La bible Maigrir à tout prix dans le bien-être

03 novembre 2017

SANTE ET INNOVATION - LES PLANTES

 

 

OUI, je m’abonne à Plantes & Bien-Être



JE PROFITE DE MA RÉDUCTION SPÉCIALE DE 50%

J’accède à toutes les plantes qui nourrissent, celles qui soignent, celles qui sauvent, leurs actions, leurs dangers et interactions avec les médicaments. Je n’ai plus besoin d’aller systématiquement à la pharmacie pour me soigner et je reprends le contrôle de ma santé :

 

  • Je redécouvre les savoirs ancestrauxaujourd'hui validés par la science.
  • Je profite des trésors de mon jardin et de la nature, et je peux faire pousser des plantes médicinales sur mon balcon.
  • Je prépare chez moi mes propres remèdes à base de plantes.
  • J’apprends quelles plantes sont efficaces dans quelles situations, leurs interactions, comment en faire profiter mes proches, ma famille, mes amis.

Je bénéficie d’une réduction spéciale de 50% sur le tarif de mon abonnement, soit 19€ au lieu de 39€, pour douze numéros au format électronique.

 

JE REÇOIS IMMÉDIATEMENT 3 CADEAUX GRATUITS

 

Cadeau N°1 : Mon manuel « Phytothérapie, tout savoir pour bien commencer »

 

Ce livre électronique de 20 pages est bourré d’informations pratiques, d’illustrations, de formules faciles à comprendre pour faire mes premiers pas avec les plantes médicinales.

Je commence par le BA-BA de la phytothérapie, avant d’aborder des sujets plus techniques.

 

Cadeau N°2 : Mon carnet « 7 remèdes naturels à base de plantes »

 

Grâce à un mode d’emploi clair et détaillé de 44 pages, j’apprends à reconnaître dans la nature les plantes qui soignent.

En suivant les conseils des meilleurs spécialistes de la phytothérapie et de l’aromathérapie, je découvre pour quelles indications les utiliser et comment préparer des remèdes efficaces et sans danger.

 

Cadeau N°3 : Mon tout premier numéro de Plantes & Bien-Être

 

Pour me plonger immédiatement dans l'actualité des plantes, je reçois le numéro en cours de Plantes & Bien-Être.

Ce numéro vient donc s’ajouter aux douze autres numéros que je recevrai avec mon abonnement à la revue.

 

Ces 3 cadeaux me sont envoyés en format électronique sur ma messagerie électronique, immédiatement après ma souscription.

 

JE PEUX CHOISIR L’OPTION PAPIER

Si je le souhaite, je peux aussi recevoir les douze numéros de la revue Plantes & Bien-Être au format papier en ajoutant une participation aux frais de :

  • 15€ pour la France métropolitaine ;
  • 27€ pour l'Europe ;
  • 37€ pour le reste du monde.

Je suis ainsi assuré de recevoir tous les mois dans ma boite aux lettres mon numéro parfaitement exécuté et relié. Je peux ainsi conserver soigneusement chez moi tous mes numéros, et en faire profiter mes proches.

 

JE PROFITE DE LA GARANTIE SATISFAIT OU REMBOURSÉ 

En m’abonnant à Plantes & Bien-Être, je profite de la garantie spéciale 100% satisfait ou remboursé. Si je ne suis pas plus que satisfait, je peux demander le remboursement intégral de mon abonnement, sur simple demande, pendant les trois premiers mois suivant ma souscription. Il me suffira de contacter le service clients de SNI Editions et je pourrai conserver tous les numéros reçus ainsi que tous mes cadeaux.

 

JE BÉNÉFICIE DE 2 AVANTAGES SUPPLÉMENTAIRES

AVANTAGE N°1 : mon paiement est sécurisé

Avec le prélèvement par mandat SEPA, je n’ai pas besoin d’utiliser ma carte bancaire. Cette nouvelle norme de paiement européenne me protège contre les fraudes à la carte bancaire sur Internet. Mes données restent confidentielles. Les instructions de paiement (cryptage SSL) sont envoyées à ma banque sous 24h après ma commande et le prélèvement apparaîtra sous huit jours sur mon relevé de compte. En plus, je peux demander le remboursement sans frais auprès de ma banque jusqu'à 8 semaines après le prélèvement.

AVANTAGE N°2 : je ne rate aucun numéro

A l'issue de ma première année d’abonnement, je peux continuer à recevoir Plantes & Bien-Être sans interruption. Mon abonnement sera automatiquement reconduit pour douze mois au tarif préférentiel de 39€ (format électronique). En plus, je continue à bénéficier de ma garantie satisfait ou remboursé pendant les trois mois suivant le renouvellement de mon abonnement. Je suis prévenu un mois à l'avance par e-mail.

Posté par ewilliam à 10:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]


30 octobre 2017

LE FIGARO SANTE - Comment 8 AVC sur 10 pourraient être évités

 

  1.  Actualités Santé 
  2.  
  3. Médecine

Comment 8 AVC sur 10 pourraient être évités

AVIS D’EXPERT - Le professeur Serge Timsit met en avant cinq mesures préventives à l’occasion de la Journée mondiale de l’accident vasculaire cérébral.

L’accident vasculaire cérébral (AVC) survient lorsqu’une artère à destination cérébrale est bouchée (85 % des AVC sont des accidents ischémiques) ou lors de la rupture d’une artère intracérébrale qui provoque une hémorragie (AVC hémorragique ou hématome). En France, près de 800.000 personnes sont atteintes aujourd’hui par un AVC et plus de 500.000 gardent des séquelles. Pourtant, il est possible d’éviter nombre de ces accidents grâce à des mesures préventives. C’est ce que rappelle le Pr Serge Timsit* à l’occasion de la Journée mondiale de l’accident vasculaire cérébral, qui se déroule ce 29 octobre. 

*Le Pr Timsit est président de la Société française neuro-vasculaire et chef de service de neurologie et unité neurovasculaire au CHRU de Brest.

LE FIGARO. - Pourquoi aujourd’hui mettre en avant la prévention primaire, c’est-à-dire chez les personnes non malades?

Pr Serge TIMSIT. - Pendant longtemps, notre priorité a été la prise en charge des malades. Aujourd’hui, même s’il reste encore beaucoup à faire, nous sommes en mesure de mieux soigner les malades et de diminuer le risque de séquelles, grâce à l’établissement de la filière neurovasculaire organisée autour de l’unité neurovasculaire et aux progrès réalisés en matière de traitement ces dix dernières années. Nous pouvons donc maintenant nous focaliser sur la prévention primaire. 

Comme l’a montré l’étude internationale Interstroke, 10 facteurs de risques modifiables contribuent à la survenue de 90 % des AVC. Il s’agit de l’hypertension artérielle, du tabagisme, d’un rapport taille-tour de hanche élevé, de la sédentarité, d’une alimentation défavorable à la santé, du cholestérol, des facteurs psychosociaux (stress, dépression, événements de la vie), des causes cardiaques, de la consommation d’alcool excessive (plus de 14 verres par semaine chez les femmes et 21 chez les hommes) et du diabète.

Quels sont les taux de réduction attendus grâce à cette prévention primaire, c’est-à-dire avant la survenue d’un AVC?

On estime que 80 % des AVC pourraient être évités à l’échelon individuel en contrôlant au mieux ces facteurs de risque. Cela signifie que sur les 140.000 nouveaux cas annuels nous pourrions sans doute en éviter la moitié. C’est énorme, lorsque l’on sait que l’AVC est la première cause de handicap acquis de l’adulte, la deuxième cause de démence après la maladie d’Alzheimer, et est devenu la première cause de mortalité chez la femme.

» AVC: quelle prévention?

«L’hypertension multiplie par 10 le risque d’AVC hémorragique et par 4 le risque d’AVC ischémique. Quant au tabac, il double le risque d’AVC ischémique»

Pr Serge TIMSIT

Dans votre campagne, vous mettez l’accent sur cinq mesures préventives. Pourquoi avoir choisi celles-là?

Nous nous sommes concentrés sur cinq facteurs accessibles et/ou moins bien pris en charge: contrôler la pression artérielle, manger sainement, lutter contre la sédentarité, contrôler son cholestérol, avoir une activité physique, arrêter de fumer. Dans la majorité des cas, les patients souffrant de diabète ou d’un problème cardiaque sont suivis par un médecin. En revanche, 50 % des hypertendus ignorent qu’ils le sont. Or l’hypertension multiplie par 10 le risque d’AVC hémorragique et par 4 le risque d’AVC ischémique. 

Quant au tabac, il double le risque d’AVC ischémique. Chez les femmes jeunes qui prennent la pilule, le tabac est particulièrement redoutable, d’autant plus si elles sont migraineuses. À l’inverse, la consommation de fruits et de poisson est associée à une réduction du risque et l’activité physique régulière diminue d’un tiers le risque d’AVC. Nous aurions pu également associer la consommation d’alcool excessive. Mais nous voulions un message plutôt positif. C’est pourquoi nous avons choisi de mettre en avant les bénéfices de manger sainement et de pratiquer 30 minutes de marche par jour.

» Comment vivre après un AVC?

Est-ce que la prévention a aussi sa place après un accident ischémique transitoire (AIT)?

Plus que jamais. Il y a environ 35.000 AIT par an. Il s’agit d’une atteinte d’origine vasculaire qui provoque des troubles neurologiques transitoires latéralisés et indolores typiquement de moins d’une heure. Ils ne laisseront pas de séquelles mais précèdent 20 % des infarctus cérébraux. Or nous savons aujourd’hui que la prise en charge adéquate des AIT dans les 12 heures après leur apparition permettrait de réduire de 80 % la probabilité de la survenue d’un AVC ischémique ultérieur. Nous sommes donc bien dans la prévention. C’est pourquoi nous sommes favorables au développement des cliniques AIT, comme celle créée à l’hôpital Bichat. Ces cliniques réalisent, dans la journée, tous les examens nécessaires suite à un AIT. Il en existe pour l’instant deux en France, à Paris et à Toulouse. Nous devons pouvoir les développer sur tous les territoires.

» Comment sait-on qu’on est victime d’un AVC?

Quels progrès ont été réalisés dans la prise en charge des AVC ?

Comme je le disais en introduction, la filière neurovasculaire s’est beaucoup développée grâce au plan AVC 2010-2014 et les unités neurovasculaires qui permettent de diminuer d’environ 20 % la morbi-mortalité sont désormais présentes sur tous les territoires. Une fois le 15 composé, les patients sont admis dans un circuit organisé et coordonné avec l’ensemble des professionnels de santé jusqu’à l’arrivée au sein d’une unité neurovasculaire où une équipe dédiée s’occupera d’eux. Cependant, toutes les personnes concernées n’appellent pas le 15. Nous devons continuer à promouvoir ce numéro. 

Les traitements ont également évolué. Au côté de la thrombolyse (à moins de 4 h 30 après la survenue de l’AVC ischémique), est arrivée, en 2015, la thrombectomie (à moins de 6 heures après la survenue de l’AVC ischémique). C’est une technique de neurologie interventionnelle qui permet de retirer le caillot dans l’artère bouchée et éviter un handicap sur trois ou quatre. Or tous les centres neurovasculaires ne sont pas adossés à un centre de neurologie interventionnelle sur place. La question aujourd’hui est de pouvoir proposer cette technique à tous les patients éligibles à ce traitement, soit environ 10 % des personnes frappées par un AVC.

* Président de la Société française neuro-vasculaire. Chef de service de neurologie et unité neurovasculaire, CHRU Brest

Anne Prigent
 Journaliste - Sa biographie
 8 abonnés 
Ses de

Posté par ewilliam à 19:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

NEO - NUTRITION - J ' AI TOUT ESSAYE IMPOSSIBLE DE MAIGRIR -

Neo-nutrition <emueller@mail.neo-nutrition.info>

08:00 (Il y a 10 heures)
 
À moi

Pour lutter contre l'arthrose, faites de l'exercice !

On croit souvent que nos articulations, comme des machines, s'usent avec le temps et qu'il faut les préserver en évitant de faire trop d'exercice. C'est complètement faux ! Regardez cette vidéo pour en apprendre plus et recevoir votre stratégie complète contre l'arthrose. 




J’ai tout essayé, impossible de maigrir


Chère lectrice,
Cher lecteur, 

Si vous cherchez à perdre du poids sans y parvenir, c'est sans doute qu'il vous manque un ingrédient. 

Cet ingrédient, ça peut-être une bonne flore intestinale. 

On a longtemps pensé que la flore intestinale assurait essentiellement les défenses immunitaires. Et pour cause, 80 % de vos défenses immunitaires sont assurées par votre flore intestinale [1]. C'est un service considérable. 

Mais la recherche a évolué. Récemment, les scientifiques se sont aperçus que la flore intestinale jouait un rôle dans le contrôle du poids. 

Cette semaine, j'aimerais vous présenter le Lactobacillus gasseri, une bactérie probiotique méconnue, mais qui possède pourtant des propriétés très intéressantes. Les chercheurs ont observé que nourrir votre flore intestinale de Lactobacillus gasseri (ou L. gasseri) facilitait la perte de kilos en trop. 

Trop souvent, la bactérie L. gasseri est éclipsée par sa cousine Lactobacillus casei (ou L. casei), que l'on retrouve au supermarché dans le Yakult et l'Actimel. 

La plupart des bactéries probiotiques, comme L. casei, sont utilisées pour améliorer les défenses immunitaires. 

Mais ceci est en train de changer. 

Les chercheurs en pointe s'aperçoivent aujourd'hui que la composition de votre flore intestinale est responsable de l'obésité et du diabète de type 2. 



Flore intestinale et surpoids

C'est une révolution qui se prépare dans les traitements de l'obésité et du diabète de type 2. Les chercheurs estiment qu'implanter des bonnes bactéries dans votre intestin pourrait être une clé pour traiter l'obésité. 

Notre système digestif abrite près de 500 espèces de micro-organismes qui participent à la digestion et à l’immunité. La population de chacune des espèces se compte en milliards ! Cela fait une armée de milliers de milliards de micro-organismes qui peuplent votre intestin et qui, nuit et jour, le protègent, le nettoient, et empêchent les bactéries et levures nuisibles de se développer, en occupant la place. 

Pour vous donner une échelle, ces micro-organismes sont dix fois plus nombreux que les cellules de votre corps, soit 100 trillions – 14 zéros [1]. 

Et c'est cette armée immense qu'on appelle la « flore intestinale ». 

Vous devez entretenir votre flore intestinale en la nourrissant d'aliments sains et en la réensemençant régulièrement. Autrement, votre flore deviendra le refuge d'espèces nuisibles qui déclencheront des constipations, des ballonnements, des diarrhées, des inflammations diverses, des altérations de la peau, l'envie de sucré, le surpoids et l'instabilité d'humeur. Mais une mauvaise flore provoque également des maladies plus graves, comme la colopathie fonctionnelle, la diarrhée sanglante, le cancer du côlon, le diabète de type 2 ou l'obésité. 

