficace et sans risque : l’UC-II® (Undenatured Collagen – Collagène non dénaturé).

Issu du cartilage de poulet non modifié, il contient du collagène natif, c’est-à-dire non-dénaturé ou chimiquement transformé.

Les scientifiques qui ont découvert cet actif naturel ont prouvé qu’il s’agit de la forme de collagène la plus efficacedans le traitement des problèmes articulaires.

Le collagène UC-II® contribue au développement du cartilage, à la restauration de la mobilité et à une réduction des douleurs articulaires :

  • Une étude5 publiée en 2016 sur 191 sujets souffrant d’arthrose du genou a montré qu’une supplémentation quotidienne de 40 mg de collagène UC-II® pendant 6 mois a réduit significativement leurs raideurs et douleurs articulaires par rapport au placebo. 

  • Une étuderandomisée, en double-aveugle et contre placebo a été réalisée en 2013 sur 55 personnes qui souffrent de douleurs articulaires au genou. Après 120 jours, l’extension du genou était largement améliorée dans le groupe supplémenté en UC-II®à raison de 40 mg par jour. Les douleurs ressenties à l’effort étaient également diminuées dans le groupe supplémenté en collagène par rapport au groupe placebo. 

  • Des scientifiques canadiens ont mis en évidence que l’administration journalière de petites doses de collagène s’oppose au processus de destruction du cartilage qui a lieu chez le patient arthrosique. Les inflammations et douleurs articulaires ressenties par le patient sont également diminuées grâce à l’apport quotidien de collagène.

Ce nouvel actif breveté est probablement l’un des plus sûrs et l’un des plus efficaces jamais découvert pour traiter l’arthrose et les rhumatismes. C’est pour cette raison que nous sommes allés le chercher directement aux Etats-Unis pour vous permettre de l’essayer facilement et sans risque.

Mais ce n’est pas tout. Pour accélérer la reconstruction de votre cartilage, nous avons associé ce nouvel actif naturel à la glucosamine, un autre ingrédient naturel connu depuis longtemps pour ses bienfaits contre les douleurs articulaires.  

La glucosamine reconstruit votre cartilage endommagé

La glucosamine est fabriquée naturellement par l'organisme à partir du glucose et de la glutamine, un acide aminé.

Son rôle est de déclencher le travail d’entretien et de réparation des tissus articulaires endommagés. Elle est indispensable à la mobilité et à la souplesse articulaire.

Si vous manquez de glucosamine, vos cartilages se dégradent et l'arthrose s'installe.

La recherche scientifique a largement démontré l’efficacité d’un complément de glucosamine pour soulager les symptômes de l'arthrose. Ses effets se font sentir après 2 à 6 semaines de traitement8.

À long terme, la glucosamine diminue la progression de l’arthrose en limitant la dégradation du cartilage9.

La Ligue européenne contre les rhumatismes (EULAR) recommande l’utilisation de glucosamine sous forme de sulfate dans les compléments alimentaires10. C'est la seule forme qui permet de stabiliser la glucosamine et de garantir son activité dans votre corps. Naturellement, nous avons choisi cette forme en complément du collagène UC-II®.

Et pour la petite anecdote, sachez que la glucosamine pourrait vous faire gagner des années de vie ! Même si cela n’a pas encore été prouvé chez l’homme, des chercheurs suisses et allemands ont publié des résultats11 très prometteurs sur des souris âgées.

A l’âge de 100 semaines (65 ans environ chez l’homme), les souris qui ont pris de la glucosamine ont vu leur longévité augmenter de 10%, soit l’équivalent de 8 années.

En 3 mois, vous ressentez une vraie différence

Des recherches récentes ont montré que le collagène UC-II®, que nous associons à la glucosamine dans notre formulation, est plus efficace que l’association chondroïtine + glucosamine, que l’on retrouve dans la plupart des compléments alimentaires contre l’arthrose.

  • Une étude clinique10 réalisée sur 52 sujets de 40 à 75 ans souffrant d’arthrose du genou a comparé l’efficacité du collagène UC-II® à celle de l’association de glucosamine et de chondroïtine. Après 90 jours, les résultats ont indiqué une nette supériorité de l’UC-II® sur tous les critères d’évaluation :

  • La qualité de vie, c’est-à-dire la capacité à effectuer les activités du quotidien, a augmenté de 33% dans le groupe qui a reçu le collagène UC-II® versus seulement 14% pour le groupe qui a reçu l’association glucosamine + chondroïtine ;

  • Les douleurs articulaires ont chuté de 40% pour les patients traités avec le collagène UC-II®, alors qu’elles n’ont baissé que de 15% pour l’autre groupe ;

  • La sévérité de la maladie a diminué de 20% pour les patients sous collagène UC-II® vs. 6% pour les patients sous glucosamine + chondroïtine.

