Pure Santé : Les idées claires sur la santé naturelle

 



Dents blanches et saines : ne faites pas comme l'hippopotame Boubou


Chère lectrice, cher lecteur, 

Il s’appelle Boubou, c’est un petit hippopotame sympathique et drôle ; les enfants l’adorent et ça tombe bien car il est fait pour ça : 

Comme tout hippopotame qui se respecte, Boubou fait la promotion de la santé bucco-dentaire dans les écoles auprès des plus petits… 

« Employé » pour la Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire, Boubou connaît sa leçon sur le bout (bout) des doigts . 

Il montre aux enfants comment ouvrir la bouche en grand, bien tenir la brosse, comment étaler le dentifrice (au fluor), comment brosser, comment atteindre les petits coins cachés, etc. 

Et lorsque Boubou les quitte pour de nouvelles aventures, les enfants ont retenu que : « le fluor est le meilleur ami des dents » contre les caries et la plaque dentaire… 

On applaudit, « Au revoir Boubou ! ». Et bonjour les problèmes… 

Boubou a oublié de nous le dire


Car Boubou n’a pas tout dit sur le fluor. 

Il est vrai que les enfants ne seraient pas passionnés de savoir que c’est un pharmacien français, Henri Moissan, qui découvert ce minéral à la fin du XIXe siècle. 

Mais si on leur dit que le fluor se présente sous la forme d’un gaz jaune pâle, corrosif, à l’odeur piquante et irritante, et qu’on en trouve dans les poisons destinés aux rats et aux cafards, je suis convaincu qu’il y aurait dans la classe une forêt de main dressées pour demander : « Mais Boubou, pourquoi on met ça dans notre bouche ?!». 

Bonne question, les enfants. 

D’autant qu’un apport trop élevé (supérieur de 0,05 mg/j d’après l’Organisation Mondiale de la Santé provoque la fluorose, avec les conséquences suivantes : taches sur les dents (fluorose dentaire), salivation inhabituelle, douleurs d'estomac ou altération du goût [1]. 

Et ce n’est pas fini : 

Avec le temps, l’accumulation de fluor peut également entraîner de l’ostéoporose, des lésions du système nerveux central, des troubles cardiaques et psychiques. 

Ce n’est pas tout à fait un hasard si certains gaz neurotoxiques comme le soman ou le sarin, qui fut utilisé dans l’attentat contre le métro de Tokyo, contiennent du fluor… 

Surtout, ne pas avaler


Le site de l’Association dentaire française [2] rappelle qu’il faut être particulièrement vigilant auprès des enfants qui avalent toujours une partie du dentifrice : « Avant 3 ans, il est déconseillé de prendre un dentifrice au fluor compte-tenu du risque d'ingestion. De 3 à 6 ans, s'ils ne savent pas recracher, il faut conseiller aux enfants un dentifrice à teneur réduite en fluor. » 

De la même façon, en 2008 l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) modifie brusquement ses recommandations sur la prescription fluorée, et ne recommande plus de supplémentation pour les bébés entre 0 et 6 mois ! 

Des chercheurs du groupe indépendant Cochrane ont fait une revue d’études consacrées au fluor. Leur conclusion : une supplémentation en fluor ne diminue pas le risque de caries chez les enfants âgés de 10-12 ans. En outre, aucun bénéfice ne peut être tiré sur les dents de lait des petits. 

Le guide Parker du dentifrice (sans fluor)


Heureusement, il existe aussi des dentifrices sans fluor. Et même si Boubou n’en fait pas la publicité, je vous conseille de les utiliser pour remplacer votre habituel dentifrice de supermarché. Au moins de temps en temps. 

En voici une petite sélection. 

Ces produits ont été testés avec des critères précis (sensation au brossage, fraîcheur, goût, composition, prix) et une finesse d’analyse digne de ce que réservent les sommeliers aux plus grands crus de Bordeaux. 

Cette sélection – notre « Guide Parker du dentifrice sans fluor » – n’est bien sûr pas exhaustive et ne demande qu’à être complétée avec les produits que vous nous recommanderez. 

Je précise aussi que je ne suis pas intéressé à la vente de ces produits. J’espère simplement que cette petite liste servira de point de départ pour ceux qui veulent trouver un dentifrice sans fluor (uniquement dans les magasins bio). 

Dentifrice Cattier Dentargile à la propolis : 75 ml – 5,89 euros
Verdict : surprenant de prime abord car il ne mousse pas du tout. Il présente un goût prononcé d’argile qui n’est pas désagréable. Quelques minutes après le brossage, un effet de propre et de fraîcheur apparaît. Les dents sont lisses après le brossage et on a vraiment la sensation d’un nettoyage en profondeur.
À noter que malgré son nom inquiétant, le « Cocoyl glutamate de sodium » est simplement un dérivé de l’huile de coco aux propriétés nettoyantes. 