On estime qu'une flore intestinale optimale contient 85 % de bonnes bactéries pour 15 % de mauvaises bactéries. 

Trop de spaghettis, de pizzas et de sucres

Le problème fondamental de l'alimentation moderne de base est qu'elle détraque la flore intestinale en réduisant sa variété et en favorisant des espèces de bactéries néfastes. Les antibiotiques aggravent ces effets puisqu'ils détruisent des bonnes bactéries installées depuis votre naissance pour laisser proliférer des espèces non souhaitables. 

Dans nos populations, le gluten, que l'on retrouve dans le pain, les pâtes et les pizzas, est souvent mal digéré. Il provoque alors une inflammation chronique de l'intestin. Cette inflammation signale un affaiblissement de la flore intestinale. 

L'action du gluten est comparable au fait de gratter continuellement la paroi intérieure de votre intestin avec du papier de verre. Cela détruit la muqueuse qui protège la paroi intestinale. Cette muqueuse est composée de milliards de bactéries. Sans elles, personne ne fait le ménage dans votre intestin pour le maintenir propre et sain. 

La paroi de votre intestin devient poreuse et laisse pénétrer toutes sortes de substances néfastes dans votre sang. Ces substances provoquent alors de nombreux dégâts, par exemple une accélération du stockage des graisses. 

Tous les aliments sucrés ou qui se transforment rapidement en sucre simples sont également néfastes pour votre flore intestinale. Cela inclut le glucose des pommes de terre, le fructose des jus de fruit et le lactose des produits laitiers. Tous favorisent la prolifération d’une flore fongique qui altère l’immunité, induit le risque de diabète, d’obésité, d’accidents cardiovasculaires et de tous types de cancers. 

Une flore intestinale déséquilibrée peut provoquer un surpoids ou rendre la perte de poids difficile. De nombreuses études ont montré que la flore des personnes obèses avait une composition différente de celle des personnes minces [1]. 

L. gasseri permet de perdre du poids en trop

Des chercheurs japonais ont mené une étude dont l'objectif était d'examiner l'impact du probiotique Lactobacillus gasseri sur l'obésité. L'essai clinique multi-centre a été mené en double aveugle, randomisé et contrôlé par placebo, sur 87 sujets ayant un surplus important de graisse abdominale [2]. Après 12 semaines, les sujets traités au L. gasseriavaient perdu en moyenne 4,6 % de graisse abdominale et 3,3 % de graisses sous-cutanées. Leur poids avait diminué de 1,4 % et leur tour de taille de 1,8 %. 

L'implantation de L. gasseri permet d'épaissir la barrière muqueuse de l'intestin. Ainsi les substances nocives ne peuvent plus pénétrer librement dans votre sang [3]. 

L. gasseri permet aussi de modifier les signaux chimiques provenant du système digestif, pour changer le traitement de la graisse dans le corps. 

Cette étude confirme les résultats d'un essai antérieur qui avait démontré l'efficacité du L. gasseri pour diminuer les niveaux de graisses chez les animaux [1]. 

Clairement, L. gasseri n'est pas la panacée pour maigrir. Les résultats sont là, mais ils sont loin d'être époustouflants. Ne vous attendez pas à fondre du jour au lendemain en prenant ce probiotique. 

Mais dans le cadre d'une alimentation saine et d'activité physique, ajouter un probiotique de L. gasseri peut faire la différence. Il est certain que si vous mangez sainement, que vous faites de l'exercice et que, malgré tout, vous n'observez aucun changement sur la balance, L. gasseri a des chances d'être le déclic qui vous permettra de perdre vos kilos en trop. 

Il est sûr qu'une flore intestinale mal entretenue ne peut pas vous servir correctement. C'est comme grimper une côte à vélo alors que votre dérailleur est coincé en grande vitesse. Mieux vaut descendre et pousser le vélo à pied. Mais si vous avez pris soin de votre vélo et que vous pouvez passer en petite vitesse, alors vous gravirez la côte bien plus vite qu'à pied. 

De la même manière, selon le soin que vous accordez à votre flore intestinale, celle-ci peut jouer avec vous, ou contre vous. 

Une bonne flore intestinale peut faciliter votre digestion, vous apporter les nutriments et les vitamines nécessaires, améliorer votre métabolisme pour stocker moins de graisses, et vous protéger des virus, des champignons, des bactéries mauvaises et des maladies qui vous guettent. 

Une mauvaise flore intestinale va non seulement vous laisser sans défenses devant les attaques extérieures. Elle va compliquer votre digestion, avec des risques accrus de constipation, diarrhée, etc. Mais elle va surtout permettre à des bactéries malsaines, des levures et des champignons opportunistes et pathogènes (Candida albicans) de proliférer dans votre intestin, en leur assurant chaleur, nourriture et protection. 

Il est donc impératif de soigner sa flore intestinale. 

En vous assurant que votre tube digestif est bien ensemencé en L. gasseri, vous participez au rééquilibrage de votre flore intestinale et à l'amélioration de votre métabolisme. L. gasseri permet d'épaissir votre muqueuse intestinale et de modifier les signaux chimiques de traitement de la graisse à travers votre corps. Cela facilite votre perte de poids. 

Le probiotique du lait maternel

L. gasseri est déjà connu comme probiotique pour renforcer les défenses immunitaires. Un essai clinique randomisé en double aveugle testé contre placebo a été mené sur 44 enfants allergiques [4]. Les enfants ayant reçu les probiotiques ont vu une accélération de leur réaction immunitaire aux allergies. Leur santé était également améliorée. 

L. gasseri fait partie des bactéries essentielles à la qualité de votre flore intestinale et elle assure également votre bonne santé au sens large. Elle provient à l'origine du lait maternel. Si vous avez eu la chance d'être nourri au sein de votre mère, L. gasseri sera venu coloniser votre intestin dès votre plus jeune âge. On sait d'ailleurs que les enfants nourris au lait maternel sont moins susceptibles d'être en surpoids. 

Pour ceux qui n'ont pas connu cette jouissance, il est fortement recommandé de faire une bonne cure de L. gasseri en probiotique pour l'implanter de façon durable dans votre intestin. Si vous êtes appliqués, vous ne pouvez que bénéficier des nombreux effets positifs du L. gasseri

La nature est telle que votre flore intestinale est un héritage de votre mère. Avant de naître, votre tube digestif est stérile. En sortant du ventre, votre intestin est ensemencé par la flore vaginale de votre mère. Puis le lait maternel vous procure d'autres bactéries probiotiques indispensables comme le L. gasseri

De nos jours, entre césariennes et biberons de lait pasteurisé, l'ensemencement à la naissance est moins souvent assuré par la mère. Lors d'une césarienne, on saute l'étape de l'ensemencement par la flore vaginale. Si on ne nourrit pas au sein, l'enfant ne reçoit plus ces bonnes bactéries maternelles qui devraient coloniser son intestin. 

Ce sont alors les bactéries féroces des hôpitaux ou de l'air vicié de nos villes qui se chargent de l'ensemencement. On comprend alors mieux l'arrivée de générations d'enfants fragiles, allergiques et asthmatiques. 

Prendre du L. gasseri, c'est donc une manière de reconstruire la flore intestinale saine et solide que la mère livre à son enfant à la naissance. 

Le problème des probiotiques par voie orale

En ingérant des probiotiques, vous espérez qu'ils passeront à travers votre système digestif pour proliférer dans votre intestin. 

En réalité, un chemin périlleux les attend. 

Les bactéries probiotiques subissent les attaques acides des enzymes présentes dans votre salive et dans votre estomac. La plupart des bactéries sont alors décimées et les survivantes n'ont aucune chance de pouvoir s'implanter dans votre intestin une fois la barrière de l'estomac franchie. 

Il est donc essentiel de sélectionner une bactérie probiotique capable de résister à votre barrière digestive. Autrement, le traitement n'aura aucune chance de renforcer votre flore intestinale. 

Pour simuler les attaques acides, des chercheurs de l'Agroscope de Berne ont mis une souche L. gasseri dans une solution de sel biliaire à 0,3 % pendant 3 heures. A l'issue de l'expérience, les bactéries L. gasseriavaient survécu. Ils ont également soumis la souche L. gasseri à un milieu acide de pH3 pendant 3 heures. Ils ont observé que la population des bactéries avait diminué de moitié, ce qui est raisonnable [5]. 

Les mêmes chercheurs ont mené une étude sur des porcelets à qui ils ont donné du L. gasseri durant 2 semaines. Comme cette bactérie provient du lait maternel, elle est étrangère à l'espèce porcine. 

En inspectant leurs selles après ingestion, les chercheurs ont bien retrouvé des résidus de la souche L. gasseri, y compris une semaine après l'arrêt du traitement. C'est une autre preuve que les bactéries avaient bien survécu à la digestion [6]. 

L. gasseri est un donc un probiotique que vous pouvez prendre avec l'assurance qu'il viendra renforcer votre flore intestinale. 

Pour du L. gasseri de source sûre, adressez-vous au Laboratoire Cell’Innov ici

Bien à vous, 

Eric Müller 

PS : Bien entendu, nous ne touchons aucune commission ni rémunération en échange des produits que nous recommandons. Ceux-ci sont sélectionnés selon des critères stricts de composition, d'ingrédients et de qualité de fabrication. 



[1] How The Bacteria In Your Gut Is Linked To The Size Of Your Waistline, Mercola 

[2] Kadooka Y1, Sato M, Imaizumi K, Ogawa A, Ikuyama K, Akai Y, Okano M, Kagoshima M, Tsuchida T., Regulation of abdominal adiposity by probiotics (Lactobacillus gasseri SBT2055) in adults with obese tendencies in a randomized controlled trial., Eur J Clin Nutr. 2010 Jun;64(6):636-43. doi: 10.1038/ejcn.2010.19. Epub 2010 Mar 10. 

[3] Nutrition soins santé, Effet du microbiote sur notre santé : obésité et diabète de type II 

[4] Martínez-Cañavate A1, Sierra S, Lara-Villoslada F, Romero J, Maldonado J, Boza J, Xaus J, Olivares M., A probiotic dairy product containing L. gasseri CECT5714 and L. coryniformis CECT5711 induces immunological changes in children suffering from allergy., Pediatr Allergy Immunol. 2009 Sep;20(6):592-600. doi: 10.1111/j.1399-3038.2008.00833.x. Epub 2009 Jul 8. 

[5] Bogovic-Matijasic B, Rogelj I: Bacteriocinogenic activity of lactobacilli isolated from cheese and baby faeces. Food Technol Biotechnol 1999, 37:93-100. 

[6] Bogovic Matijasic B, Stojkovic S, Rogelj I: Survival and in vivo adhesion of human isolates Lactobacillus gasseri LF221 and K7 in weaned piglets and their effects on coliforms, clostridia and lactobacilli viable counts in faeces and mucosa. J Dairy Res 2006, 73:417-422. 



Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L'éditeur n'est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L'éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s'interdit formellement d'entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

Néo-nutrition est un service d'information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions). 
Pour toute question, rendez-vous ici

Service courrier : Sercogest, 44 avenue de la Marne, 59290 Wasquehal - France 

Posté par ewilliam à 18:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

LA REVUE SANTE CORPS ESPRIT L A REVUE -

Xavier Bazin - Sante Corps Esprit <xavier.bazin@sante-corps-esprit.fr> Se désabonner

07:12 (Il y a 10 heures)
 
À moi


Prolongation exceptionnelle

Cher(e) abonné(e), 

Plusieurs d'entre-vous n'ont pas pu bénéficier de l'offre qui s'est terminée hier soir.
 
Pour vous remercier de votre fidélité, j'ai décidé de prolonger exceptionnellement cette offre réservée aux abonnés de la revue Santé Corps Esprit

Un abonnement de 2 mois, entièrement gratuit, vous a été réservé pour rejoindre le cercle des lecteurs de Guérir & Bien Vieillir – les Dossiers du Dr Ménat

Je vous invite à confirmer votre participation avant ce soir pour profiter de cet avantage abonné.  

Pendant deux mois :
  1. Vous pourrez découvrir entièrement gratuitement une revue saluée par beaucoup comme « la Meilleure revue de santé naturelle » de tout le monde francophone ;  

  2. Vous recevrez directement dans votre boite-aux-lettres et sous film plastique, cette revue de 32 pages avec un dossier de santé inédit, des recettes-santé, des alertes médicaments ;  

  3. Vous bénéficierez de toute l’expérience et des précieux conseils du Dr Ménat pour améliorer votre santé jour après jour (vous pourrez aussi en faire profiter vos proches) :  

  4. Si jamais la revue ne correspondait pas à vos attentes, vous pourrez l'annuler en un clic ou ou par un simple coup de téléphone ; 

  5. Mais si, comme je le pense, cette revue dépasse vos attentes à la fin des deux mois gratuits, vous serez automatiquement prolongé au tarif préférentiel de 57 euros pour un an (12 numéros). 

En plus de cet abonnement gratuit, vous recevrez immédiatement 2 cadeaux de bienvenue :  

  • Le numéro UNIQUE sur les meilleurs remèdes naturels contre l’ARTHROSE vous sera envoyé gratuitement sur votre messagerie (plantes, compléments, recettes de cuisine anti-arthrose, les huiles essentielles qui marchent, et même les bons remèdes homéopathiques) ;  

  • Et dans 15 minutes seulement, vous recevrez le livre électronique Cancer : les solutions naturelles: vous serez ainsi les premiers informés des dernières avancées de la recherche scientifique pour réduire les risques de canceréviter les rechutes et atténuer les effets secondaires de la chimio ou de la radiothérapie ;  

Vous trouverez ci-dessous la présentation de cette revue exceptionnelle qui réunit les meilleurs conseils du Dr Éric Ménat. 

Il suffit de cliquer en bas de ce message pour activer cette offre exceptionnelle, réservée aux abonnés. 

Xavier Bazin 

PS : Votre réservation spéciale est valable jusqu’au mardi 31 octobre à minuit. Je vous invite donc à confirmer votre participation au plus vite. 


Des vieillards en pleine forme !

Cher(e) ami(e) de la Santé, 

Voici les « vieux » que l’on croisait, dans les années 1950, dans la campagne franc-comtoise : 

« Il y avait la veuve Muller. Nini pour les voisins. Tous les matins, elle allait faire ses courses en ville. Elle parcourait 6 kilomètres à pied avec sa filoche pleine de provisions. L’après-midi, elle partait chercher du bois sec dans la forêt. Encore quatre kilomètres avec un fardeau sur le dos. Elle se maintenait d’une humeur toujours égale. Les soucis glissaient sur la sérénité de Nini pareils aux crapauds sur l’ardoise. Elle mourut vers cent ans, toujours physiquement active et psychiquement lucide. Elle ne savait pas que la vieillesse était une maladie. 