  • D’autres études cliniques ont montré que le collagène UC-II® est 2 fois plus efficace que la chondroïtine seule.

Si vous faites partie des 10 millions de français qui souffrent d’arthrose ou si vous ne souhaitez pas devenir l’un d’entre eux, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Avec le collagène et la glucosamine, vous disposez des deux meilleurs actifs naturels pour reconstruire et protéger votre cartilage.

Il s’agit maintenant de s’attaquer naturellement à vos douleurs. Pour cela, il existe un anti-inflammatoire naturel qui vous soulagera durablement sans pour autant agresser votre corps.

La résine ayurvédique qui apaise vos douleurs articulaires

Le Boswellia serrata est un arbre originaire des régions montagneuses de l’Inde et de l’Afrique du Nord. Son tronc sécrète une résine qui est utilisée comme puissant antidouleur depuis des millénaires par la médecine traditionnelle indienne.

Son action anti-inflammatoire est efficace dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, de douleurs dorsales, d'arthrose (quelle que soit la localisation) et de myosites (affections du tissu musculaire).  

Les acides boswelliques (AKBA) contenues dans la résine du boswellia assurent 3 rôles fondamentaux dans la préservation de nos articulations.

Ils enrayent le processus inflammatoire, en bloquant la production de l’enzyme pro-inflammatoire LOX-5. En réduisant votre inflammation, les acides boswelliques réduisent le gonflement et la raideur lors de la mise en route matinale. Vous vous levez plus facilement, avec moins de tiraillements.

  • Une étude11 clinique randomisée réalisée sur 358 patients souffrant d’arthrose du genou a montré que le groupe ayant reçu du boswellia pendant 16 semaines a eu deux fois moins de douleurs que le groupe placebo. 

Ils freinent la destruction des tissus conjonctifs, en empêchant la dégradation des GAG (les glycosaminoglycanes) qui ont pour fonction principale de retenir l'eau dans les tissus. Ils permettent ainsi de lubrifier vos articulations pour éviter les frottements douloureux.

  • Une étude12 clinique réalisée sur 70 patients souffrant d’arthrose a mis en évidence le rôle du boswellia dans la réduction des enzymes responsables de la dégradation du cartilage. 

Ils améliorent la circulation sanguine dans les articulations et les autres tissus enflammés qui sont alors mieux nourris et mieux drainés. Par conséquent, vos articulations sont renforcées et plus flexibles.

  • Un essai13 en double-aveugle, randomisé et contre placebo a montré que les 15 patients atteints d’arthrose du genou et traités avec du boswellia pendant 8 semaines parvenaient à mieux fléchir leur genou et marchaient sur des distances plus longues que les patients sous placebo. 

Ces trois effets bénéfiques sont renforcés quand le boswellia est pris régulièrement en traitement de fond plutôt que comme traitement ponctuel des crises.

D’autres études ont mis en évidence son excellente tolérance, ce qui en fait un avantage supplémentaire sur les médicaments anti-inflammatoires qui ont de graves effets secondaires gastriques et rénaux.

Seulement 3 gélules par jour pour libérer vos articulations

Grâce aux travaux de l’équipe de Recherche & Développement des Laboratoires Olliscience, vous pouvez profiter des bienfaits de ces 3 ingrédients dans une même formule. Cette nouvelle formulation s’appelle ARTILEGE.

Elle contient les meilleurs ingrédients, aux meilleurs dosages (selon les recommandations des études scientifiques et conformément à la législation européenne).

ARTILEGE apporte chaque jour à vos articulations :

  • 40 mg de collagène UC-II® (contenant du collagène natif) pour nourrir votre cartilage en profondeur, entretenir votre mobilité articulaire et garder des articulations jeunes et résistantes qui se régénèrent rapidement ;

  • 1100 mg de glucosamine pour limiter la dégradation de votre cartilage et soulager les symptômes de votre arthrose ;

  • 300 mg d’extrait de Boswellia serrata titré à 30% d'acides boswelliques (AKBA) pour bloquer l’inflammation et soulager vos douleurs articulaires. 

  • Pour parfaire la formulation, nous avons ajouté 12 mg de vitamine C.

En effet, la vitamine C favorise la régénération de vos articulations et de vos os, en stimulant la production de collagène. L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) lui a d’ailleurs conféré l’allégation de santé suivante : « La vitamine C contribue à la formation du collagène pour une fonction normale du cartilage. »

Il est recommandé de prendre vos 3 gélules journalières le matin, à jeun.

