e Figaro vous désinforme

Boîte de réception
x

Xavier Bazin - Sante Corps Esprit <xavier.bazin@sante-corps-esprit.fr> Se désabonner

7 févr. (Il y a 13 jours)
 
À moi
La Lettre de Xavier Bazin


Pour vous inscrire, rendez-vous ici.
Pour vous désinscrire : cliquez ici.

Vaccins : comment Le Figaro vous désinforme



Cher(e) ami(e) de la Santé, 

Décidément, les grands médias n’ont aucun scrupule sur le sujet des vaccins. 

Voyez plutôt cet article récent paru le 12 janvier dernier dans Le Figaro : 

« Vrai ou faux ? 8 idées reçues sur la vaccination contre la grippe » 

On va regarder ensemble 3 de ces 8 fameuses « idées reçues »… et je vous promets que vous ne serez pas déçu du voyage ! 

Idée reçue 1 : « Le vaccin contre la grippe ne protège pas à 100 % donc il est inutile de se faire vacciner »

Pour le Figaro, cette idée reçue est… « fausse » ! 

« Même s’il n’est pas parfait, la vaccination reste le moyen le plus efficace de se prémunir de la maladie ou de complications », explique le journal. 

Ah bon ?? 

Je ne reviens pas ici sur les études scientifiques, je vous ai déjà dit qu’il n’en n’existe pas qui apporte la preuve de l’intérêt du vaccin. [1] 

Je voudrais simplement vous donner un chiffre. 

Dans les hôpitaux parisiens, seuls 25 % des médecins se vaccinent contre la grippe. [2] Notre « élite médicale » n’a donc aucune confiance dans ce vaccin ! 

Et si vous avez encore un doute, regardez la tragédie qui s’est produite l’année dernière à Lyon. 

Début janvier 2017, 13 résidents d’une maison de retraite médicalisée sont morts, suite à une épidémie de grippe. 

Bien sûr, l’État a immédiatement lancé une enquête administrative. 

Et voici ce qu’on a découvert : [3]  

  • Il y a eu autant de cas de grippes chez les vaccinés que les non vaccinés (66 %, contre 69 %) ; 

  • Et il y a eu autant de morts chez les vaccinés que les non vaccinés (14,5 % contre 11 %). 

Cela confirme ce qu’on sait depuis longtemps : 

« Le vaccin contre la grippe a largement prouvé son inefficacité, notamment sur les personnes âgées, qui représentent pourtant le principal groupe à risque » [4], selon le Dr Pascal Büchler, membre du groupe médical de réflexion sur les vaccinations. 

Mais ça, bien sûr, vous ne le lirez jamais dans les grands médias français ! 

Et pour la petite histoire, j’ai même des lecteurs qui m’ont écrit pour me raconter la même expérience, très étonnante : 

Marie-Pierre : « Merci pour vos articles. J’ai été vaccinée une seule fois contre la grippe et je n’ai jamais été aussi malade de la grippe que cet hiver-là. Je n’ai donc jamais renouvelé l’opération ! » 

François Fonty : « Lundi dernier je passe à la pharmacie acheter ma Vitamine C. La pharmacienne me dit : ‘Pensez à vous vacciner’. Certainement pas, je n’ai jamais été aussi malade que la seule fois où je me suis fait vacciner » 

Anne : « Je me suis fait vacciner contre la grippe une seule et unique fois en novembre 1997 c’est la seule fois ou je l’ai attrapé. À méditer ! » 

Jean : « La seule fois où je me suis fait vacciner j’ai attrapé la grippe il y a plus de 30 ans. Depuis je n’ai jamais recommencé et je n’ai plus jamais eu la grippe. » 

Alors bien sûr, ce sont sans doute des coïncidences, mais avouez que cela fait réfléchir, non ? 

Idée reçue 2 : « notre système immunitaire peut combattre seul le virus de la grippe »

« Vrai et Faux », répond le Figaro… et pour le coup, c’est assez juste. 

Si votre système immunitaire est en bon état, la grippe sera juste un « mauvais moment à passer ». 

À l’inverse, si vous êtes une personne fragile, vulnérable, dont le système immunitaire est affaibli, la grippe peut être très dangereuse. 