Il y avait aussi le père Bloch. Je le vois encore, étalant le foin, torse nu et la fourche à la main. A soixante-dix ans, il ressemblait esthétiquement à un dieu grec, tant sa musculature était splendide sous le soleil d’été. À l’atelier le matin, aux champs l’après-midi, l’homme semblait ignorer la fatigue… 

Et pour finir, mon grand-père. Je le revois à plus de 80 ans. Mon fils et un de ses copains transportaient péniblement un poêle en fonte, qui devait peser plus de 100 kg. Le vieux leur dit : « Allez, laissez-ça les gars, c’est trop dur pour vous... » et les jeunes gens, médusés, virent le vieil homme empoigner l’objet à bras-le-corps et le transporter sans aide aucune. »

« Vieillir », c’était cela, à l’époque, d’après le récit du naturopathe Robert Masson. 

Aujourd’hui, hélas, cela se passe rarement comme ça. 

Voyez plutôt ce témoignage déchirant que m’a envoyé Marie-Laure, une fidèle lectrice : 

« Mes parents ont passé les 3 dernières années de leur vie dans une maison de retraite qui nous avait été recommandée ! Au début, ils ont tenté de refuser tous les médicaments qu’on voulait leur donner mais une aide-soignante les surveillait jusqu’à ce qu’ils aient avalé leur quinzaine de pilules par jour. L’aide-soignante restait à côté d'eux en disant : vous devez les prendre, c’est dans le protocole ! Ils se sont même vu se faire fouiller les poches à la fin des repas pour vérifier qu’ils n’avaient pas caché leurs médicaments ! De guerre lasse, ils ont fini par se laisser faire. Parfois mon père était tellement abruti par tous leurs calmants qu’il ne pouvait plus parler. Ils sont décédés l’année dernière, en nous laissant à nous leurs enfants un immense sentiment de culpabilité. » 

 Vous me direz que c’est un « cas particulier », aussi tragique soit-il… 

Mais les chiffres ne sont pas plus rassurants : 

La malédiction de la génération « baby-boom »

D’un point de vue purement statistique, il est clair que malheurs s’accumulent à partir de 50-60 ans : 

  • Alzheimer : les spécialistes estiment qu’une personne âgée sur quatre sera bientôt touchée ; 

  • Après 65 ans, vous avez 75 % de risques de connaître les douleurs de l’arthrose – cette maladie qui « avale » vos articulations et vous fait souffrir le martyre ; 

  • Entre 64 et 75 ans, vous n’avez qu’une chance sur trois d’échapper à l’hypertension artérielle… avec tous les risques que cela comporte pour votre cerveau (attention à l’AVC !) ;  

  • Ostéoporose : plus d’une femme sur trois a les os poreux à 65 ans… et deux femmes sur trois après 80 ans – la moindre chute peut les envoyer des semaines à l’hôpital ;  

  • Cancer : les hommes qui atteignent l’âge de 80 ans, atteignent aussi… 80 % de chances d’avoir un cancer de la prostate – au total, 50 % des cas de cancers frappent les plus de 70 ans ;  

  • Diabète: 26 % des plus de 75 ans sont touchés, c’est une épidémie silencieuse qui peut tourner au drame, avec l’obligation d’amputer les membres atteints. 

Et je ne parle pas des infections diverses et variées avec le déclin du système immunitaire, la surdité, les problèmes aux yeux (cataracte, glaucome, DMLA), l’incontinence, les troubles du sommeil ou les problèmes digestifs. 

Qu’a-t-on fait pour en arriver là, en 50 ans ?? 

On vous dira que c’est parce qu’on vit « plus longtemps » … Mais c’est un énorme mensonge ! 

Le cerveau qui s’atrophie, les douleurs qui progressent, les os qui deviennent cassants, l’énergie qui s’envole… cela n’a rien de naturel, même aux âges les plus avancés ! 

La preuve par le cancer

Prenez le cancer qui fait des ravages dans toutes les familles. 

Pendant des années, on a voulu nous faire croire que l’explosion du nombre de cancers était liée au « vieillissement » : on aurait plus de cancer parce qu’on vit plus longtemps, voilà tout. 

Mais c’est totalement faux. C’est notre mode de vie qui est en cause, pas le vieillissement ! 

 La meilleure preuve, c’est le cancer des enfants et des adolescents qui a le plus augmenté depuis 1970 ! 

Tout simplement parce que depuis 50 ans : 

On a mis des aliments industriels dans nos assiettes, les additifs dangereux sont partout, et des pesticides toxiques sont déversés sur nos fruits et légumes. 

On « bouge » moins grâce à la voiture ou aux transports, on stimule moins ses défenses immunitaires dans une maison trop bien chauffée, on sort moins de chez soi rencontrer les autres… 

Et en plus, on doit subir un tsunami de polluants chimiques et perturbateurs endocriniens qui nous entourent : bisphénol A, paraben, PCB, dioxine, métaux lourds, etc. 

Voilà pourquoi on est de plus en plus malade, et on vieillit de plus en plus mal ! 

C’est la même chose avec la terrible maladie d’Alzheimer. 

On vous dit que passé 65 ans, vous aurez bientôt une chance sur quatre de la développer. 

Et on vous laisse comme ça, à prier pour que cela ne tombe pas sur vous. 

Alzheimer : c’est vous qui choisissez !

Mais la vérité est que si vous faites ce qu’il faut, dès aujourd’hui, vous n’aurez plus cette épée de Damoclès au-dessus de votre tête ! 

La maladie d’Alzheimer n’existe pas dans les tribus de chasseurs-cueilleurs. Elle est même 10 fois moins répandue au Japon qu’en Europe. 

Pas parce que les Japonais ont des « gènes » différents… mais parce qu’ils ont conservé des habitudes de vie qui les protègent. 

Par exemple, il existe dans la nature des nutriments ciblés qui luttent contre l’inflammation et vous protègent d’Alzheimer : vitamine D, curcuma, oméga-3, myrtilles, et cannelle, par exemple. 

À l’inverse, si vous avalez trop de sucre, si vous ne faites pas assez d’activité, ou si vous êtes miné par le stress ou l’anxiété, vous mettez votre cerveau en danger. 

Croyez-moi : mourir criblé de douleurs, à moitié sénile à 77 ans, isolé dans une maison de retraite médicalisée n’est presque jamais un coup du sort, ou la « faute à pas de chance ». 

C’est vous qui décidez

Quels que soient vos « gènes », vous pouvez partir paisiblement à 92 ans ou 103 ans, dans votre propre lit, après 30 ou 40 belles années de retraite heureuse et en pleine forme ! 

La preuve par les « zones bleues » ! 

Ces incroyables « zones bleues » où les hommes oublient de mourir

Les « zones bleues », ce sont ces régions du monde où l’on trouve le plus de centenaires, comme Icarie en Grèce, Okinawa au Japon ou Villagrande en Italie.  


Village de Villagrande, Italie 

Eh bien ce sont aussi les régions où on trouve le moins de malades, de maisons de retraite et d’invalidité 

Okinawa, « l’île des centenaires » au Japon, compte 5 fois moins de cancers du sein et de la prostate que chez nous… 3 fois moins d’Alzheimer et démences séniles que dans le reste du Japon… et un risque 5 fois plus faible d’accident cardiaque ! 

Même chose à Villagrande, où l’on compte le record du monde du nombre d’hommes centenaires. 

Dans ce village de Sardaigne, il n’est pas rare de voir des bergers ou des agriculteurs poursuivre leurs activités dans les champs à plus de 80 ans. Les grands-mères vêtues de noir continuent à aller à la messe à pied, même après 100 ans ! 

Vous voyez à quel point la plupart des gens ont « tout faux » ? 

Ils craignent de devenir centenaires parce qu’ils ne veulent pas vivre de nombreuses années avec Alzheimer, invalides ou abandonnés en maison de retraite médicalisée. 

Mais en réalité, ils pourraient retrouver une totale sérénité en prenant dès maintenant les mesures qu’il faut pour vivre mieux et plus longtemps ! 

L’essentiel est de bien se préparer

Car « bien vieillir » ne s’improvise plus, à cause de notre environnement moderne. 

Ne comptez plus sur votre « bon sens » pour bien vieillir

Qu’on le veuille ou non, il est aujourd’hui impossible de : 

  • Savourer des maquereaux sans se demander s’ils ne sont pas bourrés de PCB ; 

  • De déguster une cuisse de poulet sans redouter l’excès d’antibiotiques ; 

  • Ou même se délecter de saumon sans craindre l’empoisonnement au mercure ! 

Et le pire, c’est que nous ne pouvons même plus compter sur les précieux « boucliers » dont jouissaient nos ancêtres ! 

Autrefois, les fruits et légumes apportaient quantité de vitamines, minéraux et nutriments précieux qui faisaient rempart contre les agressions chimiques. 

Mais 50 ans d’agriculture intensive ont considérablement appauvri les sols… et les fruits et légumes sont désormais très pauvres en vitamines et minéraux. 

C’est l’une des raisons qui fait que l’on vieillit plus mal… mais il n’y a aucune fatalité 

Mais il est parfaitement possible d’inverser cette « malédiction » en prenant les mesures qui s’imposent ! 

Simplement, il faut prendre le taureau par les cornes et s’informer sérieusement. 

Rester jeune après 50 ans ne s’improvise pas !

Par exemple, on conseille fortement aux plus de 50 ans de prendre un multivitamines, à juste titre car on absorbe moins bien les vitamines et minéraux avec l’âge. 

Mais saviez-vous que 99 % des multivitamines contiennent de la vitamine B9 non naturelle, synthétique, qui est soupçonnée de provoquer des cancers au bout de quelques années ? 

Vous croyez vous faire du bien… alors que vous êtes peut-être en train de nourrir une tumeur ! 

Même l’alimentation optimale n’est pas évidente à connaître, car elle dépend de votre situation

Par exemple, saviez-vous que ce qui est « sain » à 40 ans ne l’est pas forcément à 65 ans ? 

C’est le cas des protéines : jusqu’à 60 ans, il est conseillé de modérer sa consommation de viandes, poissons et œufs, omniprésents dans notre alimentation moderne. 

Mais après 65 ans, ces « bonnes résolutions » peuvent tourner à la catastrophe ! 

D’après les travaux du Professeur Longo, ceux qui mangent le moins de protéines après 65 ans ont 70 % de risque de cancer en plus que ceux qui en mangent beaucoup ! 

Pour les céréales complètes, le problème est encore plus délicat. 

Tout le monde vous dit que c’est un aliment « santé ». Mais ce qu’on ne dit pas, c’est que leurs fibres peuvent faire chuter votre taux de testostérone de 20 à 40 %. 

À 30 ans, ce n’est pas très grave… Mais après 50 ans, les hommes comme les femmes ne peuvent pas se permettre de manquer de testostérone ! 

C’est une hormone dont on manque cruellement à mesure qu’on vieillit… alors qu’elle renforce votre cœur, fortifie vos os, améliore la mémoire et chasse l’anxiété… rien que ça !! 

Et là où vous avez LE PLUS BESOIN d’être accompagné, c’est quand il s’agit de prendre des compléments alimentaires et des plantes

Profitez en toute sécurité des coups de pouce de la Nature !

Après 50 ans, vous avez presque toujours BESOIN d’un coup de pouce de la Nature, même si vous êtes en pleine santé. 

Une grande étude française (SUVI-MAX) l’a prouvé par a + b : les hommes qui ont pris tous les jours une simple gélule contenant de la vitamine C, du beta-carotène, de la vitamine E et du zinc ont vécu nettement mieux et plus longtemps que ceux qui n’avaient rien pris. 

Ils ont eu 31 % de cancer en moins ! Et ont été moins nombreux à souffrir des « maladies du vieillissement ». 

Notez bien qu’ils n’auraient jamais pu trouver ces vitamines et minéraux en quantité suffisante dans leur alimentation, même avec énormément de fruits et légumes ! 

La faute à 50 ans d’agriculture intensive, qui ont considérablement appauvri les sols… ce qui fait que les fruits et légumes sont désormais très pauvres en vitamines et minéraux. 

Mais la faute aussi… à l’âge ! Car la triste réalité est qu’après 50 ans, votre corps ne fonctionne plus comme avant : 

  • Votre peau ne synthétise plus aussi bien la vitamine D qu’avant et vous risquez de dangereuses carences ! Un comble quand on sait que de bons taux de vitamine D permettent d’éloigner plus de 20 maladies liées au vieillissement, dont le cancer, Alzheimer et Parkinson ! 

  • En vieillissant, votre système immunitaire s’affaiblit : pour échapper à la grippe et aux infections hivernales, c’est le moment ou JAMAIS de le stimuler par des gélules de propolis, des plantes comme l’Andrographis ou Uña de gato… et de vous protéger des infections par des huiles essentielles comme celle de Saro ; 

  • Après 50 ans, votre corps produit 25 à 65 % de moins d’un nutriment capital pour maintenir vos artères jeunes et en bonne santé, la « coenzyme Q10 » – pour garder un cœur vigoureux, c’est le moment ou jamais de vous renseigner sur cette enzyme naturelle ! 

Quel que soit votre âge, quelle que soit votre situation, il y a des choses simples à faire pour rajeunir vos organes en profondeur et profiter de vos plus belles années. 

Et s’il y a un organe par lequel commencer, c’est bien votre cerveau. 

Rajeunir son cerveau à 60 ans

Car si votre cerveau a le malheur de vieillir trop vite, c’est votre vie entière qui « fout le camp ». 

Lorsque votre cerveau vieillit et s’atrophie, ce n’est pas seulement votre équilibre qui devient fragile (gare aux mauvaises chutes !), mais aussi votre humeur, votre moral et votre capacité à tenir un raisonnement cohérent… 

Très vite, ce sont aussi vos sens qui dégénèrent peu à peu : vous voyez de moins en moins bien, et vous avez le plus grand mal à entendre les conversations autour de vous. 

Au bout de ce triste chemin, il y a les « démences séniles » : c’est ce qui frappe les pauvres mamies que l’on retrouve en pleine nuit en robe de chambre dans les rues, totalement perdues ; ou pire qui commettent des vols à l’étalage ou qui exhibent leurs parties intimes ! 

C’est le cauchemar de beaucoup de personnes âgées et je le comprends aisément. 

Heureusement, de nombreuses solutions existent pour que votre cerveau tourne à plein régime jusqu’au bout. Souvent, il suffit de pas grand-chose, comme : 

  • De stimuler naturellement une thyroïde un peu « paresseuse » - un problème très fréquent et sous-diagnostiqué chez les femmes de plus de 50 ans, alors que les dégâts sur le cerveau sont sérieux… Et qu’un simple complément d’iode suffit parfois à tout remettre en ordre. 