Néanmoins, si vos douleurs sont sévères en fin de journée, il est préférable d’étaler les prises en prenant une gélule par repas. Ainsi, vous bénéficierez de l’effet antidouleur du boswellia tout au long de la journée.

Dans tous les cas, seul un traitement de longue durée peut vous aider à obtenir des résultats concrets et durables (diminution des douleurs, amélioration de la mobilité et du confort articulaire, régénération des cartilages et des tissus conjonctifs).

Parfaitement toléré, ARTILEGE peut être pris dans la durée sans aucun risque.

Plus vous apportez à vos articulations les nutriments dont elles ont besoin pour fonctionner normalement, plus vous restez autonome longtemps.

Ne perdez plus une seconde pour réserver votre ARTILEGE et profiter de tous les avantages de votre offre de bienvenue :

 
Je réserve mes boîtes
 

Portez-vous bien et à bientôt,

Laure Chevallier

Posté par ewilliam à 00:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 août 2017

Les petites habitudes qui favorisent le cancer Depuis 60 ans, la médecine finance la recherche sur le cancer. La France compt

e pouvoir de l'amour
SI
Sante Nature Innovation
 
|
Aujourd’hui, 17:44
Vous
Boîte de réception
La Lettre Santé Nature Innovation par Jean-Marc Dupuis 
est un service d'information gratuit sur la santé, la nutrition et le bien-être.
Pour vous inscrire, rendez-vous ici

Pour ne plus recevoir nos messages, rendez-vous ici.

Annonce spéciale

Les petites habitudes qui favorisent le cancer 

Depuis 60 ans, la médecine finance la recherche sur le cancer. La France compte y investir 1,5 milliards d’euros. Mais avec quel résultat ? Les « progrès » sont lents, trop lents. 

Les bonnes pratiques pour éviter le cancer sont pourtant connues. Même si elles ne sont jamais relayées dans les médias classiques. Pourtant elles pourraient sauver des milliers de vies chaque mois

N'attendez pas qu'il soit trop tard ! 

Cliquez ici pour les découvrir 



Lettre de ce jour : 

Le pouvoir de l’amour

Une nouvelle étude publiée dans Nature montre que lorsqu’un homme tient la main de sa femme souffrante, leurs rythmes cardiaques et respiratoires se synchronisent, et la douleur de la femme diminue. [1] 

C’est le pouvoir de l’amour. 

« J’ai eu l’idée de faire cette étude après la naissance de ma fille, qui a aujourd’hui 4 ans », a expliqué Pavel Goldstein, spécialiste de la douleur à l’Université de Boulder dans le Colorado. 

« Ma femme souffrait et j’étais impuissant. Je lui ai pris la main. C’est tout ce que je pouvais faire. Mais j’ai vu son visage s’apaiser clairement. Alors, j’ai voulu refaire l’expérience en laboratoire : peut-on réduire la douleur par un simple toucher, et si oui, comment ? » 

Pavel Goldstein a donc recommencé l’expérience avec 22 couples volontaires, entre 23 et 32 ans. Il leur a fixé des électrodes sur la tête pour mesurer l’activité des zones de douleur dans leur cerveau, et des capteurs pour suivre leur respiration et leur rythme cardiaque. 

Et il a pu constater scientifiquement que, plus un homme aime sa femme, plus ils sont en union d’amour et de sentiments (empathie), plus l’effet anti-douleur est fort quand il lui prend la main ! Mais l’effet apaisant commence dès qu’ils s’assoient l’un à côté de l’autre…

Une étude qui rejoint l’expérience

Grâce à Pavel Goldstein, on sait désormais qu’il se passe quelque chose dans le « cortex cingulaire antérieur » quand deux amants sont l’un à côté de l’autre. 

Mais franchement, on n’avait pas besoin de scanner ni d’IRM pour s’en douter. 

Je me souviens de ce sentiment étrange que j’ai ressenti quand ma maîtresse a dit à Wendy, la petite fille dont j’étais amoureux en CE1, de venir s’asseoir à côté de moi. 

J’étais comme anesthésié de bonheur. Wendy était là, à quelques centimètres. Chaque fois que je tournais la tête vers elle, c’était un ravissement. Je pouvais voir sa trousse, ses mains tachées d’encre, son écriture rondelette sur les feuilles ! 

Des décennies après, je me souviens très précisément de ses cheveux châtains et raides, coupés en carré. De ses yeux bleus et verts, de ses dents et de sa voix haut-perchée et un peu éraillée. 