Composition : kaolin, eau, extrait de menthe poivrée*, carbonate de calcium, sorbitol, silice, glycérine, carraghénane, cocoyl glutamate de sodium, aroma, huile de tournesol*, alcool benzylique, propolis*, alcool, acide citrique, benzoate de sodium,limonène.
* Ingrédients issus de l'agriculture biologique
99 % du total des ingrédients sont d'origine naturelle
17 % du total des ingrédients sont issus de l'agriculture biologique 

Dentifrice Logodent menthe douce : 75 ml – 5,10 euros
Verdict : moins éloigné de prime abord des dentifrices de grande surface car il présente l’arôme de la menthe douce. C’est le dentifrice qui serait le plus indiqué pour ceux qui hésitent encore à faire la transition vers les dentifrices sans fluor. Un vrai plaisir au brossage. Sa texture est plus proche du gel que de la pâte.
Composition : eau, sorbitol, acide silicique, sel de mer, alginate, ester d'aminoacide détergent, huile de menthe poivrée, extrait de myrrhe, extrait d'hamamélis, huile de girofle, extrait de camomille*, extrait de thé vert, extrait d'échinacée, glycérine, ester de sucre, mélange d'arômes et d'huiles essentielles naturels.
Dentifrice Melvita arôme de badiane – Gencives sensibles : 75 ml – 6 euros
Verdict sa texture un peu plâtreuse est un peu étonnante mais permet un brossage doux. La sensation de fraîcheur n’est pas marquée mais on a vraiment l’impression de dents propres. Le goût bien que singulier n’est pas trop prononcé.
C’est sans conteste le produit qui utilise le plus d’ingrédients naturels et sains. Il existe également à la menthe ou à l’anis.
Composition : silice et carbonate de calcium (agents gommants doux), bicarbonate de sodium (neutralisant et blanchissant), huiles essentielles de clou de girofle* (purifiant et analgisant), de sauge* (apaisante et cicatrisante) et de romarin* (antiseptique), arôme naturel de badiane*. 

Dentifrice Weleda Ratanhia : 75 ml – 5,17 euros
Le ratanhia est une plante sauvage des Andes péruviennes qui permet d’augmenter la résistance des tissus et de la muqueuse buccale.
Là encore, ce dentifrice mousse peu. Le goût est agréable même si assez neutre. On a une véritable sensation de douceur au brossage, comme une caresse sur la dent. Il présente une jolie couleur violette qui va même jusqu’à colorer l’émail (et le lavabo) mais cela disparaît au rinçage. En revanche, il fond assez vite en bouche, donc il ne faut pas hésiter à mettre un peu plus de produit sur la brosse à dents. Sa texture permet à la brosse de bien glisser sur les dents. Son tube à gros bouchon est pratique…mais nous émettons quelques réserves sur le fait que le tube soit en aluminium et se déforme facilement.

Fabriquer son dentifrice


Une dernière chose, si vous n’êtes pas convaincu ou que vous trouvez ces produits trop chers, vous pouvez aussi fabriquer votre propre dentifrice 

  • Dans un bol, verser 1 cuillerée à soupe d’argile blanche en poudre. Ajouter ½ cuillerée à café de bicarbonate de soude, puis 2 cuillères à café d’eau et bien mélanger afin d’obtenir une pâte. 

  • Ajouter ensuite 2 à 3 gouttes d’huile essentielle de tea tree ou encore citron

  • Placer le dentifrice dans un pot en verre recouvert d’un cellophane. Il se conserve quelques jours à température ambiante (5-6 jours). 

Et puis franchement, les dents d’un hippopotame, vous avez déjà vu à quoi ça ressemble ? Sans rire, vous voulez vraiment avoir des dents comme ça ??? 




Santé ! 

Gabriel Combris



 

Pour être sûr de bien recevoir la lettre PureSanté sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique,visitez la page suivante

Cette lettre vous a plu ? Pour recevoir nos prochaines lettres PureSanté directement dans votre boite électronique,rendez-vous ici – inscription gratuite.

Sources :

[1] Caritas Sénégal, Impact du fluor ingéré via les eaux de boisson sur la santé des populations de 5 Communautés rurales des départements de Fatick, Mbour, Enquête épidémiologique, mai 2009. 

[2] Association dentaire française




Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

PureSanté est un service d'information gratuit de SNI Editions.
Pour toute question, rendez-vous ici

Service courrier : Sercogest, 44 avenue de la Marne, 59290 Wasquehal - France 




Vous recevez ce message à l'adresse EWILLIAM1@outlook.com car vous avez souscrit à PureSanté. Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre d'information gratuite sur la santé naturelle, rendez-vous sur notre page de désinscription