  • Ou de prendre soin d’une tension « un peu trop élevée » qui cause de graves dommages à vos neurones… le « remède » peut être aussi simple qu’un jus de betterave chaque jour et la suppression des pommes de terre. 

Si cela ne suffit pas, des trésors peu connus de la Nature peuvent vous aider à retrouver la vivacité et la mémoire que vous aviez quinze ans auparavant : 

  • La « petite pervenche » est une plante qui améliore la circulation sanguine dans votre cerveau : grâce à elle, vos neurones sont mieux oxygénés et mieux alimentés en glucose, ils revivent ! 

  • Le Baccopa Monieri est utilisé depuis 3 000 ans par la médecine traditionnelle indienne pour ses bienfaits sur le cerveau – aujourd’hui, ses bienfaits sont validés scientifiquement après 55 ans ! 

Mais attention : il faut savoir où trouver ces plantes et nutriments, à quel dosage il faut les prendre et en connaître les contre-indications ! 

Et comme 99 % des médecins ne sont pas formés à ces remèdes naturels… des milliers de personnes passent à côté de solutions simples qui pourraient changer leur vie. 

Ces hommes et femmes pourraient balayer des maladies qu’ils pensaient incurables… retrouver une forme et une énergie qu’ils n’imaginaient plus possible… et peut-être même vivre centenaires en pleine santé… 

…Mais non, ils sont condamnés à une lente et douloureuse déchéance, simplement parce qu’ils n’ont pas accès à la bonne information

Enfin, ils étaient condamnés. 

Car il existe aujourd’hui une solution qui change totalement la donne. Une solution qui représente un immense espoir pour tous ceux qui veulent guérir et bien vieillir.  

Pour cela, il vous suffit de vous inscrire à l’essai aux dossiers Guérir & Bien Vieillir entièrement rédigés par le Dr Eric Ménat. 

Mais pour vous, chers abonnés, pendant deux mois, ces dossiers seront totalement gratuits ! 

Le thérapeute qui maîtrise (presque) toutes les médecines

Vous connaissez peut-être le Dr Ménat pour l’avoir vu dans l’émission « Allo Docteur », sur France 5.  

Ou peut-être avez-vous vu ses best-sellers dans votre librairie.  

Le Dr Ménat a une quantité assez inouïe de diplômes prestigieux dans le domaine de la médecine globale.  

En plus de la médecine « classique », il maîtrise : 

  • La Nutrition et nutrithérapie – c’est sa passion depuis toujours ; 

  • La Phytothérapie (médecine par les plantes) et aromathérapie (huiles essentielles) ; 

  • L’Homéopathie – sa formation initiale ; 

  • La Naturopathie - qu’il a enseignée avec le grand Robert Masson ; 

  • La Cancérologie – il a accompagné des centaines de patients atteints du cancer ; 

  • Et aussi : l’immunologie, la mésothérapie, la gemmothérapie, la nutrition comportementale, l’équilibre émotionnel, la médecine prédictive, etc. 

Ce que vous devez retenir, c’est qu’il a une formation universitaire 10 fois plus complète que la plupart des médecins.  

C’est pourquoi le Dr Ménat a publié plus d’une dizaine de livres de référence pour le grand public : sur le diabète, l’ostéoporose, la perte de poids, le cholestérol, le cancer, etc.  

Mais ce qui fait sa grande différence, ce ne sont pas ses diplômes ou ses livres, mais son expérience.  

Du Dr Seignalet… au Prix Nobel de Médecine, le Dr Ménat travaille avec les plus grands

Dès les années 1990, le Dr Ménat a travaillé sur les maladies auto-immunes avec le Dr Jean Seignalet.  

Jean Seignalet, c’est ce géant de la médecine naturelle qui a prouvé 30 ans avant tout le monde qu’un régime « hypotoxique » sans lait et sans gluten pouvait contribuer à guérir 91 maladies de notre temps !  

Le Dr Ménat fait aussi partie du groupe Chronimed, regroupé autour du prix Nobel de Médecine français, le Pr Luc Montagnier.  

Chaque mois, le Dr Ménat rencontre les autres membres du groupe pour partager leur expérience et leurs découvertes sur les maladies chroniques (arthrose, diabète, cancer, etc.).  

Imaginez les plus grands cerveaux de la médecine naturelle, réunis autour d’une table à « phosphorer » pour le bien de leurs patients !  

Aucune percée médicale, aucune « bonne pratique » nouvelle n’échappe au Dr Ménat. Et c’est sans doute pour cela que ses patients lui sont si fidèles. 

Vous pouvez désormais bénéficier de ses lumières… sans sortir de chez vous !

Jusqu’à récemment, seuls ses patients pouvaient réellement bénéficier de ses efforts infatigables pour améliorer leur santé.  

Mais le Dr Ménat a toujours rêvé de pouvoir aider des milliers de personnes à travers la France, et jusqu’en Suisse, Belgique ou Canada.  

Il a toujours été frustré de ne pas faire profiter plus de monde de son savoir, construit avec ses patients fidèles et ses milliers d’heures de recherche médicale.  

Mais aujourd’hui, il a trouvé un « système » assez incroyable pour y parvenir, malgré la distance.  

Laissez-moi vous expliquer comment ça marche. 

Comment le Dr Ménat vous « entraîne » à être en bonne santé

Tous les mois, le Dr Ménat écrit spécialement pour vous un guide avec ses conseils les plus précieux pour prévenir et traiter la plupart des maladies, et ses solutions pour rester jeune dans son corps et dans sa tête à tout âge.  

C’est lui qui écrit tout ce que vous lirez, du début jusqu’à… la toute dernière page !  

Cela s’appelle Guérir & Bien Vieillir – Le Dossiers du Dr Ménat, et ce sont de véritables « trésors » que vous recevez chaque mois, dans votre boîte aux lettres. 

Dans chaque numéro, il traite en profondeur un problème de santé majeur (cancer, arthrose, Alzheimer, ménopause, surpoids…) et vous livre toutes les solutions pour gagner des années de vie en bonne santé.  

Pour être honnête, quand j’ai eu sous les yeux son premier dossier sur l’arthrose, je n’en ai pas cru mes yeux.  

Mais… docteur, lui ai-je dit, ce n’est pas un dossier que vous avez écrit… c’est un livre ! »  

Et c’est vrai… sauf que ses dossiers sont beaucoup plus passionnants, clairs et agréables que la plupart des livres qui sortent en librairie !  

L’objectif du Dr Ménat n’est pas que vous deveniez un « docteur en médecine ».  

Ce qu’il veut, c’est que vous « passiez à la pratique » le plus facilement possible, pour optimiser réellement votre santé.  

Il ne se contente pas d’être à la pointe de la recherche scientifique… il vous livre aussi la quintessence des traitements qui marchent vraiment, ceux qui ont obtenu des résultats éclatants avec ses milliers de patients !  

Mais il ne s’arrête pas là.  

Il vous donne aussi des alertes médicaments, des informations sur les risques environnementaux, et même des recettes de cuisine santé !  

Délicieuses recettes pour rajeunir… et autres « belles surprises »

Prenez l’exemple de l’alimentation.  

Ce n’est pas forcément ce qu’on attend quand on va chez le médecin : mais le Dr Ménat lui n’hésite pas à vous donner chaque mois des recettes de cuisine qu’il élabore lui-même pour guérir et mieux vieillir.  

N’aimeriez-vous pas bénéficier des recettes d’un des plus grands spécialistes français de la nutrition ? 

  • Il vous apprendra par exemple à faire ses délicieuses rillettes de sardines, une habile manière de faire le plein d’oméga-3, de calcium et de vitamine D, particulièrement intéressant pour la santé des os mais aussi pour les neurones ;  

  • En bon « héritier » de la grande pionnière de la santé naturelle, la Dr Catherine Kousmine, il vous donnera aussi sa recette revisitée de sa célèbre « crème Budwig » : un plat riche en micronutriments et acides gras essentiels qui favorise le fonctionnement de nos cellules et lutte contre les maladies dégénératives.  

Et ce n’est pas tout. Pour faire de chacun de ses dossiers une lecture riche et amusante, il vous donnera chaque mois : 

  • Ses propres conseils de lecture : des livres de santé qui l’ont marqué à titre personnel, et les meilleurs livres qui sortent sur la santé. 

  • Des « questions-réponses de patients » : il répond de façon très directe à des « petits problèmes de santé » que ses patients rencontrent régulièrement. Il vous dira ainsi comment utiliser de la propolis pour soigner un aphte, des remèdes homéo à prendre quand on a le trac, et les secrets naturels pour se débarrasser d’un herpès, d’une verrue ou tout simplement pour éviter la chute des cheveux ! 

  • Ses patients le savent bien : le Dr Ménat est une forte personnalité, avec un sacré sens de l’humour… C’est pourquoi il a même tenu à avoir chaque mois une petite rubrique dédiée à l’humour : il parle de thérapie par le rire.  

Tous ses conseils sont toujours utiles et faciles à appliquer, et il donne systématiquement une multitude de possibilités pour que vous puissiez les appliquer, quelle que soit votre situation.  

Je suis sûr que vous attendrez chaque mois son dossier avec impatience, et que vous le dévorerez d’une traite !  

Le Dr Ménat déteste le jargon… et vous accompagne avec humanité

Car vous pouvez compter sur lui pour vous parler clairement, dans un langage simple, limpide et sans jargon.  

Les dossiers et les articles du Dr Éric Ménat sont toujours faciles à lire : il sait que les mots en latin, les noms d’organes, les noms de molécules donnent parfois mal à la tête !  

Il sait aussi mieux que quiconque que pour se soigner, un malade a besoin avant tout de comprendre de façon claire ce qui lui arrive !  

Un diagnostic et une ordonnance ne suffisent jamais : un bon médecin doit expliquerconseillerencourager, parfois persuader ou consoler, mais aussi rassurer ou mettre en garde.  

Ce qui distingue le Dr Ménat de tous les autres, c’est son « approche 360° ».  

Comme il maîtrise aussi bien la nutrithérapie que l’homéopathie, la phytothérapie que les huiles essentielles, la cancérologie que l’équilibre émotionnel…  

…c’est un des rares thérapeutes à avoir une approche vraiment globale de la personne !  

Des thérapies et des produits dont personne ne parle et qui marchent !

Dans ses dossiers, le Dr Éric Ménat vous révélera chaque mois des conseils qu’on ne trouve presque nulle part ailleurs : 

  • Tous les compléments alimentaires, même des produits peu connus comme l’héricium : c’est un champignon qui booste votre mémoire et vos capacités intellectuelles en stimulant une molécule (NGF) qui favorise la croissance des neurones.  

  • Les secrets des plantes qui soignent, et comment les utiliser, sous quelle forme et à quel dosage : il vous dira ainsi quelle espèce d’ortie utiliser et quelle partie de la plante. Pour l’arthrose par exemple, ce sera les feuilles et non les racines, qui elles, seront plus intéressantes en cas de problèmes de prostate. 

  • Il sait aussi que la dimension corps-esprit est essentielle dans la prévention et la guérison de toutes les maladies et vous donnera toujours des conseils en ce sens. Pour aider ses patients à maigrir, il n’hésite pas à faire appel à des méthodes « comportementales ».  

Le Dr Ménat va puiser dans tous son savoir les méthodes qui marchent le mieux, selon les cas… y compris les plus inattendues !  

Car il a beau être un scientifique très rigoureux, le Dr Ménat n’hésite pas à vous conseiller, quand c’est utile, le thermalisme, la magnétothérapie ou l’acupuncturel’auriculothérapie, ou encore l’organothérapie (des dilutions homéopathiques de l’organe atteint).  

Pour tout vous dire, je ne connais aucun médecin qui ait une connaissance aussi IMMENSE de toutes les solutions naturelles qui marchent.  

Des remèdes qui ralentissent le vieillissement et écartent les effets des maladies

Car chaque mois, le Dr Ménat vous livrera de véritables trésors qui peuvent littéralement transformer votre forme physique et faire la différence quand vous commencerez à vieillir : 

  • Le collagène marin, issu du cartilage de raies, est d’une grande efficacité contre les douleurs de l’arthrose en quelques mois seulement ; ce collagène marin apporte également de nombreux nutriments intéressants et ralentit le vieillissement de la peau. 

  • Pour consolider vos os et éviter qu’ils ne se fragilisent avec le temps et à cause de l’ostéoporose, le Dr Ménat recommande la silice minérale qu’on trouvera dans la prèle ou dans le bambou tabashir. 

  • Mangez du cacao ! Il était déjà très connu pour protéger le cœur et les artères, il va aussi améliorer les fonctions cognitives, en plus de son action sur le stress. Une étude de l’Université Columbia à New York montre que les flavanols du cacao peuvent inverser le déclin normal de la mémoire chez les personnes âgées de 50 à 70 ans. Comme pour le thé vert, ces effets sont visibles sur des tests mais aussi sur des examens d’IRM fonctionnelle. 

  • Rajeunissez votre cerveau avec de la lécithine de soja naturelle qui est très riche en deux molécules excellentes pour le cerveau : la phosphatidylcholine, qui protège notamment les artères et en particulier celles du cerveau, et la phosphatidylsérine qui favorise le fonctionnement des neurones. 

Avec ses dossiers Guérir & Bien Vieillir, vous aurez vraiment accès à TOUS les conseils pour : 

  • Guérir les maladies et problèmes de santé : c’est possible même dans les cas les plus « compliqués » ; 

  • Prévenir les maladies dégénératives du vieillissement : pour que la vieillesse soit un paradis, pas un naufrage ! 

  • Et optimiser sa santé à tout âge pour regagner une vitalité que vous n’imaginiez plus. 

Je vais vous expliquer tout de suite comment vous abonner vous aussi. 

Mais avant cela, j’ai une petite surprise à vous annoncer : 

Recevez immédiatement son guide anti-cancer, gratuitement !

S’il y a un sujet que le Dr Ménat connaît par cœur, c’est le cancer. 

C’est qu’il y a été confronté personnellement au plus jeune âge : un de ses plus proches amis a été frappé par le cancer, alors qu’il n’avait que 14 ans. 

Voilà pourquoi le Dr Ménat a passé sa vie à chercher les meilleures méthodes naturelles pour prévenir le cancer, mais aussi pour accompagner les traitements et aider à guérir

Pour lui, c’est une urgence sanitaire. 

Il n’est pas normal que le cancer continue à semer le malheur dans toutes les familles… alors qu’il existe de vraies solutions pour réduire les risques de développer une tumeur, et pour atténuer les effets secondaires des traitements anti-cancer. 

Voilà pourquoi il a souhaité que tous les participants de son programme reçoivent gratuitement, immédiatement un livre électronique indispensable :  

Cancer : les solutions naturelles 
NutritionPhytothérapie, Mode de vie : ayez les bons réflexes ! 