Je ne sais plus ce qu’elle disait, mais j’entends encore cette musique plus douce à mes oreilles qu’un chant céleste. 

Plus rien n’existait. Je baignais dans la joie. La sonnerie de la récréation elle-même ne me parvenait qu’à travers un écran d’ouate qui amortissait tout. 

Et oui, je pense que, si un jour Wendy m’avait pris la main, on aurait pu m’appliquer un fer rouge sur la peau, je ne m’en serais pas aperçu. 

A votre santé ! 

Jean-Marc Dupuis 



****************************** 
Publicités : 

Nouvelle stratégie pour renforcer les os (et éviter les chutes) : Contre l’ostéoporose, BIG PHARMA veut nous faire avaler des molécules initialement conçues pour… laver le linge ! Mais il existe d’autres thérapies saines et efficaces pour renforcer les os. Cliquez ici pour en savoir plus et découvrir la revue Révélations Santé & Bien-Être

Secrets de jeunesse pour une vieillesse heureuse : La médecine anti-âge fait actuellement des progrès étonnants. Vous pouvez en bénéficier en suivant les conseils de nombreux spécialistes dont le Docteur Hertoghe, président de l'Association Mondiale de Médecine anti-âge. Rendez-vous ici

Évitez les infections virales avec cette plante : Le sureau noir agit comme un bouclier contre les maladies. Pour lutter contre les infections, versez 1 litre d’eau bouillante sur 30 g de fleurs de sureau et laissez infuser pendant 15 minutes. Buvez 4 à 5 tasses par jour durant une semaine ou plus si besoin. Pour découvrir d'autres remèdes à base de plantes, cliquez ici



****************************** 

Si vous n'êtes pas encore abonné à La Lettre Santé Nature Innovation et que vous souhaitez vous aussi la recevoir gratuitement, inscrivez-vous ici

****************************** 

Pour être sûr de bien recevoir La Lettre Santé Nature Innovation sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante

Posté par ewilliam à 18:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 août 2017

VILLE D'AIX EN PROVENCE LA FLORENCE PROVENCALE -Provence exclusive Guides touristiques -AVIGNON ET SES ALENTOURS

TYPE D'HÉBERGEMENT
 
TARIF NUITÉE
 
DÉPARTEMENT
 

Provence exclusive

Guides touristiques -AVIGNON ET SES ALENTOURS

 
 

Croisières Mireio

Croisières - AVIGNON ET SES ALENTOURS

 
 

La réserve du petit Rhône

Guides touristiques -CAMARGUE

 

Aix-en-Provence

Aix, capitale culturelle de la Provence

Ville d'eau, ville d'Art, Aix en Provence incarne à merveille cet art de vivre provençal tant vanté de part le monde. C'est la ville du peintre Cézanne, dont la campagne aixoise a inspiré quelques uns des plus grands chefs d'oeuvre impressionnistes.


Les boulevards ombragés par de majestueux platanes, les ruelles bordées de riches hotels particuliers, les discrètes places ornées de ravissantes fontaines, garnies d'accueillantes terrasses de café, Aix séduit immanquablement ceux qui prennent le temps de s'y attarder.


La beauté d'Aix-en-Provence, ville d'art, se découvre en flânant. Lors de vos promenades autour du célèbre Cours Mirabeau ombré par sa voûte de platanes, vous admirerez nombre d'hôtels particuliers et monuments - Hôtel de Ville, Ancien Archevêché, Cathédrale Saint-Sauveur, Pavillon de Vendôme. Les places ornées de fontaines sont autant de lieux enchanteurs à découvrir au cours de vos déambulations.


Aix bénéficie d'une situation géographique exceptionnelle, vous serez agréablement surpris par le charme pittoresque des villages environnants, et par les magnifiques paysages immortalisés par les peintres Cézanne, Picasso ou Kandinski. Vous ne manquerez pas de d'apercevoir les sommets abrupts de la montagne Sainte-Victoire, paradis des randonneurs et des grimpeurs. Au sein d'une réserve naturelle, vous pourrez contempler du sommet de la montagne un magnifique panorama sur toute la région.

A voir à Aix en Provence

La ville recèle un riche patrimoine que vous ne vous lasserez pas d'admirer en flânant dans la ville, et de très nombreux musées, véritables fleurons de la culture aixoise :


L'Atelier de Cézanne

Est-il possible de parler d'Aix sans évoquer Cézanne, l'enfant du pays qui a popularisé les paysages du Pays d'Aix dans les musées du monde entier. Vous pourrez découvrir son atelier et son jardin, entièrement restauré où le Maître a réalisé quelques-uns de ses plus grands chef-d'œuvres.