Mais ce que Le Figaro oublie de vous dire, c’est que si votre système immunitaire est affaibli, il est certain que le vaccin sera totalement inefficace ! 

Rappelez-vous que le vaccin consiste à injecter le virus « tué » ou « atténué ». Si votre système immunitaire fonctionne mal, il ne réagira pas au vaccin et ne produira pas d’anticorps ! 

C’est pour cela qu’on dit que le vaccin contre la grippe fonctionne le mieux (ou le moins mal) pour ceux qui en ont le moins besoin (les adultes en bonne santé). 

Idée reçue 3 : « les femmes enceintes et les enfants ne doivent pas se faire vacciner car c’est dangereux »

« Faux », répond le Figaro ! 

Et c’est là que l’article devient profondément dangereux et irresponsable

Pensez aux scandales de la Dépakine, du Distillbène ou de la thalidomide. 

À chaque fois, les laboratoires pharmaceutiques ont recommandé ces médicaments aux femmes enceintes, en leur jurant qu’il n’y avait aucun risque

Et à chaque fois, on s’est rendu compte des années plus tard que cela avait des conséquences gravissimes pour les bébés à naître ! 

Ce devrait être un principe de précaution le plus élémentaire que de refuser tout médicament et vaccin non indispensable pendant la grossesse ! 

Et le pire, c’est que dans le cas du vaccin contre la grippe, on a de bonnes raisons d’être inquiet ! 

Déjà, certains médecins gynécologues déclarent publiquement redouter un possible « risque de malformation du fœtus ». [5] 

Pire, une étude récente, parue dans le prestigieux journal médical Vaccine, a montré que le vaccin contre la grippe était associé à des risques de fausse couche 

Les chercheurs ont découvert que les femmes vaccinées contre la grippe avaient un risque plus élevé que les autres de subir une fausse couche dans les 4 semaines qui suivent le vaccin. [6] 

Mais ne comptez pas sur le Figaro pour vous parler de cette étude. 

Leur objectif n’est pas de vous dire la vérité… mais de vous inciter à vous faire vacciner, coûte que coûte ! 

La preuve par l’idée reçue suivante : 

Idée reçue 4 : « Le vaccin peut provoquer un syndrome de Guillain Barré »

« Plutôt faux », répond Le Figaro, sans rougir ! 

Là, on n’est plus dans la désinformation, mais le mensonge le plus éhonté ! 

Car c’est noté noir sur blanc sur la notice du vaccin, dans les effets indésirables : 

« Névralgie, paresthésie, convulsion accompagnée de fièvre, troubles neurologiques comme encéphalomyélite, névrite et syndrome de Guillain-Barré» 

Alors bien sûr, le risque d’attraper cette maladie reste faible, fort heureusement. 

D’après les statistiques officielles, on compte environ 2 cas de Guillain-Barré pour 1 million de personnes vaccinées. [7] 

Mais le risque existe bel et bien… et il n’a rien de « théorique » ! 

Voyez plutôt ce message d’un fidèle lecteur, André R 

« Mon épouse souffre d’un Guillain Barré depuis 6 ans et cela en réaction quasi immédiate à la vaccination contre la grippe (à bannir) heureusement qu’elle a été prise en main par un neurologue. c’est grâce à des injections mensuelles de gammaglobuline (Privigen) que la maladie ne fait pas de nouveaux dégâts, mais elle est toujours présente dans ses membres inférieurs ». 

Conclusion : tous les grands médias sont concernés ! 

Attention : je n’ai rien contre le journal Le Figaro

On trouve les mêmes âneries dans tous les grands médias, à commencer par leur concurrent Le Monde ! [8] 

À chaque fois que vous consultez un média, posez-vous la question de ses conflits d’intérêts : 

  • Est-ce que leurs pages de publicité sont payées par des laboratoires pharmaceutiques ou l’industrie agro-alimentaire ? 

  • Est-ce qu’ils sont subventionnés par l’État (donc le pouvoir politique) ? 

La réponse est OUI dans la plupart des cas… et cela explique bien des choses !

Bonne santé, 

Xavier Bazin