  Dans ce guide, le Dr Ménat explique notamment comment protéger son foie des agressions de la chimiothérapie, grâce notamment à une plante découverte par le Dr Pierre Tubéry. 

Il vous donne aussi un protocole complet pour stimuler votre système immunitaire. 

Vous trouverez dans ce livre tous les autres conseils indispensables pour mettre toutes les chances de votre côté si vous (ou un de vos proches) êtes frappé par un cancer. 


Ce livre électronique vous sera envoyé gratuitement avec votre abonnement. 

Le premier numéro « spécial arthrose » offert aujourd’hui !

Ce premier numéro de 32 pages est un condensé des dernières avancées scientifiques sur l’arthrose… et des trente années de pratique médicale du Dr Ménat. 

En plus des remèdes naturels « classiques » contre l’arthrose (chondroïtine, glucosamine, harpagophytum, etc.), le Dr Ménat vous parlera notamment : 

  • Des « Black Maori Forces », un complément alimentaire issu de la chair d’un coquillage qui ne vit que dans les eaux pures et cristallines de Nouvelle-Zélande… et c’est très efficace contre les douleurs articulaires !  

  • Dans son dossier, vous trouverez les pistes pour vous soigner grâce à la gemmothérapie : les bourgeons de cassis peuvent avoir un effet proche de celui de la cortisone pour stopper l’inflammation (mais sans ses effets secondaires !) ; pour l’arthrose du genou, il conseille plutôt les bourgeons d’églantier (Rosa Canina). 

  • Il vous conseillera aussi les huiles essentielles incontournables: il y en a une qui est vraiment indispensable pour les douleurs inflammatoires, mais il vous donne le détail de sa « synergie anti-arthrose », un mélange d’huiles essentielles et d’huile végétale. 

  • Sans oublier les remèdes homéopathiques, une autre de ses spécialités !  

C’est à ma connaissance le dossier le plus complet sur cette terrible maladie dégénérative, à laquelle nous serons presque tous confrontés après 65 ans.  

Vous le recevrez immédiatement sur votre messagerie si vous rejoignez aujourd’hui le cercle des abonnés du Dr Ménat. 

Etre accompagné par l’un des plus grands médecins… à un prix accessible

Normalement, un éditeur spécialisé vous demanderait 30 à 40 euros pour chaque numéro des Dossiers Guérir & Bien Vieillir, tant ils sont riches et contiennent des infos introuvables ailleurs. 

Pour être tout à fait honnête, je trouverais ce prix parfaitement légitime, étant donné les centaines d’heures nécessaires pour vous donner les conseils les plus précieux. 

Mais l’objectif de ces dossiers est d’être accessible au plus grand nombre

N’oubliez pas que le Dr Ménat est un homme d’engagement et d’éthique : malgré son agenda de ministre, il s’est engagé bénévolement dans l’Association Santé Environnement France pour aider à dénoncer les dizaines de produits chimiques (pesticides, dioxyde de titane) qui nous envahissent. 

Il est tellement préoccupé par la santé des autres qu’il se lève chaque matin très tôt, avant de se rendre au cabinet, pour éplucher l’actualité scientifique et être certain de ne jamais passer à côté du conseil qui pourrait faire la différence pour ses patients ! 

Vraiment, j’ai rarement rencontré un médecin avec autant de conscience professionnelle que le Dr Ménat. 

Voilà pourquoi vous n’aurez pas à payer 400 euros par an pour être accompagné par le Dr Ménat. 

Le montant nécessaire, calculé pour couvrir les frais informatiques, d’impression, d’envoi (etc.), est de 114 euros pour 12 numéros en France métropolitaine.  

Prévoyez simplement des frais d'acheminement supplémentaires si vous habitez en Europe (seulement 12 euros supplémentaires par an) ou dans le reste du monde (22 euros supplémentaires par an). 

Spécial lancement : 50 % de réduction si vous avez plus de 50 ans !

Pour les plus de 50 ans, les dossiers Guérir & Bien Vieillir sont temporairement accessibles à moitié prix ! 

Cela veut dire que vous pouvez bénéficier de l’accompagnement du Dr Ménat pendant 1 an pour seulement 57 euros en France métropolitaine ! 

C’est un prix dérisoire pour des dossiers de ce niveau… sachant qu’ils ne contiennent évidemment pas la moindre publicité, pour vous garantir une information 100 % indépendante et sans conflit d’intérêts

RECAPITULATIF de tout ce que vous recevrez en rejoignant Guérir & Bien Vieillir dès aujourd'hui

Voici donc tout ce dont vous bénéficierez, pour seulement 57 euros par an (tarif spécial de lancement pour les + de 50 ans), en rejoignant Les Dossiers du Dr Ménat :

  • Guérir & Bien Vieillir : Chaque mois pendant 12 mois, vous recevez dans votre boîte aux lettres un dossier complet du Dr Ménat, détaillant le protocole naturel pour prévenir et/ou vaincre toutes les maladies du vieillissement : arthrose, diabète, hypertension, ostéoporose, déclin cognitif, cancer, reflux, etc. 

  • Dans chaque numéro, le Dr Ménat vous enverra aussi : une recette délicieuse pour vous aider à modifier en profondeur votre alimentation -- ses « alertes médicaments » -- les dernières découvertes scientifiques qui peuvent vous changer la vie -- et ses astuces naturelles pour régler définitivement les petits maux du quotidien. 

  • Et vous recevez immédiatement, sur votre messagerie, le livre électronique « anti-cancer » du Dr Ménat. 

Et parce que notre but est de vous rendre service, il est hors de question pour nous de recevoir le moindre centime de votre part si vous n’êtes pas pleinement satisfait. 

C’est pourquoi nous vous remboursons intégralement votre abonnement pendant 3 mois, sur simple demande, par email ou par téléphone. 

Vous n’aurez pas à vous justifier et vous pourrez garder tout ce que vous aurez déjà reçu : e-book anti-cancer et dossiers papiers et électroniques. 

Vous abonner aux Dossiers du Dr Ménat, Guérir & Bien Vieillir

Vous pouvez vous inscrire aux dossiers du Dr Ménat Guérir & Bien Vieillir grâce au lien au bas de ce message.  

Je peux vous garantir que vous ne trouverez nulle part ailleurs des secrets de santé aussi précieux, pour vivre mieux, en meilleure forme et plus longtemps. 

Faites l'essai maintenant et bénéficiez de vos 2 mois gratuits, puis de votre abonnement à tarif préférentiel, en cliquant simplement sur le lien d'abonnement ci-dessous.  

Posté par ewilliam à 18:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 octobre 2017

Alzheimer Mises à jour quotidiennes ⋅ 12 octobre 2017 ACTUALITÉS Plateau picard - Clermontois : ils aident les mal

Google  
  Alzheimer
Mises à jour quotidiennes  12 octobre 2017
 
  ACTUALITÉS  
 
Plateau picard - Clermontois : ils aident les malades d'Alzheimer à rester chez eux
C'est une petite équipe de cinq personnes qui adoucit depuis cette année la vie des malades d'Alzheimer, autour de Maignelay-Montigny, ...
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
 
 
Les bénévoles de France Alzheimer à l'ancienne cave coopérative de Mèze
F rance Alzheimer Hérault tient une permanence dans la mairie annexe de l'ancienne cave coopérative (bureau 3), les troisièmes lundis du mois ...
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
 
 
Les autistes Asperger
Après Alzheimer, après la Syrie, Tom Villa doit aujourd'hui parler de l'autisme. Autisme Asperger pour être plus précis. Tom s'est donc penché sur le ...
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
 
 
Santé mentale : des amendements à la loi pour améliorer le traitement
Quand une personne est atteinte d'Alzheimer, c'est toute sa famille qui est affectée, et c'est dur pour tout le monde », précise le ministre de la Santé.
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
 
 
Les deux disparus ont été retrouvés
Un appel à témoins avait été lancé ce mercredi 11 octobre après la disparition inquiétante d'un Téteghémois de 68 ans. Quelques jours plutôt une ...
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
 
 
Bergeron André – 1934 – 2017
Vos témoignages de sympathie peuvent se traduire par un don à la Société d'Alzheimer1040, ave Belvédère, bureau 201, Québec (Qc) G1S 3G3.
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent

Posté par ewilliam à 07:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Google Cancer Mises à jour quotidiennes ⋅ 12 octobre 2017

Google  
  Cancer
Mises à jour quotidiennes  12 octobre 2017
 
  ACTUALITÉS  
 
Octobre rose: Retourner au travail après un cancer… il y a encore du boulot pour faire avancer les ...
L'Institut universitaire du cancer de Toulouse et l'association La Vie Après ont mené deux études auprès de 503 entreprises et 818 patientes atteintes ...
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
 
 
Cancer du sein: pour un dépistage génétique
Il y a quatre ans, l'actrice Angelina Jolie annonçait avoir subi une ablation des seins dans le but d'éviter un cancer. Le monde entier découvrait alors ...
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
 
 
CHU de Tours : un vélo pour recharger son portable et prévenir le cancer
Et il y a une arrière pensée : l'objectif est de faire de la prévention comme l'explique le Dr Somancy Sengchanh Vidal : "40% des cancers pourraient ...
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
 
 
#Inkedforacause : se faire tatouer pour se remettre du cancer
Le hashtag #inkedforacause met à l'honneur les femmes qui se tatouent pour se reconstruire d'une mastectomie suite à un cancer du sein. Une belle ...
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
 
 
VIDEO. Octobre rose: Comment s'auto-palper pour une meilleure prévention ducancer du sein?
FEMMES Grâce à un mannequin du laboratoire Roche, un spécialiste du cancer du sein a dévoilé à «20 Minutes» en vidéo comment les femmes ...
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
 
 
Les cosmétiques pendant un cancer
À l'occasion d'Octobre Rose, la campagne de sensibilisation au cancer du sein (54.000 nouveaux cas sont recensés chaque année en France) ...
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
 
 
Rencontre : l'après-cancer du sein raconté en images par Camille Ropert
Pour son projet Reprendriez-vous bien un peu de thé, Camille Ropert s'est intéressée aux personnes qui ont été atteintes d'un cancer du sein et sont ...
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
 
 
Cancer : la carcinose péritonéale
Le cancer du péritoine peut être primitif, c'est-à-dire le point de départ du cancer. Dans ce cas, on parle de cancer du péritoine ou de mésothéliome.
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
 
 
Mobilisation à Limoges contre le cancer du sein
C'est déjà la 24ème édition d'octobre rose, un mois de mobilisation contre le cancer du sein. Marie-Christine Do Esperito Santo, infirmière d'annonce, ...
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
 
 
Seine-et-Marne : une femme sur deux répond à l'invitation au dépistage ducancer du sein
Le dépistage gratuit et à double lecture proposé aux femmes âgées de 50 à 74 ans par ADC 77 réduit les risques de développer un cancer du sein.
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
 
  WEB  
 
lesion du nerf phrénique
En plus j'ai l'impression de gêner fortement en me plaignant alors que je suis dans le meilleur des cas de cancer du poumon. Par avance merci!
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
 
 
La Vie en Rose finance la recherche en cancer du sein
Le détaillant en lingerie féminine la Vie en Rose a fait un don de 20 000 $ au Centre de recherche du CHUM dans le but d'encourager la recherche ...
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
 
 
Cancer de l'estomac : 3 traitements possibles
Selon l'Institut national du cancer, le cancer de l'estomac touche chaque année près de 7 000 personnes avec une prédominance masculine.
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
 
 
Octobre rose : des conseils pour prévenir le cancer du sein
Le mois d'octobre est consacré à la sensibilisation au cancer du sein, l'occasion de revenir sur de nombreuses études qui montrent les attitudes à ...
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
 
 
Marche contre le cancer du sein – Château d'Eau – Lancry
Comme vous le savez chaque année le mois d'octobre est le mois de mobilisation contre le cancer du sein. Quelques chiffres : 1er cancer féminin en ...
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
 
 
Guérin s'engage dans la lutte contre le cancer du sein
Dans le d'Octobre Rose, Guérin Joaillerie s'engage auprès de l'association « Le Cancer du sein, parlons-en ! ». Pour tout achat sur une sélection de ...
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
 
 
Des bulles roses contre le cancer du sein
Des bulles roses contre le cancer du sein. Actu - Octobre rose. Il y a trois ans, déjà, la coloration de l'eau du grand bassin a traduit l'engagement ...
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
 
 
   
Var : La ligue contre le cancer se mobilise pour Octobre Rose
Le mois d'octobre c'est le moi de la sensibilisation au cancer du sein avec le mouvement octobre rose. Afin d'informer et de prévenir les femmes sur ...
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
 
 
"La vie après le cancer" - Docteur Dorra Kanoun
"La vie après le cancer" - Docteur Dorra Kanoun. Le docteur Dorra Kanoun était l'invitée de Présence matin pour faire le bilan de la journée d'hier où ...
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
 
 
[SANTE] - Sensibilisation au dépistage du cancer du sein et du col de l'utérus
Pourquoi consulter une sage-femme : au moins 6 bonnes raisons ! Venez les découvrir le mardi 17 octobre. Lieu : Hall du bâtiment G (mail envoyé à ...
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent

Posté par ewilliam à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

LA NEWSLETTER DE PURE SANTE NA


Annonce Spéciale

 RÉVÉLATIONS CHOC
DANS CE LIVRE INTERDIT

  Ce livre électronique révèle des méthodes sidérantes pour soigner : 

L'ARTHROSE - LE DIABÈTE - L'INSOMNIE - LA DÉPRESSION - ETC. 

Attention, le lobby pharmaceutique veut le faire retirer de la vente ! 

Recevez-le gratuitement avant qu'il ne soit trop tard.
Lettre de ce jour :

La fibromyalgie, 
ça commence comme ça

Chère lectrice, cher lecteur, 

« Ça fait des semaines que j’ai mal partout, je suis toujours épuisée et mon médecin ne trouve rien. » 

Voilà pour la version gentille

Mais il y aussi la version plus directe : 

« Ça fait des semaines que j’ai mal partout, je suis toujours épuisée et mon médecin me regarde comme si j’étais folle ou que je mentais. Il minimise les choses et me conseille des antidépresseurs, voire de consulter un psychiatre. » 

Vous vous reconnaissez ? 

Il est possible que vous souffriez de fibromyalgie, comme 2 à 3 millions de Français[1]. 

Face à cette maladie, être pris au sérieux n’est pas évident du tout et se faire soigner encore moins. Combien de patients ont été ballotés du généraliste au rhumatologue et au neurologue, en passant par le psychiatre ? 

La maladie qui n’existe pas ?

Avant que la communauté scientifique ne s’accorde sur une description de la maladie, il y a eu tant de controverses sur la fibromyalgie que de nombreux médecins ne croyaient tout simplement pas à son existence

Cela se comprend un peu. Malgré la réalité de la douleur que peut ressentir le patient, rien ne se voit dans les prises de sang, ni sur les radios, il n’y a pas de lésion organique ni aucun signe inflammatoire. 