Caumont Centre d'Art,  une véritable institution culturelle établie dans l'ancien Hôtel de  Caumont, remarquable édifice du XVIIe siècle, dédié aux Beaux-Arts


L'Archevêché

Jouxtant la cathédrale St Sauveur, l'ancien palais des archevêques d'Aix en Provence accueille au 1er étage le Musée des Tapisseries et pendant le mois de juillet les principales manifestations du Festival d'art Lyrique.


Le Cours Mirabeau et la Fontaine de la Rotonde

Sur la place du Général de Gaulle, elle marque le début du célèbre cours Mirabeau. Edifiée en 1860, cette fontaine de 32m de diamètre et d'une hauteur de 12m possède une vasque en fonte. Le bassin est décoré de lions, cygnes et dauphins chevauchés par des anges. Trois statues symbolisant la Justice, l'Agriculture et les Beaux-Arts la surmontent : la Justice, sculptée par Ramus, est tournée vers le cours Mirabeau, l'Agriculture, sculptée par Chabaud, est tournée vers Marseille, les Beaux-Arts sculptée par Ferrat, est tournée vers Avignon.


L'immense Musée Granet, offre à nos regards plus de 12 000 oeuvres et chefs d'oeuvre : des collections de l'école française de peinture du XVIIème au XXIème siècle, 10 tableaux de Cézanne "l'enfant du pays", la somptueuse collection issue de la donation Meyer consacrée aux maîtres européens de l'art moderne du XXe siècle "de Cézanne à Giacometti", une galerie de sculptures et des salles consacrées à l'archéologie et plus particulièrement aux celto-ligures.

Le Pavillon Vendôme et ses magnifiques jardins à la française. Une folie héritée du Grand Siècle et qui abrita les amours du duc de Vendôme avec la Belle du Canet. En plus d'une très belle collection de portraits et de mobilier, le musée présente des expositions d'art moderne et contemporain.


Le Mausolée Joseph Sec

Joseph Sec a fait édifier à la fin du XVIIIème siècle ce monument d'architecture révolutionnaire. A voir : le pavillon, le mausolée autour du jardin clos et la façade sculptée.


La Fondation Vasarely à Aix en Provence

À l'entrée de la ville se trouve la Fondation Vasarely, créée par le maître inégalé de l'art abstrait géométrique, inventeur de l'art optique, qui désirait réconcilier l'art moderne avec l'architecture et l'urbanisme.

Aix, terre de culture et de gastronomie

Ville culturelle, de nombreux festivals animent Aix tout au long de l'année et la font rayonner bien au delà de la Provence : Aix en musique, le Festival International d'Art Lyrique, chaque année au mois de juillet, le Festival de la BD, le Festival International "Les Nuits Pianistiques", Aix Jazz Festival, Danse à Aix, Saison d'Aix, Festival "Tous Courts", Festival international de cinéma...


Aix, c'est aussi une terre de gastronomie, qui fait la part belle aux marchés. Tous les jours de l'année, il est possible de faire le plein de saveurs :

- Producteurs locaux : tous les jours sous les platanes de la place Richelme

- Grands marchés : 3 fois par semaine, mardi, jeudi et samedi matin, sur la Place des Prêcheurs, place de la Madeleine, dans les quartiers d'Encagnane et du Jas de Bouffan.

- Marché aux fleurs : mardi, jeudi et samedi face à la Mairie.


Pour découvrir les alentours d'Aix, le circuit "sur les pas de Cézanne", vous amènera jusqu'aux Carrières de Bibémus, le Jas de Bouffan, la Sainte-Victoire bien sûr, le château du Tholonet, le barrage Zola et la ville de Gardanne où l'artiste vécut pendant un an.


A la Roque d'Anthéron, célèbre pour son festival international de piano, ne ratez pas la visite de l'Abbaye de Silvacane, bijou de l'art cistercien. Les amoureux des chevaux feront une hâlte à l'élevage de lipizzan du Haras des Lauves. 


A Ventabren, charmant village du pays d'Aix, on peut admirer l'aqueduc de Roquefavour, le plus grand aqueduc en pierre au monde. 

 

Données cartographiques ©2017 Google
Plan
Satellite

Office de Tourisme d'Aix-en-Provence - 300, avenue Giuseppe Verdi - 13100 Aix-en-Provence

+33 (0)4 42 161 161

http://www.aixenprovencetourism.com

Posté par ewilliam à 12:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]