Pourtant la fibromyalgie existe bien ! 

Elle se caractérise par des douleurs chroniques des muscles ou des ligaments qui varient en intensité et en localisation. 

Près de la moitié des fibromyalgiques présentent également d’autres signes parmi lesquels la fatigue chronique, les troubles du sommeil, des troubles anxieux et dépressifs, des troubles cognitifs et des perturbations émotionnelles. 

Le diagnostic a été grandement simplifié le jour où, en 1990, l’American College of Rheumatology (ACR), a publié des critères[2] basés sur l’examen précis des muscles en recherchant par pression des doigts au moins 11 points douloureux sur les 18 caractéristiques. 

Mais cette méthode n'était pas fiable pour 25 % des malades pourtant atteints de fibromyalgie[3], et depuis elle a été améliorée. 

Depuis quelques années, la fibromyalgie est entrée dans une nouvelle phase ; son existence réelle est diffusée largement dans les médias et il est fréquent que les malades fassent eux-mêmes le diagnostic ou que des médecins dépassés par des symptômes disparates ou incertains apposent l’étiquette fibromyalgie un peu vite. 

Résultat, les consultations antidouleurs sont engorgées par des personnes qui pourraient certainement être mieux traitées par ailleurs. 

Car pour bénéficier de soins efficaces, la première condition est d’avoir le bon diagnostic. 

C’est pourquoi le journal Révélations Santé & Bien-Être publie dans son édition de novembre une des synthèses les plus complètes sur la fibromyalgie, avec notamment un test en 4 étapes pour savoir si vous êtes malade. 

Vous retrouverez le lien pour accéder à ce numéro au bas de ce message, mais vous pouvez aussi le retrouver directement en cliquant ici

Savoir si vous êtes malade : le grand test

La première étape de ce test s’appelle le questionnaire de Moldofsky, du nom du scientifique américain qui l’a mis au point. 

Répondez à ces questions et additionnez les points obtenus : 



Si le total obtenu est supérieur ou égal à 12, vous devez sérieusement suspecter la fibromyalgie. 

Mais ce n’est pas tout. 

D’autres indices doivent être pris en compte. Les 3 autres étapes du test vous permettront de préciser votre état, notamment grâce à : 

  • La liste complète des symptômes fréquents en cas de fibromyalgie (presque 50 % des malades souffrent, entre autres, de maux de tête ou de problèmes de concentration). 
  • Les 9 caractéristiques des douleurs fibromyalgiques (pour ne pas les confondre avec d’autres troubles) : si elles sont déclenchées ou aggravées par des situations précises, comme le stress ou la chaleur par exemple, c’est peut-être que vous souffrez de fibromyalgie… 
  • La fibromyalgie ne touche pas n’importe quelle région du corps. Sur les 18 zones possibles (nuque, épaule, intérieur du coude…), si 11 sont douloureuses, vous devez sérieusement envisager le diagnostic
  • Une méthode efficace pour différencier la fibromyalgie de la fatigue chronique. 
  • Etc. 
Il s’agit vraiment d’un outil précieux qui vous aidera à faire un point de situation ET de réflexion sur votre état de santé global

Vous pourrez alors entreprendre concrètement certains changements d’habitude de vie qui s’imposent. 

Et si vous êtes déjà un partisan des médecines douces, vous allez aimer ce qui suit.  

Victoire des médecines naturelles !

Je profite en effet de ce message pour vous faire part des résultats d’une étude de la célèbre « Mayo Clinic » sur la fibromyalgiepubliée en septembre 2016[4]. 

Cette étude confirme la supériorité de plusieurs approches alternatives, toutes plus efficaces que les antidouleurs contre la fibromyalgie :  

  • L’acupuncture apporte une amélioration significative sur les scores de fatigue et d’anxiété induits par la fibromyalgie. 
  • La visualisation mentale permet une diminution significative de l’intensité des douleurs, de la fatigue et de la dépression. 
  • La méditation en pleine conscience entraîne une réduction du stress et des troubles du sommeil ainsi qu’une réduction de la sévérité des symptômes.  
  • Enfin, le tai chi permet une diminution générale des symptômes. 

Indispensable en cas de fibromyalgie

Dans tous les cas, en cas de fibromyalgie, il y a aussi des solutions très pratiques à mettre en œuvre sans attendre. 

Celles que j’appelle les indispensables contre les douleurs chroniques

  • Les 6 nutriments qui relancent l’énergie du corps (non seulement les « grands classiques » comme le magnésium et la coenzyme Q10, mais aussi d’autres moins connus comme le germanium). 

Vous retrouvez toutes les posologies dans le dossier de Révélations Santé & Bien-Être, ainsi que l’ordonnance un peu particulière que le Dr Bodin prescrit à ses patients. 

  • Le mode de vie qui peut vous sortir de votre souffrance (et il ne s’agit pas seulement d’adopter le régime méditerranéen). 
  • LA bonne pratique à mettre en place tout de suite pour réduire ses douleurs de 35 % 
  • Etc. 
Les informations dévoilées dans le dossier de Révélations Santé & Bien-Être sont si importantes que je m’attends à un afflux d’inscriptions sans précédent pour le recevoir. 

Attention : le nombre d’exemplaires papier est limité et je ne suis pas sûr d’en avoir assez pour tout le monde. 

Si vous souhaitez recevoir ce dossier consacré à la fibromyalgie, ne perdez pas une minute et inscrivez-vous dès maintenant en cliquant sur ce lien ! 

Santé ! 

Gabriel Combris  

Pour être sûr de bien recevoir la lettre PureSanté sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante

Cette lettre vous a plu ? Pour recevoir nos prochaines lettres PureSanté directement dans votre boite électronique, rendez-vous ici – inscription gratuite.
Si vous souhaitez commenter cet article, je vous invite à le faire ici 

Si vous pensez que ce message pourrait intéresser un ami ou un proche, n'hésitez pas à le lui transférer par email (utilisez la fonction "transférer ce message" dans votre boîte de messagerie électronique). Pour partager cet article, vous pouvez utiliser l'un des réseaux sociaux suivants : 


Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur Google + 

Posté par ewilliam à 07:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 octobre 2017

LABORATOIRE CELL'INNOV - VITAMINE D GRATUITE

Cell'innov
Pouvons-nous vous aider ? 
01 86 86 00 85

Je suis Philippe Rivière, Fondateur du laboratoire Cell’innov. J'écris cette lettre d'information GRATUITE 3 à 4 fois par semaine. Si vous n’êtes pas encore inscrit, cliquez ici pour en savoir plus et vous inscrire. Si au contraire vous en avez assez de me lire, cliquez ici pour vous désinscrire. 

 
Le 11/10/2017

Vitamine D gratuite : derniers flacons disponibles !

Si vous n’avez pas encore réservé votre flacon de vitamine D gratuite, faites-le maintenant ! 

J’avais préparé 500 colis pour mes plus fidèles lecteurs dont vous faites partie. 

Au moment où je vous écris, ces colis sont pratiquement tous réservés et nous commençons à les expédier. 

Si vous voulez recevoir le vôtre, il suffit de suivre le lien ci-dessous et les instructions qui vous sont données ensuite. 

Pour rappel, cette cure de vitamine D est d’autant plus importante que nous entrons dans la période où nos réserves naturelles de vitamine D plongent dangereusement. 

Cela s’explique par le fait que le soleil se fait encore plus rare et que notre peau ne peut plus synthétiser suffisamment cette vitamine pourtant vitale pour notre santé. 

Pour le moment, j’ai mis votre flacon gratuit de côté mais si je n’ai pas de nouvelles de votre part aujourd’hui, je me permettrai de l’offrir à une autre personne. J’espère que vous comprendrez. 

Voici le lien à suivre pour déclencher l’envoi de votre flacon gratuit : 

Oui ! Je veux recevoir mon flacon de Vitamine D3 gratuite
Voir les conditions (derniers flacons)

Bien à vous, Philippe Rivière, Fondateur du Laboratoire Cell'innov 

PS : si vous ne l’avez pas lu, voici un rapport spécial dans lequel vous pouvez découvrir les bienfaits extraordinaires de la vitamine D pour votre santé et votre longévité.

Distribution gratuite de vitamine D naturelle !

Annonce spéciale : 500 flacons gratuits de vitamine D (lire la suite du message) 

Régulièrement, des médecins et spécialistes internationaux lancent des appels aux autorités publiques pour lutter contre les carences en vitamine D. 

Aucun gouvernement français n’y a donné suite et pourtant, il y a urgence ! 

9 Français sur 10 sont carencés en vitamine D [1]. 

À partir de 50 ans, le risque de carence s’aggrave encore car le vieillissement de la peau fait que l’on synthétise 4 fois moins de vitamine D qu'une personne jeune. 

Cette carence expose chacun de nous à un risque accru de maladies graves comme les cancers, l’ostéoporose ou le diabète. 

La bonne nouvelle est qu’une carence en vitamine D peut être facilement corrigée en prenant régulièrement un bon complément alimentaire de vitamine D naturelle. 

Ce geste quotidien ne demande pas le moindre effort. Pourtant, il peut faire une différence considérable pour votre santé. 

C'est particulièrement le cas entre les mois d'octobre et mars lorsque le soleil se fait rare et ne permet plus la synthèse naturelle de la vitamine D. 

En lisant la suite de ce message, vous allez découvrir comment recevoir gratuitement chez vous une cure complète de vitamine D3 d’origine 100% végétale

Je vous en dis plus dans la suite de ce message mais j’aimerais tout d’abord vous expliquer à quel point cette cure de vitamine D est indispensable pour votre santé.

Des bienfaits innombrables et spectaculaires

La vitamine D influence 229 gènes du génome humain, ce qui expliquerait qu'une carence en cette vitamine peut être à l'origine de nombreuses maladies [2]. 

Aux États-Unis, une association de scientifiques rassemblant les plus grands experts de la vitamine D a établi une liste impressionnante des maladies qui pourraient souvent être évitées par le simple fait de passer à un bon taux de vitamine D. 

Ils ont par exemple calculé qu'avec un taux de vitamine D situé entre 50 et 75 ng/mL, vous obtenez les bienfaits suivants [3] :
  • vous divisez par deux le risque de mourir trop tôt à cause d’une maladie que vous pourriez éviter ; 

  • votre risque de cancer baisse d'au moins 50% : cancer du sein (-83%), du côlon (-80 %), du pancréas (-65%), de la vessie (-66%), de l'endomètre (-67%), du rein (-75%) ; 

  • votre risque de maladie cardiovasculaire baisse d'au moins 50% : infarctus (-50%), hypertension artérielle (-78%) ; 

  • votre risque d'ostéoporose et de tous les types de fractures baisse de 50% ; 

  • votre risque de grippe saisonnière baisse de 83% ; 

  • votre risque d'asthme baisse de 63% ; 

  • votre risque de diabète de type 1 baisse de 71%. 

En plus, contrairement aux vaccins et à la plupart des médicaments, la prise de vitamine D ne présente aucun risque d’effets indésirables pour la santé ! 

Alors pourquoi les autorités de santé restent étrangement silencieuses sur la vitamine D ?

En Angleterre et au Canada, les autorités publiques étudient en ce moment-même la possibilité de distribuer gratuitement de la vitamine D à la population. 

Les spécialistes estiment que les dépenses de santé publiques baisseraientsi chaque citoyen maintenait toute l’année un bon taux de vitamine D. 

Rendez-vous compte : si la vitamine D était gratuite pour tous en France, premièrement vous seriez en meilleure santé et deuxièmement, vous payeriez moins d’impôts ! 

Alors, pourquoi nos dirigeants politiques n’ont-ils pas encore voté cette mesure ? Est-ce parce que la vitamine D est un nutriment naturel, non brevetable et que l’industrie pharmaceutique ne peut pas en tirer de juteux profits ? 

Ce n’est qu’une hypothèse et c’est à nos dirigeants de répondre à cette question. 

Ce qui est sûr en revanche, c’est que si chacun de nous prenait religieusement chaque jour une bonne dose de vitamine D, nous serions moins malades, nous prendrions moins de médicaments et Big Pharma aurait de gros soucis à se faire ! 

En attendant cette mesure salutaire - viendra-t-elle un jour ? -, j’ai décidé d’agir à mon niveau. 

500 cures de vitamine D gratuites !

J’ai fait fabriquer la semaine dernière 500 flacons de vitamine D3 100% naturelle. 

En tant que fidèle lecteur, vous pouvez recevoir l’un de ces flacons gratuitement. C’est une initiative modeste compte tenu de l’enjeu de santé pour la population mais j’espère que vous serez content d’en profiter pour vous ou pour l’un de vos proches. 

Votre vitamine D3 gratuite est 100% naturelle et d’origine végétale car elle est issue du lichen. Il s’agit du même produit que nous vendons habituellement sur notre site Internet. 

Votre vitamine D est sous forme liquide et il vous suffit de prendre 2 gouttes pour obtenir chaque jour 800 Unités Internationales (UI) de vitamine D et ainsi maintenir votre taux à un bon niveau tout au long de l’hiver, lorsque vos réserves en vitamine D plongent dangereusement. 

Pour recevoir gratuitement votre flacon de vitamine D, il vous suffit de suivre le lien à la fin de ce message. 

Mais ne tardez pas car je n’ai prévu pour le moment qu’un seul lot de 500 colis. 

L’un de ces colis vous est réservé en priorité si vous avez 50 ans ou plus car, à partir de cet âge, maintenir un bon taux de vitamine D est tout simplement crucial pour votre santé ! 

Cruciale à tous les âges mais encore plus à partir de 50 ans

Les études scientifiques récentes montrent que, dans les pays tempérés, maintenir un taux suffisant de vitamine D est impossible sans l'aide d'un bon complément alimentaire

Pour bénéficier des effets d'un bon niveau de vitamine D sur votre santé, vous devez viser un taux de vitamine D dans votre plasma supérieur à 40 ng/ml comme le suggèrent John Cannell et Bruce Hollis, deux chercheurs spécialistes de la vitamine D [4]. 

Pour maintenir ce taux toute l'année sans apport nutritionnel complémentaire, il faudrait que vous vous exposiez tous les jours au soleil, y compris le torse, pendant au moins 30 minutes, et ce, à la mi-journée. Clairement, c'est compliqué voire impossible si vous vivez dans l'hémisphère Nord, même en plein été. 

C'est d’ailleurs ce qui explique qu'au moins 9 Français sur 10 manquent de vitamine D. Plus d'un Français sur quatre (27%) est même en déficit sévère avec un taux inférieur à 12 ng/ml ! 

Ces déficits sévères concernent souvent les personnes de plus de 50 ans qui synthétisent 4 fois moins de vitamine D qu'une personne jeune, à exposition comparable, à cause du vieillissement de la peau. Une personne âgée sortant peu sera presque automatiquement carencée. 

Des millions de vies pourraient être sauvées

En Grande-Bretagne, le déficit en vitamine D est si inquiétant que les autorités de santé étudient en ce moment la possibilité de rendre sa prescription obligatoire pour tous [5]. 

Selon certaines estimations, une telle mesure permettrait de sauver chaque année des centaines de milliers de vies, rien que pour la Grande-Bretagne. 

Si l'on étend cette projection à l'ensemble des pays tempérés, on pourrait sauver des millions de vies chaque année avec une simple vitamine qui ne coûte que quelques centimes par jour ! 

Toutefois, pour bénéficier au maximum des effets d'une supplémentation en vitamine D, il faut respecter certains critères précis issus des études de référence les plus récentes.

Prenez de la vitamine D3 et évitez absolument la D2

Il existe plusieurs formes de vitamine D dont la D2 (ergocalciférol) et la D3 (cholécalciférol). 

Le corps humain ne fabrique pas de vitamine D2. La vitamine D3, elle, est fabriquée dans les couches profondes de notre peau à partir d'un dérivé du cholestérol, le 7 dehydrocholestérol, qui, sous l'effet des rayons UVB du soleil, va se transformer en cholécalciférol, c'est-à-dire en vitamine D3. 

Selon les dernières recherches, la vitamine D3 a une capacité supérieure de 87% à celle de la vitamine D2 pour élever et maintenir vos concentrations de vitamine D [6]. 

Mais ce n'est pas tout. La vitamine D2 ne serait pas seulement moins puissante que la vitamine D3. Elle serait même dangereuse pour votre santé.

Une analyse de 50 essais contrôlés randomisés qui comprenaient un total de 94 000 participants, a montré une réduction de 6% du risque de mortalité pour ceux qui ont utilisé de la vitamine D3 et... une augmentation de 2% du risque de mortalité pour ceux qui ont utilisé de la vitamine D2 [7].

De quel dosage avez-vous besoin ?

Pour un adulte, les autorités de santé françaises recommandent une dose quotidienne de 400 Unités Internationales (UI) de vitamine D. 

Il y a de nombreux débats sur le dosage nécessaire pour une bonne supplémentation en vitamine D. Cela dépend en grande partie de votre âge, de votre mode de vie, de votre lieu d’habitation (si vous vivez dans une région ensoleillée ou non). Mais les scientifiques sont sûrs d’une chose : une supplémentation quotidienne de 400 UI de vitamine D est un minimum indispensable pour tout le monde (hommes et femmes). 

Si vous avez plus de 50 ans, les spécialistes recommandent une supplémentation d’au moins 800 UI par jour. Certaines études préconisent même des doses journalières allant jusqu'à 10 000 UI par jour [8]. 

À noter que, même à ces doses, et en en prenant toute l'année, vous ne risquez aucune intoxication. Selon le spécialiste mondial de la vitamine D, le Professeur Holick, « il faudrait probablement prendre entre 30 000 et 50 000 UI par jour pendant une très longue période pour risquer d'être intoxiqué »

Mieux vaut prendre un peu de vitamine D chaque jour

Pour bien vous supplémenter en vitamine D, il est recommandé d’en prendre régulièrement et plus particulièrement l’hiver lorsque le manque de soleil ne permet plus de synthétiser naturellement la vitamine D. 

Par ailleurs, vous devez éviter les ampoules UVEDOSES qui vous envoient d'un coup jusqu'à 200 000 UI, ce qui revient à prendre un mois de soleil en pleine figure en l'espace de quelques secondes. Non seulement ce n'est pas physiologique, car nous fabriquons un peu de vitamine D chaque fois que nous nous exposons au soleil, mais c'est également moins efficace qu'une prise plus modérée et sur le long terme car votre organisme peine à utiliser et stocker cette arrivée massive de vitamine D. 

Avec votre flacon gratuit de vitamine D, vous recevez une dose quotidienne qui respecte les équilibres naturels de votre corps. Il vous suffit de prendre 2 petites gouttes à l’aide de votre flacon compte-gouttes. Vous pouvez les prendre directement dans une petite cuillère ou les déposer sur un aliment. Dans votre flacon, votre vitamine D est déjà associée à de l’huile de colza vierge pour faciliter son assimilation par votre corps. 

Demandez votre flacon de vitamine D gratuite !

Pour vous aider à maintenir facilement un bon taux de vitamine D tout au long de l’hiver, je viens de faire fabriquer un lot spécial de 500 colis contenant chacun 1 flacon de Vitamine D3 Végétale (extraite du lichen). 

Ce flacon contient au minimum 225 gouttes de vitamine D3. Chaque goutte contient 400 UI de vitamine D. Vous pouvez facilement la doser selon vos besoins : 1 goutte équivaut à 400 UI, 2 gouttes 800 UI, 4 gouttes 1 600 UI. En prenant seulement deux gouttes par jour, vous améliorerez sensiblement votre taux de vitamine D. 

Cette offre vous est réservée en priorité si vous avez 50 ans ou plus car c’est à partir de cet âge que la synthèse naturelle de la vitamine D par notre peau se fait moins bien et qu’il est donc encore plus important de prendre un complément de vitamine D. 

La seule condition pour recevoir votre flacon gratuit est de faire votre demande dans la limite du nombre de colis disponibles. 

Je vous demande également une petite participation pour les frais de gestion et d’envoi de votre colis. Rassurez-vous, il s’agit d’une somme modique qui nous aide simplement à couvrir ces frais.

Seulement 500 flacons gratuits disponibles

Ce lot spécial est limité à 500 colis. Chaque colis contient un flacon de vitamine D3 végétale. 

Ces flacons sont en verre ambré afin de protéger la vitamine D des rayons lumineux. 

Vous faites partie des premières personnes à être informées de la disponibilité de ces flacons de vitamine D gratuits. 

Toutefois, je préfère vous prévenir que je l’ai également proposée à d’autres clients fidèles et je prévois que la majorité de ces colis seront réservés d’ici ce soir

En réservant maintenant votre flacon gratuit de vitamine D, votre demande sera traitée immédiatement. 

Dans quelques jours, vous la recevrez directement chez vous et vous pourrez profiter de ses nombreux bienfaits, en particulier pour :
  • stimuler votre système immunitaire et augmenter vos capacités de résistance aux infections (ex : rhume, gastro, grippe…) ; 

  • renforcer vos os et réduire les risques de fractures ; 

  • prévenir les maladies cardiovasculaires et l'hypertension ; 

  • diminuer le risque de dépression ; 

  • vous prémunir contre Alzheimer et Parkinson ; 

  • lutter contre le diabète ; 

  • réduire le risque de cancers. 

Dernière précision importante

La vitamine D3 fait partie des vitamines les plus sûres au monde. Elle n'a aucun effet secondaire connu, même à très fortes doses. 

Prendre chaque jour votre vitamine D est un geste simple. C’est probablement aussi l’un des gestes les plus importants pour votre santé. 

Pour recevoir gratuitement votre vitamine D3 naturelle, il suffit de suivre ce lien et les instructions données sur la page de commande : 

Vitamine D3 naturelle

Bien à vous, Philippe Rivière, Fondateur du Laboratoire Cell'innov

Cette lettre d'informations vous a intéressé ? 

Si vous pensez que ce message peut également être intéressant pour un ami ou un proche, n'hésitez pas à le lui transférer par email. 

Si vous n'êtes pas encore abonné(e) à notre lettre d'informations sur la nutrithérapie et que vous souhaitez vous aussi la recevoir directement dans votre boîte email, rendez-vous ici – inscription gratuite.

Références scientifiques : 

[1] Vernay M. et al. Vitamin D status in the French adult population: the French Nutrition and Health Survey (ENNS, 2006-2007). Usen, invs, Avril 2012.
[2] A ChIP-seq-defined genome-wide map of vitamin D receptor binding: Associations with disease and evolutionRamagopalan SV, Heger A, Berlanga AJ, Maugeri NJ, Lincoln MR, Burrell A, Handunnetthi L, Handel AE, Disanto G, Orton S, Watson CT, Morahan JM, Giovannoni G, Ponting CP, Ebers GC, Knight JCGenome Research, 2010
[3] All Cancers: Lappe JM, et al. Am J Clin Nutr. 2007;85:1586-91. Breast: Garland CF, Gorham ED, Mohr SB, Grant WB, Garland FC. Breast cancer risk according to serum 25-Hydroxyvitamin D: Meta-analysis of Dose-Response (abstract).American Association for Cancer Research Annual Meeting, 2008. Reference serum 25(OH)D was 5 ng/ml. Garland, CF, et al. Amer Assoc Cancer Research Annual Mtg, April 2008,. Colon: Gorham ED, et al. Am J Prev Med. 2007;32:210-6. Diabetes: Hyppönen E, et al. Lancet 2001;358:1500-3. Endometrium: Mohr SB, et al. Prev Med. 2007;45:323-4. Falls: Broe KE, et al. J Am Geriatr Soc. 2007;55:234-9. Fractures: Bischoff-Ferrari HA, et al. JAMA. 2005;293:2257-64. Heart Attack: Giovannucci et al.Arch Intern Med/Vol 168 (No 11) June 9, 2008. Multiple Sclerosis: Munger KL, et al. JAMA. 2006;296:2832-8. Non-Hodgkin’s Lymphoma: Purdue MP, et al. Cancer Causes Control. 2007;18:989-99.Ovary: Tworoger SS, et al. Cancer Epidemiol Biomarkers Prev. 2007;16:783-8. Renal: Mohr SB, et al. Int J Cancer. 2006;119:2705-9. Rickets: Arnaud SB, et al. Pediatrics. 1976 Feb;57(2):221-5.
[4] Canell JJ, Hollis B : Use of vitamin D in clinical practice. Alt Med Rev 2008, 13(1): 7-20.
[5] http://www.theguardian.com/lifeandstyle/2015/aug/02/britain-not-sunny-enough-healthy-vitamin-d-levels-supplements
[6] The Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism,Vitamin D3 Is More Potent Than Vitamin D2 in Humans, Robert P. Heaney, Robert R. Recker, James Grote, Ronald L. Horst, and Laura A. G. Armas
[7] Bjelakovic G, Gluud LL, Nikolova D, Whitfield K, Wetterslev J, Simonetti RG, Bjelakovic M, Gluud C. Cochrane Database Syst Rev. 2011 Jul 6;(7):CD007470.
[8] Hathckock J.N. et al., Risk assessment for Vitamin D, Am. J. Clin. Nutr., 2007 Jan, 85(1): 6-18. 


Les informations de cette lettre sont publiées à titre informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Pour toute question relative à sa santé et son bien-être, il est recommandé au lecteur de cette lettre de consulter des professionnels de santé homologués auprès des autorités sanitaires de son pays. Les informations ou les produits mentionnés sur ce site ne sont en aucun cas destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. Il s’interdit d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. 

Nos produits naturels sont reconnus par les utilisateurs et les prescripteurs pour leur haute qualité et leur sûreté. Nos produits naturels ne sont pas des médicaments. Ils ne remplacent pas une alimentation variée et équilibrée et un mode de vie sain. En cas de doute, nous vous invitons à demander conseil auprès de votre spécialiste. 

Pour toute autre question, veuillez consulter la rubrique FAQ de notre site internet : cellinnov.com/faqs 

Vous pouvez également contacter notre service clients :
  • Par téléphone, du lundi au vendredi, de 8h00 à 18h00 sans interruption :
    01 86 86 00 85 (depuis la France métropolitaine)
    (00 33 1 86 86 00 85 depuis les autres pays) 

  • Par courrier : Laboratoire Cell'innov - Service clients
    23 rue Balzac
    75008 Paris 

Posté par ewilliam à 08:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

PURE SANTE - LES EFFETS MECONNUS DU GINGEMBRE !

Pure Santé : Les idées claires sur la santé naturelle

 




Les 8 effets méconnus du gingembre !


Chère lectrice, cher lecteur, 

Le curcuma est l’épice anti-inflammatoire la plus connue. 

Elle est efficace contre l’arthrose et en prévention du cancer. Mais son utilisation en cuisine est limitée... D’où l’intérêt du gingembre, cousin du curcuma, plus facile à accommoder. 

Mon collègue Eric Müller, qui rédige la lettre gratuite Néo-Nutrition, a préparé un document qui recense 8 effets méconnus du gingembre. Il s’agit d’un dossier passionnant, complet et gratuit que vous pourrez lire à tête reposée, mais je ne résiste pas à vous en faire découvrir un extrait tout de suite : 

N°8. Contre les douleurs de l’arthrose


Le gingembre est anti-inflammatoire [1]. Une vaste étude sur l’arthrose du genou a démontré qu’en 24 heures à peine, son effet est supérieur à un placebo pour atténuer les douleurs [2]. 

Thierry Souccar, expert en nutrition, consomme du gingembre sans modération, comme il l’explique dans le Dossier de Santé & Nutrition qu’il a réalisé sur l’arthrose. 

N°7. Soulage les crises d’asthme


Un peu de gingembre aiderait à soigner l’asthme. 

Dans l’asthme, les muscles des voies respiratoires se contractent, se resserrent et gênent la respiration. Les inhalateurs utilisés lors d’une crise, bronchodilatateurs, favorisent le relâchement des muscles pour restaurer le passage de l’air. 

Le gingembre a le même effet. 

C’est une excellente nouvelle pour les asthmatiques qui peuvent relever leurs plats avec du gingembre en poudre [5]. 

N°6. Chez les femmes, le gingembre atténue les règles hémorragiques


Une étude a montré que 250 mg de poudre de gingembre par jour régule en moins de 3 cycles les flux menstruels de jeunes filles souffrant de règles hémorragiques [6]. 

En plus des douleurs et de la gêne qu’elles engendrent, les règles hémorragiques peuvent provoquer un déficit en fer et donc de la fatigue et des difficultés de concentration. Chez les jeunes filles, elles sont souvent le fait de déséquilibres hormonaux et les médecins proposent généralement une pilule contraceptive. Cela résout le symptôme mais non la cause, qui se manifestera plus gravement sur le long terme. Avant de prendre la pilule, essayez le gingembre. 

N°5. Réduit l’inflammation à l’origine de la chute de cheveux


Depuis peu, des chercheurs américains pensent que la chute de cheveux pourrait être due à une inflammation à la racine des follicules. Ils ont retrouvé une substance inflammatoire du nom de prostaglandine D2 à la racine des cheveux des chauves. 

Le gingembre est un anti-inflammatoire naturel propre à stopper l’action prostaglandine D2, ce qui signifie qu’il pourrait ralentir la chute des cheveux [7]. 

Conseils 4, 3, 2, 1


Je vais vous envoyer les conseils 4, 3, 2, 1 par email, détaillés dans un document à conserver précieusement. 

  • Le conseil n°4 vous est destiné, s’il vous arrive de faire un barbecue ou des grillades. 

  • Le conseil n°3 redonne aux femmes confiance pour se mettre en maillot de bain. 

  • Le conseil n°2 vous révèle ce que le gingembre et 3 autres condiments peuvent faire pour la santé de votre organe le plus précieux. 

  • Le conseil n°1 vous révèle un moyen simple de vous protéger contre une bactérie féroce qui attaque votre estomac. 

EN BONUS : 2 délicieuses recettes à base de gingembre ! 


Pour recevoir immédiatement par email votre dossier complet PDF « Les 8 effets méconnus du gingembre ! » et bénéficier en prime un abonnement gratuit à la lettre Néo-nutritioncliquez ici

En bonus, vous découvrirez 2 recettes délicieuses à base de gingembre ! 

La Lettre Néo-nutrition ?


Suivie par plus de 150.000 personnes, c’est la lettre dédiée à la nutrithérapie la plus lue dans le monde francophone. 

Néo-nutrition est la lettre de référence sur la nutrithérapie. On y traite exclusivement de nutrition et de compléments nutritionnels. 

C’est la lettre qu’il faut lire pour vous y repérer dans la jungle des vitamines, des minéraux, des extraits de plantes, des huiles de poisson et des complexes pour le moral, l’énergie, contre les douleurs, pour le cœur, les articulations, la prostate et autre, que l’on trouve en pharmacie et sur les sites Internet qui foisonnent de plus en plus. 

C’est une lettre électronique gratuite, et garantie sans aucun spam ni publicité intrusive. Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment. 


Santé ! 

Gabriel Combris 



Publicités : 

Menace sur la santé naturelle
. En toute discrétion, Big Pharma et ses complices sont en train de lancer une gigantesque offensive contre les médecines douces. Révélations Santé & Bien-être est une jeune revue indépendante qui vous informe sur les traitements qui peuvent vraiment changer votre vie, sans tomber dans les pièges de l’industrie pharmaceutique. Rendez-vous ici pour en savoir plus.  

Nutrithérapie : Savez-vous que le curcuma empêche les cellules cancéreuses de proliférer ? Qu'il faut l'associer à de l'huile pour l'assimiler ? Découvrez les Dossiers de Santé & Nutrition dans cette vidéo

Une nouvelle façon d’aborder votre santé : Imaginez votre corps comme un petit écosystème, fait d'un savant équilibre de froid, de chaud, de vent et d'énergie qui circulent… La Médecine Chinoise, médecine aux traitements naturels issus de millénaires de pratique sur des centaines de millions de personnes, vous invite à découvrir une nouvelle façon d’aborder votre santé en adoptant une vision scientifique basée sur la nutrition et la pharmacopée chinoises, les mouvements du Qigong, l’acupuncture… et surtout une approche personnalisée à chaque patient. Découvrez-en la richesse et les notions fondamentales ici







 

Pour être sûr de bien recevoir la lettre PureSanté sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique,visitez la page suivante

Cette lettre vous a plu ? Pour recevoir nos prochaines lettres PureSanté directement dans votre boite électronique,rendez-vous ici – inscription gratuite.

Sources :


[1] Frondoza CG : An in vitro screening assay for inhibitors of proinflammatory mediators in herbal extracts using human synoviocyte cultures. In Vitro Cell Dev Biol Anim. 2004, 40(3-4):95-101. 

[2] Wigler I : The effects of Zintona EC (a ginger extract) on symptomatic gonarthritis. Osteoarthritis Cartilage. 2003,11(11):783-789. 

[3] Alternatif Bien-Être, N°110, novembre 2015, Sni Editions 

[4] Alternatif Bien-Être, N°105, juin 2015, Sni Editions 

[5] E.A. Townsend, Y. Zhang, C. Xu, R. Wakita, C. Emala. Active Constituents Of Ginger Potentiate ß-Agonist-Induced Relaxation Of Airway Smoo- th Muscle. ATS 2013 International Conference.
 
Zick SM, Turgeon DK, Vareed SK, Ruf n MT, Litzinger AJ, Wright BD, Alrawi S, Normolle DP, Djuric Z, Brenner DE. Phase II study of the effects of ginger root extract on eicosanoids in colon mucosa in people at normal risk for co- lorectal cancer. Cancer Prev Res (Phila). 2011 Nov;4(11):1929-37. 

Ribel-Madsen S, Bartels EM, Stockmarr A, Borgwardt A, Cornett C, Danneskiold-Samsøe B, Bliddal H. A synovio- cyte model for osteoarthritis and rheumatoid arthritis: response to Ibuprofen, betamethasone, and ginger extract-a cross-sectional in vitro study. Arthritis. 2012;2012:505842.

[6] Source : farzaneh Kashe , Marjan Khajehei, Mohammad Alavinia, ebrahim Golmakani andJavad Asili, effect of Ginger (Zingiber of cinale) on Heavy Menstrual Bleeding: A Placebo-Controlled, Randomized Clinical Trial. Phytotherapy Research, 8 oCT 2014. 

[7] Thierry Souccar, Apprenez à nourrir vos cheveux, Les Dossiers de Santé & Nutrition N°10, juillet 2012




Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

PureSanté est un service d'information gratuit de SNI Editions.
Pour toute question, rendez-vous ici

Service courrier : Sercogest, 44 avenue de la Marne, 59290 Wasquehal - France 




Posté par ewilliam à 08:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 septembre 2017

PURE SANTE - Dents blanches et saines : ne faites pas comme l'hippopotame Boubou

Pure Santé : Les idées claires sur la santé naturelle

 



Dents blanches et saines : ne faites pas comme l'hippopotame Boubou


Chère lectrice, cher lecteur, 

Il s’appelle Boubou, c’est un petit hippopotame sympathique et drôle ; les enfants l’adorent et ça tombe bien car il est fait pour ça : 

Comme tout hippopotame qui se respecte, Boubou fait la promotion de la santé bucco-dentaire dans les écoles auprès des plus petits… 

« Employé » pour la Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire, Boubou connaît sa leçon sur le bout (bout) des doigts . 

Il montre aux enfants comment ouvrir la bouche en grand, bien tenir la brosse, comment étaler le dentifrice (au fluor), comment brosser, comment atteindre les petits coins cachés, etc. 

Et lorsque Boubou les quitte pour de nouvelles aventures, les enfants ont retenu que : « le fluor est le meilleur ami des dents » contre les caries et la plaque dentaire… 

On applaudit, « Au revoir Boubou ! ». Et bonjour les problèmes… 

Boubou a oublié de nous le dire


Car Boubou n’a pas tout dit sur le fluor. 

Il est vrai que les enfants ne seraient pas passionnés de savoir que c’est un pharmacien français, Henri Moissan, qui découvert ce minéral à la fin du XIXe siècle. 

Mais si on leur dit que le fluor se présente sous la forme d’un gaz jaune pâle, corrosif, à l’odeur piquante et irritante, et qu’on en trouve dans les poisons destinés aux rats et aux cafards, je suis convaincu qu’il y aurait dans la classe une forêt de main dressées pour demander : « Mais Boubou, pourquoi on met ça dans notre bouche ?!». 

Bonne question, les enfants. 

D’autant qu’un apport trop élevé (supérieur de 0,05 mg/j d’après l’Organisation Mondiale de la Santé provoque la fluorose, avec les conséquences suivantes : taches sur les dents (fluorose dentaire), salivation inhabituelle, douleurs d'estomac ou altération du goût [1]. 

Et ce n’est pas fini : 

Avec le temps, l’accumulation de fluor peut également entraîner de l’ostéoporose, des lésions du système nerveux central, des troubles cardiaques et psychiques. 

Ce n’est pas tout à fait un hasard si certains gaz neurotoxiques comme le soman ou le sarin, qui fut utilisé dans l’attentat contre le métro de Tokyo, contiennent du fluor… 

Surtout, ne pas avaler


Le site de l’Association dentaire française [2] rappelle qu’il faut être particulièrement vigilant auprès des enfants qui avalent toujours une partie du dentifrice : « Avant 3 ans, il est déconseillé de prendre un dentifrice au fluor compte-tenu du risque d'ingestion. De 3 à 6 ans, s'ils ne savent pas recracher, il faut conseiller aux enfants un dentifrice à teneur réduite en fluor. » 

De la même façon, en 2008 l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) modifie brusquement ses recommandations sur la prescription fluorée, et ne recommande plus de supplémentation pour les bébés entre 0 et 6 mois ! 

Des chercheurs du groupe indépendant Cochrane ont fait une revue d’études consacrées au fluor. Leur conclusion : une supplémentation en fluor ne diminue pas le risque de caries chez les enfants âgés de 10-12 ans. En outre, aucun bénéfice ne peut être tiré sur les dents de lait des petits. 

Le guide Parker du dentifrice (sans fluor)


Heureusement, il existe aussi des dentifrices sans fluor. Et même si Boubou n’en fait pas la publicité, je vous conseille de les utiliser pour remplacer votre habituel dentifrice de supermarché. Au moins de temps en temps. 

En voici une petite sélection. 

Ces produits ont été testés avec des critères précis (sensation au brossage, fraîcheur, goût, composition, prix) et une finesse d’analyse digne de ce que réservent les sommeliers aux plus grands crus de Bordeaux. 

Cette sélection – notre « Guide Parker du dentifrice sans fluor » – n’est bien sûr pas exhaustive et ne demande qu’à être complétée avec les produits que vous nous recommanderez. 

Je précise aussi que je ne suis pas intéressé à la vente de ces produits. J’espère simplement que cette petite liste servira de point de départ pour ceux qui veulent trouver un dentifrice sans fluor (uniquement dans les magasins bio). 

Dentifrice Cattier Dentargile à la propolis : 75 ml – 5,89 euros
Verdict : surprenant de prime abord car il ne mousse pas du tout. Il présente un goût prononcé d’argile qui n’est pas désagréable. Quelques minutes après le brossage, un effet de propre et de fraîcheur apparaît. Les dents sont lisses après le brossage et on a vraiment la sensation d’un nettoyage en profondeur.
À noter que malgré son nom inquiétant, le « Cocoyl glutamate de sodium » est simplement un dérivé de l’huile de coco aux propriétés nettoyantes. 

Composition : kaolin, eau, extrait de menthe poivrée*, carbonate de calcium, sorbitol, silice, glycérine, carraghénane, cocoyl glutamate de sodium, aroma, huile de tournesol*, alcool benzylique, propolis*, alcool, acide citrique, benzoate de sodium,limonène.
* Ingrédients issus de l'agriculture biologique
99 % du total des ingrédients sont d'origine naturelle
17 % du total des ingrédients sont issus de l'agriculture biologique 

Dentifrice Logodent menthe douce : 75 ml – 5,10 euros
Verdict : moins éloigné de prime abord des dentifrices de grande surface car il présente l’arôme de la menthe douce. C’est le dentifrice qui serait le plus indiqué pour ceux qui hésitent encore à faire la transition vers les dentifrices sans fluor. Un vrai plaisir au brossage. Sa texture est plus proche du gel que de la pâte.
Composition : eau, sorbitol, acide silicique, sel de mer, alginate, ester d'aminoacide détergent, huile de menthe poivrée, extrait de myrrhe, extrait d'hamamélis, huile de girofle, extrait de camomille*, extrait de thé vert, extrait d'échinacée, glycérine, ester de sucre, mélange d'arômes et d'huiles essentielles naturels.
Dentifrice Melvita arôme de badiane – Gencives sensibles : 75 ml – 6 euros
Verdict sa texture un peu plâtreuse est un peu étonnante mais permet un brossage doux. La sensation de fraîcheur n’est pas marquée mais on a vraiment l’impression de dents propres. Le goût bien que singulier n’est pas trop prononcé.
C’est sans conteste le produit qui utilise le plus d’ingrédients naturels et sains. Il existe également à la menthe ou à l’anis.
Composition : silice et carbonate de calcium (agents gommants doux), bicarbonate de sodium (neutralisant et blanchissant), huiles essentielles de clou de girofle* (purifiant et analgisant), de sauge* (apaisante et cicatrisante) et de romarin* (antiseptique), arôme naturel de badiane*. 

Dentifrice Weleda Ratanhia : 75 ml – 5,17 euros
Le ratanhia est une plante sauvage des Andes péruviennes qui permet d’augmenter la résistance des tissus et de la muqueuse buccale.
Là encore, ce dentifrice mousse peu. Le goût est agréable même si assez neutre. On a une véritable sensation de douceur au brossage, comme une caresse sur la dent. Il présente une jolie couleur violette qui va même jusqu’à colorer l’émail (et le lavabo) mais cela disparaît au rinçage. En revanche, il fond assez vite en bouche, donc il ne faut pas hésiter à mettre un peu plus de produit sur la brosse à dents. Sa texture permet à la brosse de bien glisser sur les dents. Son tube à gros bouchon est pratique…mais nous émettons quelques réserves sur le fait que le tube soit en aluminium et se déforme facilement.

Fabriquer son dentifrice


Une dernière chose, si vous n’êtes pas convaincu ou que vous trouvez ces produits trop chers, vous pouvez aussi fabriquer votre propre dentifrice 

  • Dans un bol, verser 1 cuillerée à soupe d’argile blanche en poudre. Ajouter ½ cuillerée à café de bicarbonate de soude, puis 2 cuillères à café d’eau et bien mélanger afin d’obtenir une pâte. 

  • Ajouter ensuite 2 à 3 gouttes d’huile essentielle de tea tree ou encore citron

  • Placer le dentifrice dans un pot en verre recouvert d’un cellophane. Il se conserve quelques jours à température ambiante (5-6 jours). 

Et puis franchement, les dents d’un hippopotame, vous avez déjà vu à quoi ça ressemble ? Sans rire, vous voulez vraiment avoir des dents comme ça ??? 




Santé ! 

Gabriel Combris



 

Pour être sûr de bien recevoir la lettre PureSanté sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique,visitez la page suivante

Cette lettre vous a plu ? Pour recevoir nos prochaines lettres PureSanté directement dans votre boite électronique,rendez-vous ici – inscription gratuite.

Sources :

[1] Caritas Sénégal, Impact du fluor ingéré via les eaux de boisson sur la santé des populations de 5 Communautés rurales des départements de Fatick, Mbour, Enquête épidémiologique, mai 2009. 

[2] Association dentaire française




Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

PureSanté est un service d'information gratuit de SNI Editions.
Pour toute question, rendez-vous ici

Service courrier : Sercogest, 44 avenue de la Marne, 59290 Wasquehal - France 




Vous recevez ce message à l'adresse EWILLIAM1@outlook.com car vous avez souscrit à PureSanté. Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre d'information gratuite sur la santé naturelle, rendez-vous sur notre page de désinscription

Posté par ewilliam à 09:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]